¿Como se come esto?

akalais

Madmaxista
Desde
17 Oct 2013
Mensajes
493
Zanx
948
Ubicación
La pantalla de tu ordenador
Siguiendo la conexion FANE http://fr.wikipedia.org/wiki/Fédération_d'action_nationale_et_europé (Alapetite) llegamos hasta ODESSA :



La Justicia de Chile condenó a penas de entre cinco y 11 años de prisión a los máximos jerarcas de la secta pedófila alemana Colonia Dignidad, acusados de abusos sexuales, secuestro y negativa de entregar menores. La Colonia Dignidad fue fundada en 1961 por el ex militante nazi Paul Schaefer y llegó a constituir un "Estado dentro del Estado", como admitió en 1991 el presidente chileno, Patricio Aylwin. Con redes con empresarios, políticos y militares, en la dictadura de Augusto Pinochet, el predio fue campo de detencion y torturas. (DPA)

Villa Baviera - Wikipedia, la enciclopedia libre
Los horrores de Colonia Dignidad | Edición impresa | EL PAÍS

[YOUTUBE]AAI2KS_2OI4[/YOUTUBE]



Un poco de historia, pedofilia durante el tercer reich:




Los “Camisas pardas”, mayoritariamente homosexuales, formaron parte de una sección privilegiada dentro del partido de Hitler. Liderados por un oficial gay, el capitán Ernst Röhm, llegaron a tener un ejército propio y suficiente poder en la calles. Esto preocupó al Führer que impulsó más tarde una purga conocida como “La noche de los cuchillos largos”. Masculinos, Gays y de raza superior, una historia fascinante que poco se conoce.

Por Juan Manuel Salinas Aguirre


Cuando hablamos de homosexuales nos viene a la mente el típico “mariquita” amanerado que tuerce la muñeca y emite grititos histéricos en los momentos de enfado. Un estereotipo que el cine y la televisión explotó hasta el cansancio. Sin embargo, la teoría del gay afeminado se presenta alejada cuando nos topamos con la historia.
Desde una mitología griega donde encontramos relaciones homosexuales como la de Aquiles y Patroclo, pasando por el legendario Alejandro Magno y Hefestión, ambos masculinos, guerreros y apasionados.

Esta imagen del hombre homosexual de cuerpo perfecto, derrochando hombría a cada paso fue un símbolo inspirador que adoptó un sector del partido nazi en la Alemania de Hitler. Aparte de considerarse de raza aria y superior, también creerían en su superioridad por considerarse homosexuales y herederos de los guerreros de la antigua Grecia.



Suena paradójico ya que durante la mano férrea de Hitler, la comunidad homosexual alemana de la época sufrió toda clase de persecuciones y encierros - claro está - luego de que el poder gay instaurado en el partido fuera borrado de un “plumazo” por el Führer, de quién ,curiosamente, se desconfiaba que fuera secretamente gay. Este punto es abordado por el historiado alemán Lotahr Machtan en el libro “El secreto de Hitler”, donde narra que el dictador a los 20 años habría vivido una relación con su amigo y compañero de cuarto en Viena August Kubizek.




Gay, masculino y superior


Normalmente se toma a Estados Unidos como el país donde ocurrieron los primeros pasos de la lucha por los derechos de los gays. Hechos como los disturbios de Stonewall en 1969, que consistió en una serie de protestas como consecuencia de una redada policial ocurrida en el bar del mismo nombre, del barrio Greenwich Village de Nueva York, se muestran como pilares de la resistencia rosa.

Sin embargo durante la década de1860 el abogado y ensayista alemán Karl-Heinrich Ulrichs creó la teoría del tercer sexo. Ulrich sostenía que el homosexual es en realidad una mujer encerrada en el cuerpo de un hombre. Esta misma explicación, en forma invertida, sería usada también para definir el lesbianismo.

Durante años sus escritos sufrieron el revés de la censura. Pese a ello Ulrichs se mantuvo firme, al punto que el 29 de agosto de 1867 se transformaría en el primer homosexual en asumirlo públicamente cuando solicitó al Congreso de Juristas Alemanes en Munich, la eliminación de las leyes en contra de los homosexuales. Dos años más tarde, Karl-Maria Kertbeny, escritor austríaco y gay, crearía la palabra homosexual.

Para 1895 la resistencia homosexual alemana estaba más sólida, pero Ulrich ya no vivió para verlo. Frederich Engels, filósofo y revolucionario alemán, le mencionaría el hecho a Karl Marx en una carta diciéndole: “Los pederastas han descubierto que son un grupo poderoso en nuestro país. Lo único que les falta es organización, la cual parece existir aunque se halle escondida".
Luego de la muerte de Ulrich, otros pensadores homosexuales siguieron estudiando la teoría del tercer sexo. Magnus Hirschfeld creó el Comité Científico Humanitario en 1897, posteriormente, el Instituto de Investigación Sexual en Berlín. Esta corriente seguiría la línea de que los homosexuales eran personas afeminadas; “mujeres encerradas en cuerpos de hombres”, mientras que otro sector, impulsado por Adolf Brand , editor de la primera revista homosexual, “Der Eigene” (El Especial), tenía una visión muy diferente de la homosexualidad.

Para Brand, quien crearía “La Comunidad de los especiales” junto a otros pensadores, el gay era un hombre único y superior al heterosexual en cuanto a hombría se refiere. Creía fervientemente que la homosexualidad masculina era la base para construir una nación.

“La Comunidad de los especiales” llegarían a creer que eran la encarnación de los guerreros de la antigua Grecia. Evocaban a héroes de Esparta, Tebas y Creta. Se autodefinían como “Ultramasculinos”, reivindicaban la pedofilia y resaltaban la superioridad blanca.

Brand peleó dos años en el ejército durante la Primera Guerra Mundial. Se casó con la enfermera Elise Behrendt, que aceptó su condición homosexual.
Murió durante un bombardeo de las Aliados el 2 de febrero de 1945.



Este concepto de rendir culto a la masculinidad desde un concepto homosexual, fue tomado por varios miembros de los Sturmabteilung (tropas de asalto), una organización paramilitar del Partido Nazi alemán, también conocidos como las SA o “Camisas pardas”, debido al color de sus camisas y uniformes.

Jugaron un papel crucial en la subida al poder de Adolf Hitler, logrando afianzarse sorprendentemente.

La agrupación nació en 1920 de la mano del mismo Hitler con el nombre de Ordnungsdienst (servicio de orden), que consistía en un cuerpo de ex soldados que tenían la función de dar seguridad durante los mítines políticos del partido nazi.

La prueba de fuego se dio el 4 de noviembre de 1921cuando tuvieron que aplacar una revuelta durante una concentración en Múnich. Luego de ese mítin, la organización pasó a llamarse oficialmente Sturmabteilung, liderada por el Capitán Ernst Röhm, quién no ocultaba su homosexualidad.
Röhm comenzó a reclutar a homosexuales para sus “Camisas pardas”, también para la sección Jugendbund, conformada por jóvenes de 14 y 18 años, posteriormente convertida en la Juventud Hitleriana.

Röhm era conocido por sus constantes encuentros sexuales con los adolescentes miembros de la SA, una actitud que era tomada por alto por Hitler.
El gusto homosexual de Röhm era compartido también por otro oficial perteneciente a los “Camisas pardas”; Karl Ernst , quién dirigió la SA en Brandemburgo. Fue también diputado del Reichstag y consejero de estado de Prusia.

Una publicación del periódico Münchner Post de 1931, editado por el partido social demócrata, señaló a Ernest como uno de los amigos homosexuales más conocidos de Röhm. También se publicaron unas supuestas cartas del teniente Paul Schulz, donde Ernest era llamado “Frau von Röhrbein” (la señora de Röhrbein), refiriéndose a Paul von Röhrbein, otro oficial de la SA con quién Ernest mantenía relaciones.

Cuando Walter Stennes, líder de la Alemania del Este, realizó su revuelta disconforme con el liderazgo de Röhm, que buscaba limitar el poder de los jefes locales, sus simpatizantes mostraron una especial indignación contra el triángulo homosexual “Röhm-Röhrbein-Ernst”.

Cuenta que Ernst y Röhrbein fueron detenidos durante esa revuelta en un local de Berlín por seguidores de Stennes. Cuando un escuadrón de la SA llegó al lugar y rescató a sus líderes, el jefe de los partidarios de Stennes exclamó: “Ahí, mirad a los parásitos del partido, estos mariquitas, estos malditos que se dan por el culo, que dejan arruinar el buen nombre del partido. Ahí están sentados los dos, esos cerdos maricones”.

La noche de los cuchillos largos

El “reinado homosexual” dentro del partido nazi no tendría vida eterna. Si bien los gays no fueron muy perseguidos al comienzo en las redadas donde caían comunistas, judíos, social demócratas y todo aquel contrario al régimen – esto se debía gran parte a Röhm – las cosas cambiarían luego de la llamada “Noche de los cuchillos largos”.

Si bien Ernst Röhm gozó siempre del apoyo de Hitler, las cosas darían un giro cuando el Führer notó que Röhm se había tornado extremadamente poderoso, gozando de un ejército propio de 400.000 miembros. Temiendo una sublevación, el 29 de junio de 1934, Hitler y un grupo de oficiales de la SS (Gestapo), viajaron a Múnich para poner fin a los Camisas Pardas. El incidente fue denominado en un comienzo como “Operación Colibrí” contraseña que se usó para enviar a los escuadrones de ejecución.

Röhm fue detenido y llevado a la prisión de Stadelheim, luego asesinado. Durante la “limpieza” también fue muerto Karl Ernst junto a su pareja; Paul von Röhrbein.

Hitler afirmó que estaban complotando un golpe de estado. En la explicación alegó también como causa la homosexualidad de Röhm. El entorno de Hitler los acusó de corruptor de menores.

En la purga cerca de 100 personas de las SA, mayoritariamente homosexuales, fueron asesinadas. A partir de aquí, la persecución a los gays se acentuó, por más que las razones de ese ataque no eran sexuales sino políticas. Las SA fueron adheridas a la SS (Gestapo), de quienes también se desconfiaba que tuvieran preferencias homosexuales.

Un año después que Röhm fuera asesinado, la dictadura nazi endureció su mirada hacia los gays con el documento 175 en el que no sólo se condenaría las prácticas homosexuales sino cualquier tipo de atracción manifestada.
 
Última edición:
Desde
5 Feb 2008
Mensajes
6.377
Zanx
52.803
12 février 2013

Réseaux pédophiles d'élite (partie III): En Belgique, Gladio tirait les ficelles du réseau



On a évoqué l’Espagne et les Pays Bas, parlons aujourd’hui de la Belgique, ce petit pays qui est un réel laboratoire du Nouvel Ordre Mondial : flicage de la population, classes moyennes écrasées de taxes, riches au paradis, népotisme, détournements d’argent à grande échelle, pays plateforme pour divers trafics, j’en passe et des meilleures. Si ce pays est le cœur de l’Europe, ce n’est pas pour rien, et on va comprendre pourquoi.

En commencant par comprendre comment fonctionnaient les réseaux liés à la CIA en Belgique, et comment ils utilisaient les partouzes pédophiles pour compromettre les personnalités qu'ils voulaient manipuler. Une méthode vieille comme le monde.


Ce qu’il se passe en Belgique est transposable dans l’ensemble des pays européens, c’est pour cela que je vais rentrer dans le détail et que –désolée- cet article sera long. Même si je suis obligée de faire des impasses, on va essayer de comprendre comment et pourquoi fonctionne le réseau pédophile belge.

Des affaires belges on connaît surtout l’affaire Dutroux. Mais, avant cela plusieurs belles affaires de réseaux pédophiles avaient déjà été étouffées, notamment celle du CRIES qui consistait à tourner des films pédo pornos dans les locaux de l’UNICEF à Bruxelles. Je n’y reviens pas, on en a déjà parlé.

Derrière l’affaire « Dutroux-prédateur-isolé », on a toute une clique de fascistes magouilleurs qui se trouvent être au pouvoir dans ce pays. D’abord sous l’égide du PSC, parti catho de droite, puis sous celle… des socialistes. En Belgique, l’imprégnation mafieuse de la classe politique est catastrophique.

Et tout ce petit monde est aussi occupé à détourner des milliards d’euros d’argent public, tout en percevant sa part des trafics d’armes, de drogue, de femmes et d’enfants qui sont implantés dans le pays, et bien implantés.



Les réseaux « stay behind »[1] appelés aussi réseaux Gladio sont en fait des réseaux de membres des services secrets européens, d’hommes politiques nationaux, de militaires fascisants, de pseudo intellectuels de gauche, d’hommes d’affaires véreux et de barbouzes, qui sont dévoués aux intérêts américains sous l’égide de l’OTAN et ont tout fait pour créer l’Europe qu’on connaît aujourd’hui. Leur mission est multiple, et parmi les objectifs on trouve :

- mener une propagande anti communiste, depuis les universités jusqu’aux partis politiques

- déstabiliser l’Etat en menant des opérations terroristes sous faux drapeau (par exemple la RAF, Action Directe, ou des actions d’extrême droite via le SAC par exemple). D’ailleurs, des caches d’armes étaient disséminées un peu partout en Belgique (mais c’était pareil en France), au cas où… Le SDRA[2] 8 était en Belgique la tête de pont du stay behind, dissimulée dans les services secrets de l’armée, et il a par exemple aidé des soldats US à attaquer le commissariat de Vielsalm en 1984, attaque au cours de laquelle un policier a été tué et des armes volées. Le but affiché de cette opération était de pousser les flics belges à augmenter le niveau de sécurité et de faire croire aux belges que leur pays était au bord d’une révolution communiste. Les armes volées ont ensuite été planquées à Bruxelles dans un local des CCC, les cellules communistes combattantes. Quand le parlement a appris que ce type d’opération conjointe entre les flics belges et l’armée avait lieu chaque année, il y a eu comme un froid. Surtout que pendant des mois, les autorités civiles ont parlé d’une « attaque terroriste »[3]. Les CCC elles-mêmes étaient une création de l’extrême droite , ce qu’on n’a appris que récemment[4].

- coopter des personnages du même bord dans les institutions et les partis politiques et détruire les autres. Par exemple, le leader communiste Julien Lahaut a été abattu par Gladio en 1950.

- détourner de l’argent pour les opérations secrètes et pour on ne sait trop quoi
- favoriser le trafic de drogue dans les différents pays, car cela rapporte énormément pour les caisses noires

Avec cet article, on va comprendre à quel point la politique a été vérolée par les fascistes ultra libéraux (ça peut sembler contradictoire, mais aujourd’hui on constate que le libéralisme économique est une dictature), et à quel point l’Europe est une construction fasciste.



Pour résumer, un politicien de premier rang comme Paul vanden Boeynants (VDB) avait mis en place des officines fascistes liées à l’armée et à la mafia. La Belgique, Etat mafieux, s’est retrouvée spoliée de milliards de francs, mais aussi de sa justice et de ses institutions, toutes entièrement au service de la coterie mafieuse et fascisante de Vanden Boeynants et de ceux qu’il servait.

Pour simplifier les choses, je vais présenter quelques personnages, ce qui permettra de comprendre quelques liens intéressants, et un contexte :


  • Paul Van den Boeynants (VDB):
Membre du PSC (parti socialiste-chrétien) depuis le début des années 50 et de la direction du Cercle des nations, un organe anti communiste et très très favorable à l’OTAN, qui regroupait des politiciens européens bien en vue et était mêlé de près à des viols d’enfants à grande échelle. VDB était le propagandiste d’une militarisation du pays, y compris via des milices privées.

Il a créé le Cercle des Nations en 1969 avec son ami le baron Bonvoisin, mais aussi Paul Vankerkhoven et d’autres. Le Cercle des nations a organisé une cérémonie en 1970 en l’honneur des colonels fascistes qui venaient de faire leur coup d’Etat en Grèce. En 1976, c’est pour les 10 ans de dictature de Papa Doc à Haïti, qu’on a organisé une petite sauterie. Le Cercle a soutenu Franco, Salazar ou encore Pinochet.

En 1972 il créé le CEPIC (Centre politique des indépendants et cadres chrétiens), toujours avec Bonvoisin. Ultra libéral et anti gauchistes, il avait parmi ses piliers des membres de l’ordre du Rouvre[5]. Le CEPIC était destiné à couper l’herbe sous le pied à la « gauche » du PSC. Les deux antennes du CEPIC étaient « Nouvel Europe magazine » créé par VDB et qui organisait des réunions de fachos dans tout le pays, et le Front de la jeunesse (FJ). L e CEPIC a été dissous en 1982.

Autour de VDB, « un réseau d’organisations occultes », avec des gens de la finance et des délinquants. Dans le rapport Godbille[6], on soupçonne même un lien entre VDB et l’affaire des avions renifleurs qui se passe en France et qui consiste en un énorme détournement d’argent contre Elf, qui était alors une entreprise publique. Tout cela, afin de blanchir de l’argent qui venait de hold ups, de trafic de drogue ou d’armes.



VDB était au cœur de l’affaire du Crédit Commercial et Financier, entreprise qui a fait faillite et dont les administrateurs étaient Guy Cruysmans, Ado Blaton et Aldo Vastapane, un mafieux notoire mais anobli. La famille De Pauw, et le général Beaurir sont aussi cités. « Les petites mains semblent être toutes des militants d’extrême droite, travaillant dans diverses petites sociétés d’édition, de gardiennage, immobilières… », lit-on dans le rapport. Et VDB est au centre de ces groupes occultes: « Paul Vanden Boeynants n’était pas seulement en excellentes relations avec divers trafiquants d’armes, mais également avec divers entrepreneurs qui ont pu bénéficier de ses largesses, ainsi que de celles de divers ministres des Travaux Publics, connu notamment Guy Mathot », est-il encore écrit dans le rapport Godbille.

VDB a été identifié par plusieurs victimes comme étant l’un des abuseurs du réseau pédophile.

VDB, en plus d’être un fasciste et un pédophile, était un affairiste. Ce qui ne l’a pas empêché d’être aux commandes du pays pendant des dizaines d’années et de figurer parmi les politiciens les plus admirés du pays.



  • Baron de Bonvoisin :
Membre du Cercle des nations depuis 1970 et trésorier du CEPIC. Il était très proche de Van den Boeynants, mais aussi de Jean Violet, selon un rapport de 1985 de la police de Wavre. Cela, probablement via leur anticommunisme commun et leurs idées fascisantes.

Bonvoisin avait aussi pour conseil Jean-Paul Dumont, autre membre de la clique belge, dont on va reparler. C’est encore Bonvoisin qui a financé le Front de la Jeunesse, comme l’a révélé la Sûreté de l’Etat en 1981. Pour Bonvoisin, tout cela n’était qu’une conspiration d’extrême gauche. Toutefois, comme bon nombre de têtes du CEPIC étaient impliquée, ce fut l’arrêt de mort dudit CEPIC.

Mais BB est tenace, et il vient de recevoir 100.000€ de l’Etat belge pour « préjudice moral », au sujet de la note de la Sureté de l’Etat de 1981 qui l’impliquait dans le financement des groupuscules fachos. Toutefois, il demandait plus de 6 millions.



Bonvoisin a été accusé de viols par deux des témoins X qui sont intervenus dans l’affaire Dutroux, et par quatre autres victimes. Une femme dont le mari était décédé a ainsi parlé d’une partouze dans un château près d’Ath en Belgique, à laquelle l’ex ministre Pierre Decamps[7] et le baron Bonvoisin étaient présents. A un moment, des enfants d’une dizaine d’années sont arrivés et ont été violés par les adultes présents.


Il participait aussi à des partouzes avec Guy Spitaels (ex bourgmestre d’Ath pendant 20 ans), autre ancien ministre[8], et Frans Reyniers, commissaire de police proche de Georges Marnette et de Yves Zimmer (deux pédophiles qui ont permis d’étouffer plusieurs affaires dont l’affaire Dutroux[9]), qui traînait aux Atrébates avec Michel Nihoul, et au Jonathan, où traînait Guy Mathot ainsi que de nombreux fascistes.

D’après le témoin X2, Bonvoisin était client régulier du Mirano, un club à partouzes sélect où des enfants étaient parfois violés de manière sadique, d’ailleurs dans les partouzes où elle l’a vu, il était dans le registre sado maso avec les mineures violées.

Il se vantait d’être ami avec Mobutu, ce dictateur du Zaïre (devenu la République Démocratique du Congo), et il s’est dit qu’il intervenait auprès de Mobutu dans « l’intérêt de la France », d’où les perquisitions interdites à Paris quand Bonvoisin a été poursuivi pour diverses escroqueries. En réalité, il intervenait surtout pour des personnalités françaises ou belges, et probablement d’ailleurs encore. On sait aussi qu’il fréquentait Kabila, bien qu’il l’ait toujours nié.


  • Jean Violet :
Avocat français d’extrême droite et membre de l’Opus Dei qui a longtemps travaillé pour les services secrets, le SDECE (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage) et avec l’Eglise romaine pour mener des opérations de déstabilisation dans les pays satellites de l’URSS pendant la « guerre froide », cela grâce aux communautés catholiques locales. Violet a été membre de la Cagoule, ce groupuscule fasciste qui suivait Eugène Deloncle[10]. Il a échappé à l’épuration grâce à ses copains de l’Opus Dei.

Jean Violet a été membre de l’affreuse Société du mont pèlerin, un lobby ultra libéral basé en Angleterre créé par Friedrich von Hayek en 1947, et qui a imposé ses vues en Europe (ce truc existe toujours).



Il a aussi été impliqué dans un gros détournement d’argent, « l’affaire des avions renifleurs », à la fin des années 70. En gros, une grosse somme d‘argent d’Elf Aquitaine a été détournée et on a fait passer ça pour une escroquerie. Mais en réalité, il s’agissait probablement de blanchiment d’argent. De fait, de nombreux membres du SDECE travaillaient chez Elf. L’argent a été envoyé dans une société implantée au panama aux commandes de laquelle on trouvait Jean Violet et Philippe de Weck, le président de la banque suisse UBS, et il aurait fini dans les poches de l’extrême droite catholique liée à l’Opus Dei, pour financer divers groupuscules fascistes comme le CEPIC en Belgique (l’aile droite du Parti Social Chrétien). Parmi les personnes impliquées, Giscard, alors président, Raymond Barre, grand affairiste alors 1<sup>er</sup> ministre, Albin Chalandon, ministre de la justice, des ecclésiastiques de l’Opus Dei et du Vatican, des membres de la loge P2, des agents de la CIA, mais aussi le baron Benoît de Bonvoisin. Un sacré panier de crabes.

Cette affaire devient très intéressante quand on apprend qu’un des relais de Violet pour cette magouille était le cardinal Marcinkus, lié à la banque Ambrosiano et à la loge P2, elle-même une émanation du réseau Gladio italien.

Violet a aussi été l’un des fondateurs du « cercle Pinay »[11], du nom du président du conseil français Antoine Pinay, atlantiste et européaniste, qui avait voté les pleines pouvoirs à Pétain en 1940 et était présent aux premières réunions du Bilderberg, justement créé pour imposer l’Europe ultra libérale avec une « concurrence libre et non faussée », et cela contre l’avis des peuples et de leurs élus[12]. Georges Albertini, ami de Violet, était aussi membre du cercle Pinay. Albertini était aussi un fasciste pendant la guerre, n°2 du Rassemblement National Populaire et collaborationniste de Marcel Déat. Albertini était aussi proche de la banque Worms, une horreur synarchiste qui voulait établir un régime fasciste en Europe. Albertini est aussi parmi les fondateurs de l'Institut d'histoire sociale (IHS) en 1954, financé uniquement par la CIA comme le Sénat US le révèle en 1967, et foncièrement antibolchévique.

Après la mort de Worms en 1952, Albertini était toujours rémunéré par le groupe. En 1970, il fonde l'Institut Supérieur du Travail, une officine anticommuniste de plus. Il a contribué à installer dans la politique d’après guerre tout un tas de fascistes engraissés avec l’argent des opérations barbouzes en France et hors de France. D’ailleurs, Albertini s‘est vite recyclé dans la droite non fasciste, le RPR, et était proche de Pompidou l‘ami des Rothschild ou d’Alain Madelin, autre facho du mouvement Occident.



Bref, Violet avait de l’entregent, notamment chez ses copains belges du réseau stay behind. Ainsi, il a lancé grâce à de l’argent US (via des fondations paravent de la CIA) l’Académie Européenne de Sciences Politiques avec Florimond Damman. Il était proche aussi de l’Union paneuropéenne de Otto Von Habsbourg, des réseaux qui sont intervenus dans l’affaire des avions renifleurs. Là dedans, les membres de l’Opus Dei côtoient des franc maçons, notamment de la loge italienne P2. Et quand il fallait lutter contre le péril rouge, violet pouvait demander une entrevue avec Richard Nixon et Henry Kissinger.

Violet était aussi membre du Cercle des nations, lui aussi basé à Bruxelles, et qui était aussi un outil d’infiltration des institutions.


  • Michel Van der Elst
Cet avocat apparaît dans d’innombrables dossiers de magouilles, mais aussi dans l’affaire Dutroux.

Par exemple, il a servi de faux alibi à des membres de la bande Haemers (dont il était l’avocat) pour l’enlèvement de Vanden Boeynants, qu’il aurait aussi commandité. Il a ensuite remis ça en servant de faux alibi à Nihoul pour l’un des enlèvements, ce qui a été prouvé mais étrangement, l’alibi a tenu pour la justice bien que Van der Eslt se soit rétracté ensuite.

D’après certains témoignages recueillis au cours de l’enquête Dutroux, Van der Elst était le contact entre « l’organisation » qui aurait été derrière l’enlèvement de VDB, et la bande Haemers.

Le père de Michel Van der Elst a défendu un trafiquant d’armes lié à la CIA et Mossad, felix Przedborski, il était l’avocat du Grand Orient dont il faisait partie et conseillait personnellement le roi Albert II.

Quant à lui, Michel a été cité par des victimes du réseau dont Dutroux faisait partie, comme étant pédophile et adepte des partouzes dont on a déjà parlé. Il était aussi présent à la firme ASCO lors de tournages de snuff movies pédophiles.

Le témoin X1 raconte une scène terrible : Van der Elst, les frères Lippens et Bonvoisin la violaient et la torturaient tout en filmant la scène, alors qu’elle était en train d’accoucher, vers l’âge de 10-12 ans.


  • Jean Bultot :
Directeur de la prison de Saint Gilles à Bruxelles, il était le lien entre des pontes nazis et le milieu fasciste belge, pour lequel il a contribué à recruter quelques éléments. Il a été impliqué dans l’affaire du gang de Nivelles. Sa compagne Claudine Falkenberg a travaillé au cabinet de Cecile Goor.

Bultot fréquentait assidûment le club Jonathan.

Depuis, il a quitté la Belgique en 1986 grâce à une filière d’évasion liée au Front de la Jeunesse au moment du procès Bouhouche, direction le Paraguay, et a demandé l’asile politique en Afrique du Sud.

A Bruxelles, il était un grand habitué du club Jonathan et était ami avec le patron, Pierre Paul De Rycke. Mais, Bultot était aussi ami avec Jean Michel Nihoul, qui fréquentait les mêmes boites à partouzes bruxelloises. Bultot a sûrement bien fait de quitter le pays, car apparemment, il détenait des informations faisant le lien entre les tueries du Brabant et la Sûreté de l’Etat.


  • Roger Boas
Membre du Cercle des nations. Patron d’ASCO et ami de VDB au moins depuis le passage de ce dernier à la Défense, ce qui a facilité quelques magouilles. Il était le concubin de Fortunato Israël qui tenait donc un réseau de call girls, et était proche du Mossad.



ASCO, c’est une entreprise d’import export (notamment d’armes) installée à côté de l’aéroport de Bruxelles, pour laquelle Nihoul a travaillé et qui a hébergé quelques partouzes pédophiles sadiques et des tournages de snuff movies. Le Baron Bonvoisin y était aussi présent, de même qu’Annie Bouty, l’ex de Nihoul, et d’autre tarés comme Michel Van der Elst, Melchior Wathelet père (autre ministre), Wilfrid Martens (ex 1<sup>er</sup>ministre) ou Jean-Paul Dumont. D’après les flics qui ont entendu l’un de ces témoins, « Il semble que ces soirées étaient organisées pour des gens avec qui ils étaient en affaires ou qui pouvaient avoir une influence sur les affaires.Parfois des contrats étaient signés au court des soirées » auxquelles Boas avait ses « invités ». D’après un témoin, c’est un certain Madani Bouhouche, ex gendarme et barbouze fascisteimpliqué dans pas mal de coups divers et variés dont les tueries du Brabant, qui l’emmenait chez Asco pour y être torturée et violée par toute la clique.

Apparemment, des jeunes femmes qui semblaient d’origine étrangère (Amérique Latine) vivaient à l’étage des locaux et repartaient rapidement. On sait aussi que Nihoul s’est rendu à Saint Domingue pour Asco, d’ailleurs il se plaignait d’en avoir été pour ses frais.

A propos d’ASCO, un quotidien néerlandais, De Morgen, écrivait qu’elle était de ces « entreprises qui vivaient de contrats avec l’Etat, obtenus par l’intermédiaire de politiciens intéressés ». De fait, VDB aurait touché un sacré paquet en commissions sur des ventes d’armes effectuées par Asco qui obtenait bizarrement la plupart des marchés, et pourtant la boite a fait faillite. De fait, VDB était bien là pour l’inauguration d’Asco le 8 mars 1973.

Boas a été condamné en 1992 à 15 mois de prison avec sursis et à une amende, mais il a été réhabilité en 1995 et décoré de l’ordre de Léopold II en 2004.


  • Madani Bouhouche


On a déjà parlé de lui plus haut. Il faut savoir que cet ancien gendarme impliqué dans des groupuscules d’extrême droite et des magouilles en tous genres, a été accusé d’avoir tué son ami Juan Mendez, à qui on avait piqué toutes ses armes de guerre et qui soupçonnait qu’elles avaient servi aux tueries du Brabant. Bouhouche aurait d’ailleurs participé à plusieurs vols d’armes dont celui des armes du groupe Diane à la gendarmerie en janvier 1981, ainsi qu’au vol d’une cargaison d’or à Zaventem. Pour les tueurs du Brabant, il a aussi loué des caches et des planques.

Bouchouche a été vu par le témoin X2 au Dolo à la table de Jean-Paul Dumont et Georges Marnette. X2 était également présente cette fois où Bouhouche a rencontré VDB, Wilfried Martens, Philippe Moureaux, Jean Gol, Michel Nihoul et d’autres au Hilton. Mais bizarrement, Bouhouche n’a jamais été entendu au sujet du Dolo et de ses relations là bas.

En 1983, Bouchouche a créé avec son collègue flic Robert Beijer une officine privée baptisée ARI (Agence de Recherche et d’Information).

Bouhouche était surtout le meneur d’une bande de gendarmes fascistes durant les années 70 – 80, pour des commanditaires « mystérieux » mais liés à l’OTAN et au réseau Gladio belge. Il a créé un camp d’entraînement dans lequel sont passé nombre de militants de Westland New Pst ou du Front de la Jeunesse, dont Jean Bultot. En 1995 il prend 20 ans de prison pour deux meurtres. Mais il a été acquitté pour le meurtre de Juan Mendez, un vol d’armes à l’ESI et deux attentats. Deux ans seulement après sa condamnation, Bouhouche bénéficie de nombreuses sorties de prison.



Selon le quotidien Le Soir, des informations ne concernant et portant sur les tueries du Brabant ont été demandées aux Etats Unis par les autorités belges, mais des informations essentielles n’ont pas été communiquées, alors que tous les autres pays ont répondu sans problème aux commissions rogatoires internationales. Par exemple, des informations sur deux comparses de Bouhouche qui se sont exilés aux Etats-Unis, justement : Martial Lekeu, ex gendarme membre du groupe Diane était fortement soupçonné d’avoir fait partie de la première bande des « tueurs du Brabant »[13], et Jean-François Buslik, qui était quant à lui impliqué dans un attentat contre un gendarme travaillant sur un trafic de drogue, en 1981. Dossier dans lequel la DEA était en filigrane.


  • René Bats :
Général belge qui était aussi membre du Cercle des nations, et connaissait bien le pédophile Raemaekers. Amateur de petits garçons et proche de l’avocat Jean-Paul Dumont. Depuis les années 80, il est expert pour les nations unies et fait une mission en Irak au moment de la guerre.

  • Jean-Paul Dumont :
Membre du cercle des nations. Il était lié au PSC, et surtout au CEPIC dont il était membre du comité directeur en compagnie de Bonvoisin, VDB et Jean-Pierre Grafé (dont on va reparler). Il a été administrateur avec VDB de l’asbl Comité Ouwendijck, dont le président d’honneur était le prince Philippe, mais qui était en réalité une cellule d’entraînement de type milice.

Même s’il a été suspendu du barreau dans les années 90, Dumont est surtout avocat et client du Dolo, où Nihoul allait très souvent, de même que Georges Marnette. De nombreux témoins ont confirmé avoir vu ensemble Nihoul et Dumont

Ce dernier a aussi défendu Mahadani Bouhouche, Eric Lammers, ami de Patrick Haemers et membre de WNP et du Front de la Jeunesse, Paul Latinus (dont on va parler plus bas), Jean Pierre Graffé[15], Roger Boas, le pédocriminel taré Jean Paul Raemaekers[16], la bande de Nivelles et bien d’autres. Son associé Me De Quevy a défendu Dutroux, quant à Nihoul, il a été défendu par Me Dumont puis par son collègue De Cléty, grand ami de Dumont et De Quevy.

D’après un témoin, Dumont blanchissait de l’argent destiné au PSC dans des casinos allemands.

Il aurait fait des voyages au Canada avec le commissaire Georges Marnette qui serait son grand ami, et semblait négocier des contacts pour le compte de Roger Boas.



Lors des partouzes, il assistait au tournage de snuff movies au cours desquels des enfants étaient tués, notamment dans les bâtiments d’Asco. D’après le témoin X1, qui est passé pour folle, Melchior Wathelet (le père) et Wilfried Maertens étaient présents, de même qui Nihoul et Bouty, Antoine Van den Bogaerts son souteneur depuis qu’elle était gamine, et d’autres. X1 explique aussi que Jean-Paul Dumont était son « client » (alors qu’elle était mineure) et qu’il l’amenait à des soirées à Knokke et à Gand, parfois avec Van der Elst.

Elle précise que Dumont était un sadique et qu’il aimait voir les enfants se faire maltraiter. Dumont est aussi identifié par X2, qui l’a rencontré au même endroit que Marnette et Zimmer : un club à partouzes avec des mineurs « consentants ». Enfin, un troisième témoin le cite comme impliqué dans des partouzes pédophiles.

Selon le pédophile Raemaekers que Dumont est venu voir en préventive alors qu’il n’était pas son avocat afin de lui demander de se taire sur ses relations bien placées, Dumont a fourni des enfants à des membres de l’équipe de Marnette. Raemaekers dit aussi qu’ils ont été à des partouzes pédophiles au Stanley, un club de coloniaux, à La Piscine à Etterbeek, à Meise et dans divers autres lieux. Raemaekers a aussi ajouté que Dumont était proche du juge consulaire au Tribunal de commerce de Bruxelles Raymond Desmet, ce même Desmet qui est venu plusieurs fois voir Raemaeker en prison pour lui dire de « ne pas faire de vagues », ce que l’intéressé a traduit par : « me taire sur tout ce que je savais sur les politiciens, les magistrats et les personnes de hauts niveaux impliqués dans des faits de pédophilie ». Parmi ces relations à ne pas citer et dont Dumont avait parlé : VDB bien sûr, Guy Spitaels, Guy Mathot, Guy Coeme, Jean-Pierre Grafé, Elio Di Rupo (grand ami de Grafé), Alain Vanderbiest, Malchior Wathelet, Willy Claes, Philippe Maystadt, Wilfried Maertens, Jean louis Thijs…

Dumont a aussi été enseignant au lycée Molière à Bruxelles, où une affaire d’abus sexuels répétés sur les élèves a failli éclater, et où il a été accusé de viols.
Enfin, un témoignage des plus inquiétants est celui d’un certain Jacques T., ex trésorier des jeunes du PSC. Entendu en janvier 1997, il a redit ce qu’il avait déjà dit à la police de Charleroi et à la police d’Uccle (Bruxelles) : dans le milieu des années 80, Jacques T. fréquentait beaucoup Michel Dewolf et l’avocat Philippe Sala, tous deux membres du PSC, ainsi que Jean-Paul Dumont. Ceux-ci, « sous prétexte de tests d’initiation à l’Opus Dei », l’ont « amené à des Messes Noires avec actes sexuels. Il mentionne la présence de jeunes filles venant de pays de l’Est (13-14 ans) », est-il écrit dans la synthèse de police.

« En 1986 après une réunion politique bien arrosée il est allé avec SALA et DEWOLF à une réunion qu’ils annonçaient pimentée. Sur place il a été drogué avant d’être amené dans une salle avec des gens masqués et habillés en djellabas noires. Les participants buvaient du sang ». Tout le cérémonial sataniste était là : une fillette d’une douzaine d’années, morte, était allongée nue sur un autel, mais le témoin n’a pas assisté au meurtre. Il a été drogué quand il a cherché à partir et s’est réveillé le lendemain dans sa voiture.



  • Patrick Haemers
Fils d’Achile Haemers. En 1987, il est accusé avec Philippe Lacroix et Antoine Brahy de faux et fraude fiscale pour avoir blanchi de l’argent du crime. Haemers était sous le coup d’enquêtes pour divers hold ups. En 1981, la bande Haemers est chargée d’organiser le faux enlèvement contre rançon de van den Boeynants par une pseudo «Brigade révolutionnaire socialiste ». VDB est resté un mois hors de vue, alors qu’il était sûrement le ministre le plus populaire du pays (comme quoi la propagande sert bien à quelque chose).


  • Paul Latinus
Ingénieur en sciences nucléaires, il était informateur de la Sûreté de l’Etat depuis 1978, et était officier de réserve dans l’armée de l’air. Anti communiste fervent, il avait rejoint le Brabant Reserve Officer Club (BROC), créé en 1975.

Il a ensuite travaillé pour le PIO, un centre de renseignements créé par VDB pour déstabiliser les gauchistes, il a aussi été place à l’ONEM, l’équivalent belge de l’Assedic et conseiller au ministère du Travail. De fait, tout le monde savait qu’il était pistonné par VDB.

En 1978 il adhère au front de la Jeunesse dont il devient l’un des leaders et ‘lannée suivante il créé Delta nord, qui deviendra Westland New Post (WNP), autre groupe fasciste armé.

En 1981, un journal de gauche révèle ses activités, et Latinus se barre … au Chili, terre d’accueil des nazis et fascistes européens. Il revient en Belgique 6 semaines plus tard et continue l’infiltration de WNP dans l’armée et à l’OTAN. Il a expliqué au journaliste René Haquin : « J’ai été recruté en 1967, à l’âge de 17 ans, par une organisation étrangère dont le but est de lutter par tous les moyens contre le communisme soviétique. J’ai été initié en 1973 au contre-espionnage et aux techniques de renseignement par un officier OTAN, à Tongres, pendant mon service militaire. En 1977 (...), j’ai reçu ordre, par l’organisation à laquelle j’appartiens (...), de m’introduire dans la sphère du Front de la jeunesse (...). Ma nouvelle mission, en 1980, fut alors de créer en Belgique un groupe revanchard nazi calqué sur la Waffen-SS (ndlr: c’est-à-dire le WNP) ». L’organisation étrangère dont il est question était la DIA (Defense Intelligence Agency), le service de renseignement de l’armée US.



Latinus est mort peu après avoir contacté le commissaire bruxellois pourri Georges Marnette qu’il connaissait bien, pour lui dire que des types de WNP avaient participé aux tueries du Brabant.

Il se serait suicidé en 1985[17], mais des proches se demandaient si ce que Latinus savait sur un dossier de partouzes pédophiles (le fameux dossier Pinon) ou sur des magouilles politico financières n’aurait pas précipité sa mort.



  • Juan Borges :
Trafiquant d’armes portugais (y compris de l’uranium 235 pour le nucléaire), d’or, de mercure, de devises qui utilisait la société Alalouf (exportation de matériel médical) comme couverture. Mais il a de la chance, ses dossiers ont été suivis par des juges bienveillants comme Van Espen. Annie Bouty, la compagne de Michel Nihoul, l’a aidé via son cabinet d’avocats Cadreco, à se sortir d’affaire en demandant l’aide du cabinet du ministre de la Défense (rapport Godbille p.78). Comme par hasard, l’instruction sur les activités de Bouty a aussi été menée par le juge Van Espen.

Borges a été le partenaire d’affaires de Nihoul. Il était lié aux réseaux fascistes et à la mafia italienne. En 1986, Nihoul l’aurait laissé tomber.


  • Jean-Pierre Grafé :
Membre du PSC et ami de l’actuel premier ministre belge Elio Di Rupo (PS)[18], avec lequel il faisait la tournée des boites liégeoises. Comme Di Rupo, Grafé s’en est tiré parce que Marnette a tout fait pour décrédibiliser un témoin à charge, le seul que les flics ont pris la peine d’auditionner, sur toute une liste de témoins. Grafé a quand-même du démissionner en décembre 1996 suite aux accusations rendues publiques d’Olivier Trusnacht, qui déclarait avoir été violé par Grafé quand il avait 14 ans, pour finir par dire qu’il en avait 18 lors des dernières auditions.


  • Marc Dutroux :
Déjà condamné en novembre 1988 pour l’enlèvement et le viol de cinq jeunes filles âgées de 11 à 19 ans. Bizarrement, c’est même le ministre de la Justice de l’époque, Melchior Wathelet (le père, membre du cdH, qui a succédé au PSC) qui est personnellement intervenu afin de faire libérer Dutroux de manière anticipée en 1992, pour « désengorger la prison de Mons »… Cela a valu quelques remontrances du parlement européen à Wathelet.

En décembre 1995, Dutroux enlève trois jeunes délinquants. A la suite de cela, le gendarme René Michaux se rend au domicile de Dutroux, où étaient censées être retenues les petites Julie et Mélissa à cette époque. Il y va deux fois, ne trouve rien, ne voit pas la cache, mais dit quand-même avoir entendu des voixd’enfants.

Accessoirement, Michaux a aussi anticipé la mort des fillettes, qu’il a annoncée deux jours avant les aveux de Dutroux. Ce policier a eu une promotion à la suite de cette affaire, bien qu’on savait qu’il était impliqué dans diverses magouilles à Charleroi.

Michaux a aussi saisi des K7 vidéos chez Dutroux, mais une bonne partie n’a jamais été visionnée, d’autres ont été rendues à Dutroux et certaines ont même été perdues. Il fréquentait le milieu du trafic de voitures à Charleroi, et beaucoup de monde savait à quoi ont servi les voitures qu'il avait achetées.



Dutroux voyageait beaucoup aussi : il allait régulièrement dans les pays de l’Est comme la Slovaquie, mais il a été reconnu aussi dans le sud de la France, ou près de la Suisse, par des victimes de réseaux pédos.



  • Jean-Michel Nihoul :
Se faisait appeler « Michel Nihoul ». Magouilleur qui a connu un grand nombre de faillites frauduleuses, et a cumulé un nombre impressionnant de métiers, depuis la livraison de poissons jusqu’au conseil juridique, ainsi qu’un nombre tout aussi impressionnant de relations. Par exemple, alors qu’il était en prison en 1978, c’est le ministre PSC de l’Education Joseph Michel[19] qui est contacté par ses proches pour solliciter une libération.

Son implication dans les enlèvements n’a pas été retenue par la Justice, malgré de très nombreux éléments à charge. Son ami l’avocat Michel van der Elst lui a d’ailleurs bien sauvé la mise avec son faux alibi pour l’enlèvement de la jeune Laetitia Delhez à Bertrix. Nihoul y a été vu par plusieurs témoins, mais tant pis, on préfère croire Van der Elst, qui avait déjà donné un faux alibi à la bande Haemers. Et même si van der Elst s’est rétracté des années plus tard, on n’accuse toujours pas Nihoul pour cet enlèvement. On sait aussi que Nihoul a refilé des milliers de pilules d’ecstasy à Michel lelièvre à la suite de l’enlèvement.

Le rôle de Nihoul était de faire le lien entre les pontes du réseau, les clients, et les fournisseurs de chair fraîche, à savoir Dutroux et Martin, et probablement d’autres personnes.


  • Jean-Claude Van Espen :
C’est un juge membre du PSC , qui a su étouffer quelques affaires compromettantes pour ses amis.

Alors que son collègue le juge Connerotte, celui qui est parvenu à faire libérer Sabine et Laëtitia, deux victimes de Dutroux, a été viré de l’enquête[20] pour avoir assisté à un repas avec les deux fillettes, Van Espen, dont le beau frère a travaillé avec Nihoul dans le cabinet d’avocats de Bouty, n’a jamais été embêté. En outre, la sœur de Van Espen est la marraine du fils de Nihoul[21]. Pourtant, il a travaillé sur des affaires connexes importantes, comme l’assassinat « irrésolu » de Christine Van Hees à Bruxelles en 1984, par Nihoul, Dutroux, Bouty et d’autres tarés de la bande, et non par les punks qui ont été envoyés en taule quelque temps. Evidemment ? quelques pièces essentielles ont disparu du dossier, notamment le carnet d’adresses et les vêtements de Christine, et van Espen n’a jamais jugé utile de faire analyser une seule des 168 pièces matérielles du dossier. Autre exemple : alors qu’il fallait recouper en urgence les propos de X1 avec le scénario du meurtre, Van Espen a interdit aux policiers de travailler le week-end, et ne lisait pas les dossiers (il demandait plutôt des « synthèses »). Les médias, bien sûr, ont été d’une rare complaisance avec la thèse officielle.

En outre, Van Espen était l’avocat d’Annie Bouty à l’époque du meurtre (pour une dispute avec Nihoul) et jusqu’en 1989, ce qui a quand même mené à son dessaisissement en 1998, soit quand-même 14 ans plus tard.

Je reprends le rapport Godebille (p.42) : « On peut conclure provisoirement qu’une série d’activités suspectes (laboratoires d’analyses médicales, escroqueries diverses, trafics d’armes, de diamants, services de sociétés de détectives privés, de gardiennage…) sont le fait de personnages qui se rencontrent dans des cercles étroits, que ce soient des cercles d’obédiences catholiques ou peut-être davantage des cercles de la mouvance des néo templices.Chacun de ceux-ci (cf. affaire des avions renifleurs, présence de certains personnages chez les néo templices) sont proches du S.A.C et de la loge P2, organisations qui en France et en Italie se sont avéré&es expérimentées dans la manipulation de truands appartenant à la mafia ».
L’enquêteur qui rédige ce rapport ajoute « nous avons été frappés par l’existence d’une constante en Belgique, ces groupes occultes sont proches de l’entourage de Paul Vanden Boeynants ». Et parmi ces « groupes occultes », on a bien sûr Westland Newport (W.P.N), un groupe militaire d’extrême droite qui avait en partie noyauté l’armée belge.


Westland New Post : WPN fonctionnait hors des structures de l’Etat et avec son propre budget. Dirigé par Paul Latinus, WPN travaillait à la demande de l’extrême droite, notamment de VDB, Cécile Goor (ministre PSC au cabinet de laquelle travaillait Latinus) et quelques autres politiciens d’extrême droite. Le but était de mener des actions anti communistes, souvent violentes.

PIO : Public Information office, lié à l’armée belge, du moins à l’aile fasciste de l’armée, et au CEPIC, le courant fasciste du PSC, le parti de VDB. Le major Bougerol[22], membre actif du PIO est allé en Irlande, en Grèce, en Chine à la fin des années 70. D’après le rapport Godbille, le PIO servait de service de renseignement pour VDB, alors ministre de la défense, qui l’avait mis en place. « L’objectif du PIO était de contrer la subversion antimilitaire rencontrée chez les lycées à l’occasion de la proposition de la Paul vanden Boeynants de rendre obligatoire l’accomplissement du service militaire dès l’âge de 18 ans. A cette fin, pour éviter de devoir émarger ces dépenses de lutte anti subversive au budget de la défense nationale, ce qui aurait provoqué un débat parlementaire sur la question, Paul Vanden Boyenants s’est servi de la société PDG par l’intermédiaire du Baron de Bonvoisin (trésorier à l’époque du CEPIC dont Paul vanden Boeynants était également Président) », précise le rapport.


Le PIO est devenu ensuite l’European Institute of Management (EIM), qui était géré par un membre du 1001 Club du prince Bernhardt des Pays bas, ex SS, ex Nazi, et créateur du Bilderberg avec David Rockefeller.

Autrement dit : une bande de fascistes a organisé des magouilles financières pour subventionner des coups tordus contre des contestataires de gauche, et cela afin de court-circuiter un débat plus ou moins démocratique. Voilà à quoi ressemble une dictature qui se déguise en démocratie.

Mais c’est exactement la même chose en France, et encore aujourd’hui, il ne faut pas rêver. Mais, on y reviendra plus tard.
Réseaux pédophiles d'élite (partie III): En Belgique, Gladio tirait les ficelles du réseau - donde vamos


Sigue...


.



 
Última edición:
Desde
5 Feb 2008
Mensajes
6.377
Zanx
52.803
Le Cercle des Nations - El Baron de Bonvoisin y su cuñado el Conde Hervé d´Ursel - Trama del Caso Dutroux - Pederastia Belga


Le dossier Nihoul: les enjeux du procès Dutroux - Herwig Lerouge - Google Libros





Los Bonvoisin y Los Merode


<table style="color: rgb(0, 0, 0); font-family: Verdana, Arial; font-size: 13px; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: normal; orphans: auto; text-align: left; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: normal; widows: auto; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px;" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="100%"><tbody><tr valign="top"><td style="font-family: Verdana, Arial; font-size: 13px;" align="center" width="150">
Ancestors
Surname
Sources
EPNRB-1960-pg. 199
</td><td style="font-family: Verdana, Arial; font-size: 13px;">
</td><td style="font-family: Verdana, Arial; font-size: 13px;" bgcolor="#a1a1a1">
</td><td style="font-family: Verdana, Arial; font-size: 13px;">
</td><td style="font-family: Verdana, Arial; font-size: 13px;" width="100%">
Pierre de Bonvoisin, Baron​
<nobr>* Verviers 23.11.1903</nobr> <nobr>+ 1982</nobr>​

Parents
Marriages
<nobr>Etterbeek 26.07.1933</nobr>
Elisabeth Galopin <nobr>* 11.10.1910</nobr>

Children


</td></tr></tbody></table>

GeneAll.net - Pierre de Bonvoisin, Baron




.
 
Última edición:

Galiciaverde

Madmaxista
Desde
29 Abr 2011
Mensajes
16.148
Zanx
58.282
En este enlace ponen la lista completa sacada a la luz por Anonymous de supuestos pederastas del caso Dutroux (Bélgica)
Enlace: Magouilles, corruption et pédophilie, les ingrédients de la politique belge ? » Blog de Laurent Louis

Listado:

Agnessens juge de Mons, impliqué dans des affaires de mœurs ne condamne pas les pédophiles ou les libère très rapidement. Condamne Dutroux, Martin et Van Peteghem pour simples délits alors qu’il s’agit de viols avec récidive – février 1986 – Ce magistrat est apparu dans l’affaire des ballets roses aux côtés du prince Albert, et de fournisseurs d’enfants.

Albert II roi fréquentait le Dolo, alias club des Atrébates. Dénoncé par Nihoul lui-même à Antonino Costa. Délit d’initié pour Fortis. Protégé par Albert Raes ex directeur de la sureté d’Etat, récemment inquiété. Très probablement impliqué dans un réseau pédophile avec des fillettes d’un home où travaille Antonini, père des enfants Milla et Fiona elles-mêmes dans ce réseau (fillettes habillées en mariées)

Reconnu par X3 comme participant aux soirées. Sollicité avec l’Opération Kipofor, lors de laquelle il lui a été confié sept CD-ROMS de Zandvoort. L’enquête a été classée pour cause de « coupables inconnus », suite à quoi les CD-ROMS ont été volés. Le Roi a répondu ne pouvoir intervenir sur le vol des CD-ROMS qui lui ont été confiés en raison de la « séparation des pouvoirs ».

Il n’a pas plus concédé à une grâce royale pour une condamnation – de Marcel Vervloesem – sur base d’un dossier incomplet. Impliqué dans certaines faillites, dont, avec certitude, Fortis, il détenait des actions qui ont été vendues par Maurice Lippens (en plus des siennes propres). De là, son achat d’une villa avec ponton sur la mer pour son yacht et dont on donne une valeur de 25 millions d’euros, et au Congo Belge (ancien) où il aurait racheté la villa de Mobutu.

Sa liste de nomination de ministres d’Etats et autres titres nobiliaires comprend une majorité de pédocriminels.

Alexandre prince, fils du roi Léopold III et de Liliane de Réthy, château d’Argenteuil. X2 y allait pour tenir compagnie à Levy, juif connu à Eindhoven, X2 dit qu’il ne s’est jamais rien passé là (?) Cependant sa femme, la princesse de Paris, stipule dans une interview qu’il avait des mœurs bizarres. S’est suicidé laissant une note avec 29 noms de pédophiles, entre autres Dejemeppe, ses deux substituts, Alain Lemasson, colonel commandant de la gendarmerie de Charleroi, lui-même et la princesse autrichienne Stéphanie de Windisch-Graetz. Il avait été condamné pour le viol de 2 jeunes garçons. Château vendu par l’Etat belge en 2002 à un particulier, Jean Marie Delwart.

Anselme Bernard, homme politique impliqué dans l’affaire Inusop et Sotegec, faux et usage de faux. Bourgmestre de Namur.

Antoine Joseph. Directeur de l’Instruction Publique et des Beaux Arts paraît en 1989 dans une plainte pour pédophilie à l’école des Eburons, sur des enfants de 6 à 12 ans. C’est lui qui organisait ces parties … avec Thielemans, actuel bourgmestre de Bruxelles… Il ne sera entendu que le 25/5/1992. Fait chanter les autres : Hurtmans, Monens ….

Antonini Roberto grand père pédophile des enfants Milla et Fiona, lequel jouit de hautes protections de la région de Mons borinage. Trafiquant de faux tableaux, et autres. A réussi à faire condamner la maman des petites et à l’en séparer (Maria Pia Maoloni) A mis ses petites-filles dans un réseau pédophile classé secret d’Etat.

Antonini Rocco père des enfants Milla et Fiona, assistant social dans une maison d’enfants attardés mentaux dont certains sont dans ce même réseau. D’autres membres de cette même famille sont dans ce trafic, dont une femme directrice d’une association de placements d’enfants des juges …

Aquino Michael, lieutenant-colonel, rôle important au niveau militaire pour guerre psychologique, pédophile, lavage de cerveau, satanisme, nazisme, homo et meurtrier. Inventeur du programme « Monarch » dont la base est l’utilisation des sujets par utilisation de sexe à outrance, satanisme, meurtres, ce qui provoquait des identités multiples. Conseiller d’Europe Occidentale pour les chefs d’état major américain.

Assurance Royale Belge impliquée dans les affaires Dutroux et Dohy pour les trafics de voitures dont ils récupéraient grosso modo plus de 50.000 € l’an.

Ils couvraient donc les pédophiles en permettant d’étouffer ces faits au profit de leurs magouilles en assurance.

Baert procureur du Roi, pédophile, protecteur de Van Den Bossche, en échange de mineures….

Bats René né en 30 pédophile, général d’armée. – Regina Louf – ami de Dumont JP, deux dossiers à charge à l’auditorat militaire.

Bayens Christian magistrat à Nivelles, né en 28, pédophile, ami de Castiaux, participe aux partouzes avec mineures chez le notaire Nassaux à Waterloo.

Baert Vincent, procureur du roi, condamne Biefnot à seulement 10 mois avec sursis pour détention et divulgation de k7 pédophiles ! Protectionnisme !

Beaupain juge qui plaçait des enfants au Home « les enfants de mamy » – pédophilie

Beaurir général de la gendarmerie impliqué affaire Pinon (Ballets Roses) Fortunato Israël et Eurosystèmre Hospitalier. Opus Dei. Impliqué Tueurs du Brabant Wallon. Et des noms moins connus, impliqués de même : Poncelet, Marbaix, Depaus, Gombert, Miévis, Maquet, Pattyn, Trotsaert, Galetta, Fiévez, Fastrez, Gérard Lhost ancien ancien colonel de gendarmerie, Tchang et Grigniez.

A notre connaissance, un dossier important est déposé auprès du président Londers (démissionnaire) puis de son successeur, par De Jonghe d’Ardoye pour cette affaire et d’autres y jouxtant.

Beneux Philippe, commissaire de police, fausse les pv d’auditions de la famille qui a vu Nihoul à la piscine de Bertrix et qui ne s’est jamais désistée. Menacée.

Berghmans Jean Pierre baron, Lhoist Group de Limelette. Membre de la Commission Tripartie. (voir quand anobli ? Cercle de Lorraine ? Front National ? Bilderberg ?)

Beroudiaux Dominique, né en 54 habite au château de Valmont qui se trouve à 2 kms 5 du domicile de Michelle Martin ! Cérémonies sataniques au château fréquenté par Di Rupo et Jean Pierre Grafe ex- ministre wallon entre 80/81. Propriétaire Ferbus. Présent, Bosquion David né en 75.

Bervoets Bert bourgmestre socialiste de Malines. Etouffe l’affaire de l’anneau épiscopal de Danneels. Pas de suite pour le jeune garçon voleur.

Bettens médecin, amant de l’épouse du psychiatre André Pinon, Josiane Jeuniau.

C’est le 30/8/1979, par l’aveu de cette femme que l’histoire des Ballets Roses est découverte. Personnalités importantes, dont un haut placé à la sécurité de l’Etat.

Billot Jeanine née en 38 dirigeait une maison d’enfants chaussée d’Auderghem 223 « Les enfants de Mamy » Président, Philippe Delleuze. Trois juges y plaçaient les enfants : Kennes, Waeterschoot et Beaupain.

Blondeel Paul conseiller auprès la cour d’appel de Bruxelles, impliqué dans l’affaire Fortisgate.

Boas Roger affaire eurosystème Hospitalier et Fortunato Israël, trafiquant d’armes (pas certain Pinon) on le retrouve administrateur d’Asco à Zaventem (zoning) endroit reconnu par Régina Louf pour snufmovies filmés. Invités extérieurs filmés, contrats signés avec Boas. Pigeons. Cet homme obtient un contrat de défense pour 24 milliards de blindés, Vanden Boeynants est ministre de la Défense, Xavier Magnée est le « 3ème larron de cette transaction. Il défendra Boas.

Boël Jacques associé à toutes les familles liées aux Lippens (voir) En 1968, sa première femme donne le jour à Delphine Boël, fille d’Albert II . Ce qui permet de comprendre les liens de la royauté avec les pédocriminels. La région wallonne intervient pour « nettoyer » les friches industrielles créées par les Boëls.

150 millions.(à la Louvière)

Boël Micky Gotha, paraît en 62-74 impliqué dans la pédocriminalité. Fréquente Opus Dei et le baron Daniel Janssen. Apparenté aux Lippens

Boël Framboise administrateur Optimistan

Bonmariage Paula épouse de Georis Michel, tous deux pédophiles. Présidente d’un groupement de missionnaires ACRF. (Trafic d’êtres humains ?) Sœur du magistrat pédophile Jean Hubert Bonmariage.

Bonmariage Jean Hubert, magistrat pédophile, sœur Paule Bonmariage – Georis Contact avec la France et Protégé. Magistrat de Verviers ou de Herve. Serait le ponte d’un commerce florissant de ventes de cassettes pédophiles et sans doute films.

Bonacci Paul néo nazi, pédophile et autre satanisme en rapport avec le programme Monarch

Bonvoisin Marie Cécile épouse du comte d’Ursel pédophile et escroc.

Bonvoisin Benoît, baron de, né en 39 Voir affaire Bonvoisin en rapport avec les Tueries du Brabant Il se dressera contre De Baets, enquêteur de Neuchâteau. Nihoul serait son bras droit. Reconnu par Régina Louf, pédophile, bande à Nihoul. Partouzes, meurtres, en chasse surtout (gibier, enfants) – travaille à la Sabena – fréquente le château d’Eindhoven. Appelé le baron noir.

A très bien connu VDB pour avoir été placé par lui à la tête du CEPIC

Il s’est dressé contre la Sûreté de l’Etat belge, seul service secret à être indépendant à ce moment géré par Albert Raes ancien magistrat. Connu de X2.

Bonvoisin Daniel, de, administrateur de l’Ecole du Merveilleux de Vander Elst, pédophile

Bonvoisin Pierre Alexandre Opus Dei et pédocriminalité ?

Borchgrave Jacques de, noblesse, baron, époux de Shéri Heller, Partouzeur. Psychopathe. Château de Trieu à Courrières près de Namur.

Bourlée Paul avocat de Nivelles, juge de paix suppléant, né en 29, pédophile, fréquente le château de Eindhoven, était à une soirée avec mineures chez le notaire Nassaux à Waterloo. Possède une résidence secondaire à Faulx les Tombes près du château de Seilles, époux de Delhaye Françoise. Participe aux parties de chasse du côté de Profondeville . Habite à Gesves.

Brabant Jean Marie, lieutenant colonel de la BSR, patron de De Baets, le freine et lui met des bâtons dans les roues lors de son enquête sur Dutroux. Ment à tous. Au moment de l’affaire Dutroux, commandant remplaçant de le la BSR. Responsable de la disparition de 5.000 pilules d’ectasy retrouvées aux mains de Nihoul puis Lelièvre, Dutroux. Qui représentent un demi million cédés le jour qui a suivi l’enlèvement de Laetitia Delhez…

Braecq dit baron Braecq ancien juge de la jeunesse de Bruges, responsable du « Home Carolientje » et responsable de la collecte des fonds de la Protection de

l’Enfance.

Broqueville de, Thierry, comte, faux et usage de faux (épouse = Alcantara)

Brose Raymond Chef de la police judiciaire de Liège, responsable de la cellule Cools manoeuvrait contre Connerotte chargé des enquêtes sur les Titres volés et l’assassinat du ministre André Cools. Deux de ses inspecteurs accompagneront Connerotte en Sicile pour interroger deux témoins qui demandent de préserver leur identité. De retour en Belgique ces deux inspecteurs donneront directement leurs noms dans les médias.

Bruynooghe Annie Avocat puis magistrat, protège toujours et libère les pédophiles.

Bulthé Bruno, procureur du roi de Bruxelles Impliqué dans l’affaire Tueche et Dutroux.

Burstin Francis, directeur de cabinet au Parlement européen invité par Serge Moureaux à des partouzes pédophiles au château de Faulx les Tombes

Busquin Philippe, ministre (6 fois) commissaire européen, arrêté dans le cadre de l’affaire Inusop

Cambier Vincent, procureur du roi a requis un non lieu du dossier bis Dutroux. Pédophile ou manipulé, car ce dossier est une bombe au niveau des notables et nobles impliqués par les témoins. Le procureur Bourlet parlait d’un réseau protectionnel ; idée non suivie par Jacques Langlois, juge d’instruction aux manigances plus ou moins troubles.

Cardon de Lichtbuer Daniel, baron, dans le comité d’honneur de l’Irsa, institut de sourd muets et aveugles. L’institut a acheté le château attenant. Il semble que c’est lui qui a constitué Child Focus, il en est le président. Sa belle fille s’occupait d’enfants dont on a trouvé qu’ils subissaient de mauvais traitements (traces de tortures). Il a ensuite passé la main de Child Focus à Jean Louis Lejeune, comme directeur. Est actuellement président de l’ARDH qui rachète des châteaux à connotations pédocriminelles (voir)

Carlier Richard C’est 500.000 fb qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Carpentier Philippe ancien traducteur juré au parquet de Bruxelles, fondateur de CRIES, dépendant de l’UNICEF, réseau international pédophile qui concerne 18 pays ex-amant du pasteur Doucé assassiné.

Castiaux Olivier né en 53, avocat de Nivelles, pédophile, amant de X2 ; organise des soirées dans une grosse villa près du Woluwe, avec piscine, membre du Rotary Club. Rencontre Wilfried Martens. Entretient sa secrétaire et la fille de celle-ci. En 88 il va à Lyon, USA, Singapour, se disait sociologue au CRNS. Aussi en Australie.

Caters de, famille issue du célèbre aviateur belge, dont l’un des membres habite le château de Schilde, toute la famille serait membre de cette bande pédocriminelle reconnue par Régina Louf et Somers. Sont au Cercle de Lorraine ! Il est dit Huissier de Justice

Caters Philippe de, propriétaire du château de Kattenhof

Caters Patrick de, baron de, château de Kattenhof, pédophile, membre, vice président du cercle de Lorraine, copain de Davignon, Philippe de Chimay, Prince, Jean Pierre de Launoit, Elio Di Rupo et Aldo Vastapane.

Cerexhe Etienne professeur, docteur en droit né en 31, fait baron par le roi en 2009, siège à la cour d’arbitrage et juge émérite puis sénateur. Chef de cabinet PS. Consul honoraire à Namur. Père de Benoît Cerexhe, actuel ministre, lequel est l’ami de Charles Picqué. Dans le système dit pédocriminel.

Charles prince de Belgique pédophile, participe aux soirées, reconnu par X3

Charlier Kamiel, directeur du CIPAL, « Centre Informatique des provinces d’Anvers et du Limbourg », organisme gouvernemental en charge des services publics via internet. Organisait avec Saca, proxénète, la livraison de prostituées pour 2 à 3.000 € chacune, puis des jeunes enfants.

Chastel Olivier, ministre, implique la juge Martine Michel et Taminiaux puis se désiste. Menaces, manipulations ? Si c’est le cas, Michel est dans le réseau. Chargée de l’affaire De Paepe Jimmy impliqué dans un trafic de stupéfiants et assassiné.

Chevallerie (de la) Amaury né en 33, substitut à Nivelles, pédophile ami de Castiaux, connu de X2

Chimay Philippe de, comte et comtesse, pédophiles, participent aux soirées de Castiaux à Woluwé St Lambert. Chasses à gibier humain (enfants) dans leur propriété.

Chomé avocat marron, probablement dans le système. Sa femme est Nicole Galand, juge au tribunal de Mons, du cabinet Galand ( ?)

Claes Willy ministre, né en 38 de Hasselt, secrétaire de mutualité, pédophile, politique, reconnu par X3 comme participant aux soirées. Musicien et chef d’orchestre au départ, politique, membre du parti socialiste flamand ministre d’état en 1983, Ministre des affaires économiques, secrétaire général de l’Otan en 94 et 95, démissionne lors de l’affaire de corruption Agusta ou il sera condamné à 3 ans avec sursis. En 2007 ministre consulté par le roi pour sortir de la crise.

Cleeren procureur du roi met sans suite des dossier d’accusation de pédophilie, entre autres, Palms président du tribunal de Hasselt, accusé de pédophilie

Cléthy de, Clément avocat véreux, fort en Cour, son oncle est Van Ypersele, chef du Cabinet du Roi.

Coëme Guy ministre de la Défense impliqué dans l’affaire Agusta, tous ceux qui sont impliqués sont des pédocriminels. Pas de trace de cette pratique chez Coëme, curieusement. A approfondir.

Collignon Guy membre de la PJ de Bruxelles, fréquentait le club d’échangiste Le Dolo, présence d’enfants. Voiture Alfa Roméo. S’occupait de l’affaire de Christine Van Hees, meurtre de la Champignonnière calme les parents et est rapidement promu.

Colson Pierre inspecteur de police de Bruxelles, était au courant pour les caches et Dutroux, accuse la juge Doutrew de négligence. Quid ?

Commissaire adjoint de Knokke en 83 pédophile.

Cools André, ministre assassiné. Impliqué dans l’affaire Agusta, Connerotte et Bourlet ont instruit l’affaire puis ont été écartés. (1994) Dans l’affaire du réseau Nihoul . Plusieurs personnes de son cabinet ont été soupçonnées d’avoir commandité son meurtre, dont Van Der Biest qui s’est (ou a été) suicidé.

Cools Arthur médecin pédopsy qui voulait ignorer les problèmes des enfants traités dans sa clinique « Good Engels » et qui se retrouvaient dans des bordels en Hollande.

Cools Bob, bourgmestre d’Anvers qui interdit les informations et autres pamphlets à Anvers lorsqu’éclate l’affaire de la clinique « Good Engels »

Coppieters’t Wallant Roland Juge d’Instruction, né en 36 trafique avec Raemaekers, avoue être pédophile. Membre de « La compagnie du Libiki » asbl qui aurait ses activités au Zaïre et le Ghana. Connais Bats. Membre du PS et du Cercle des Nations, membre du Rotary et du Lion’s Club. Fréquente de Meeus d’Argenteuil Patrick, associé à une société rue Montoyer 35.

Courard Philippe, membre de la chambre des représentants, secrétaire d’Etat aux affaires sociales, cabinet d’André Flahaut et Willy Taminiau, impliqué dans l’affaire de la Carolorégienne, proche de Di Rupo.

Cosyns Paul Médecin psy de la clinique Good Engels dénoncé par Marcel Vervloesem pour avoir nié les maltraitances à la clinique.

Crêteur Philippe ami de Nihoul, journaliste de la Dernière Heure, ami de Eric Van de Weghe. A fait x mois de prison ferme avec cet ami. Si ami de Nihoul, pédophile, du moins dans le Système.

Crokaert médecin de Waterloo dénoncé par la femme de Pinon pour sa participation aux Ballets Roses. Sa femme se suicide, Christine Doret précise que c’est un meurtre.

Croÿ, princesse. Accuse les honnêtes activistes comme Glatz, (CIDE) Lavachery (Dignaction) et bien d’autres, prétend ouvertement et publiquement que certaines personnes possèdent les K7 Zandvoort afin de les discréditer et de les mettre en danger. Protège la noblesse et la royauté, en effet, jamais un mot au sujet de ce secteur pédophile. A réussi a écarter Marcel Vervloessem et possède tous les dossiers de ce dernier. En contact avec les pédophiles, dans le Système.

Cudell Guy voir Dossier Bis. Reçu par Karawizan au château de Leignon, lequel partage le château avec Defosset – Pédophile et F.M. Décédé.

Dalons juge, protecteur de la famille Tagliafferro (ferrailleurs, trafics avec Dutroux)

Daniel Cardon de Lichtbuer Baron, banquier BBL, chef de cabinet de la Communauté économique, et autres titres, Child Focus, administrateur en 1999 déjà. Fait baron en 1998. Ordre de Léopold II . Epoux de Marina Solvay.

Danneels Cardinal, évèque. Des perquisitions sont faites à son domicile et à l’église ; Joue à l’innocent, néanmoins le résultat des autopsies de Julie et Mélissa et l’affaire Dutroux étaient entre ses mains ! Semble copain avec Lichtbuer ! Administrateur de l’Institut IRSA (avec Davignon)

En septembre 1996 primat du royaume, il fait les excuses aux victimes des prêtres pédophiles et ce, à la télévision. On sait qu’il est lui-même impliqué, semble-t-il, dans la mort des petites Julie et Mélissa et que des plaintes pour pédophilie ont été diligentées contre lui. Blanchi. Ce que l’on sait moins : en 1990 il perd son anneau épiscopal. Un jeune homme essaie de le revendre dans une bijouterie de Malines, la police le choppe. Il aurait trouvé l’anneau dans les appartements privés de Danneels. Affaire étouffée, aucune poursuite. Bert Bervoets est bourgmestre de Malines ( ?)

Danneels demandera à ce que Baudouin Ier roi des belges soit élevé à la sainteté (?)

Tous deux sont Opus Dei.

Accusé par Mahieu – député – d’avoir assisté à la mort des petites Julie et Mélissa. Mahieu fait partie d’une Loge de Gand qui voulait empêcher que Danneels se mette sur les rangs pour être pape. Si toute cette histoire n’est pas vraie, pourquoi Mahieu est-il allé à Rome pour rencontrer Ratzinger ? Le baron de Bonvoisin l’a accompagné pour mieux le surveiller et contrer ses déclarations contre Danneels. L’une des douze personnes qui assistaient à la mort des petites Julie et Mélissa.

Danze Marcel magistrat pédophile

Daras José ministre wallon des transports, protecteur de Vincent Georis pour qui il intervient au tribunal.( Contre l’épouse Ronite Bitton) .

Davignon Etienne Vicomte, anobli par le roi. Opus Dei, Cercle de Lorraine, Bilderberg, administrateur (avec Danneels, de Launoit et autres) de IRSA, chaussée de Waterloo à Uccle. Apparaît dans le dossier bis, sans doute rue Grey, prostitution clandestine. En rapport avec Genevois avocat qui apparaît dans l’affaire Benaïssa. Aussi présent dans partouzes avec mineurs à l’hôtel Cromwel à Knokke, avec Delvoie, Karel de Gucht, Lippens, Van Geluwe ( cour d’appel de Bruxelles). Vice président de la communauté européenne, administrateur de la Générale de Banque, représentant de la Belgique en communauté européenne, immunité diplomatique.

A été directeur de Kissinger Associates et ami de Henry Kissinger.

Présent lors de partouzes hôtel Cromwel à Knokke. Aussi à l’hôtel Memling de knokke avec les 2 Lippens, Karel. Fréquente le château de Eindhoven. 2.000fb par personne. Sans doute le château des Amerois qui appartient aux Solvay. Crée Ert Société des 49 plus importantes entreprises commerciales belges. Extrême droite.

Membre de la Commission Tripartie, à la direction de Suez Electrabel (Sté qui ne paie pas d’impôts ainsi que de Bruxelles Airligne qui menace d’expatrier son siège social s’il faut continuer à payer des impôts.

De Clerck Stefaan ministre de la Justice couvre l’affaire Cindy, enlevée et abusée durant un mois. En 1998 il reçoit Rainer Wolf, beauf de Manuel Schadewald disparu en Allemagne – Wold est, depuis, propriétaire d’un bordel sado-maso à Berlin -

A protégé Dutroux. A démissionné lors de sa fuite. Déni de réseaux.

De Clerck Willy ministre d’état reconnu par X 2 et X 3, comte anobli en 2006 par Albert II. Réunion entre lui et Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Jean Michel Nihoul, Delvoye et Karel.

De Cockère femme de Nihoul, pédophile, paraît déjà à l’époque de la pédophilie dans l’école des Eburons, avec Nihoul et Deleuze Philippe, avocat. A été secrétaire chez Roxanne. (Transexuel)

De Coster Patrick juge d’instruction pour des problèmes de pédophilie dans certaines écoles de Bruxelles refuse tout contrôle malgré les plaintes.

De Crem Peter ministre de la défense nationale dénoncé par Louis de Jonghe

De Croo Herman ministre d’Etat impliqué Inusop. Dans le Système.

Dedoncker Pierre, notaire, pédophile, échevin PS de Bruxelles, couvre les faits de pédophilie de l’école des Eburons. Ami de VDB.

De Donnea François Xavier Ministre d’Etat, bourgmestre, étouffe le scandale de pédophilie dans l’école des Eburons. La femme de Bultot travaillait dans son cabinet. Dénoncé par Nihoul dans l’affaire de Julie et Mélissa. Pédophile, assistait aux partouzes du château de Faulx les Tombes. Dans son cabinet travaillait aussi la femme de Pinon, ballets bleus, avec des enfants amenés par un juge de la jeunesse de Nivelles.

Defosset Léon, ministre co-propriétaire du château de Leignon, appartenant présentement à Karaziwan. Il est aussi bourgmestre de la commune d’Etterbeek et gère le château de Faulx-les-Tombes …Création d’une SPRL dirigée par Michel Timmermans frère de l’échevin de l’action sociale. Serge Moureaux administrateur avant l’SPRL 1973 à 1986, ballets roses au château. son neveu, Jonaert Didier possède la Radio Activité qui occupe Nihoul. Invité par Serge Moureaux à des partouzes à connotations pédophiles

Reconnu par Nathalie W. Décédé.

De Galan Magda ministère de la Justice

De Gavre avocat et bâtonnier, dans le circuit pédophile, défendait Van der Elst dans le procès Haemers avec Jean Paul Dumont (aussi pédophile)

De Haan juge, libère Nihoul dans le scandale SOS Sahel.

Dehaene Jean Luc Ministre, trafics, détournement de fonds. Responsable de la faillite de Dexia dont il était administrateur, il part avec la modeste somme de six cent mille euros.

Dehalu Sandrine substitut du roi à Mons a refusé que les grands parents Maoloni voient leurs petits enfants, Fiona et Milla. Suivie en cela par le juge Harvengt. Protectionnisme.

Dehousse Jean Maurice C’est 500.000 fb qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Dehoux Véronique avocat à Nivelles née en 51 pédophile, épouse du notaire Nassaux. De Waterloo, organise des parties avec mineures dans sa maison.

De Graeve Felip collaborateur direct du ministre de l’intérieur Patrick Dewaele commandait et réservait des enfants moldaves à 1.000 € la nuit, du bureau.

Le ministre a été déplacé mais est monté en grade et a remplacé Van Rompuy lorsque celui-ci a été nommé à l’UE.

De Gryse Claire magistrat dans l’affaire du Mirano, consommation de drogue, décès d’un gendre de magistrat pour surdose, déclare qu’il n’y a rien sur les vidéo saisies, alors que le patron de la boîte filmait ses clients avec des enfants dans le but de les faire chanter. Condamnés pour drogue, pas pour pédophilie.

De Gucht Karel, (préférablement à Van Miert) magistrat pédophile, actuellement à la Communauté Européenne avec problèmes au niveau finances. Vu tout au long du Dossier bis Dutroux. Vu au Hilton avec Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Willy de Clerck, Jean Michel Nihoul.

Delchevalerie Eric, directeur de prison de Namur pédophile. C’est lorsqu’il était directeur à la prison d’Andenne que Alexandre Varga s’est suicidé (?)

(Il avait attaqué un fourgon d’argent, butin qui n’a pas été retrouvé. Puis a tué son rival.) Coïncidence ? Il refuse qu’on remette Loriaux en cellule avec Marc Dutroux.

Delvoie Guy magistrat de Bruxelles, pédophile reçu par le pédophile Karel de Gucht, magistrat.. Impiqué dans l’affaire Fortis, protégé par son immunité diplomatique.

Ex beau frère de Patrick Dewael. C’est lui qui a autorité sur Salmon Mireille, Schurmans Christine et Blondeel Paul, magistrats et conseillers pour l’affaire Fortis.

Dejemeppe Benoît juge et/ou procureur impliqué dans l’Institut Bazaar, bordel de la bande à Haemers. Etouffe l’affaire. Reprend un moment l’affaire Van Hees. Déni.

Puis l’affaire Benaïssa Loubna victime de Derochette.

Cet Institut Bazaar recevait des coups de téléphone de la Fédération des scouts catholiques, de l’ONE, d’une association de parents pour les enfants autistes, d’un Centre pédagogique de sourds muets, probablement d’ Irsa, du secrétariat de l’administration de l’éducation physique, des sports et de la vie en plein air, (association qui se trouve au château Karaziwan) un certain nombre de médecins et une série d’ambassades. Filière pédophile. Ami du juge consulaire pédophile Desmet Raymond. Tous deux dans l’asbl SAJ « Autrement » aussi pédophilie.

Procureur du roi pour l’affaire Inusop qu’il confie au premier substitut Cambier.

Marc Verwilghen, nouveau ministre de la Justice, Dejemeppe et son substitut ont rencontré l’enquêteur de Baets en 1996, au sujet du meurtre de la Champignonnière et lui laissant entendre qu’il ne devait pas mettre son nez dans cette affaire.

Affaire aussi du suicide du comte Yann de Meeus d’Argenteuil en 1999 qui laissa une liste de 29 noms de pédophiles, dont sept personnalités qui seront citées lors de l’affaire Dutroux. Dejemeppe et ses deux substituts, un avocat, le commandant de gendarmerie Lemasson Alain, le prince Alexandre de Belgique et la princesse autrichienne Stéphanie de Windisch-Graetz.

De Jonghe d’Ardoye Baudouin frère de Louis, Ballets Roses

De Jonghe d’Ardoye Bruno administrateur Optimistan. Secte.

De la Brassine Marc avocat général, dans le Système.

Delcourt Pierre magistrat de la jeunesse à Bruxelles, sabote le dossier de J.M. Kaninda au sujet de sa fille placée d’office par le SPJ

Delplace Thomas, administrateur de l’Ecole du Merveilleux de Vander Elst

Delplanche Renaud avocat à Mons, époux de Paula Trybou, avocat, substitut du procureur du roi honoraire près du tribunal de première instance de Mons, juge de la jeunesse de Mons, président du Rotary de Mons, officier de l’ordre de la couronne, de l’Ordre de Léopold, officier de réserve. Il a été dit qu’il était pédocriminel.

Remet systématiquement tous les prédateurs en liberté.

Deleuze Philippe avocat, avoue s’être laissé entraîner à accepter certains avantages du système, époque de l’école des Eburons. Beauf de Van Espen, travaillait dans le cabinet d’avocat de Bouty compagne de Nihoul.

Nihoul a financé sa campagne électorale, PSC. Penchants pédophiles. Arrêté pour détournement de fonds et escroqueries à la Caisse Publique des Prêts.

Le portrait robot de l’agresseur de Marie France Botte lui ressemble. Président du Mont de Piété, malversations, rayé du barreau suite affaire Lefort.. A comme stagiaire Ferri, pédophile. Découverte matériel sado-maso chez lui.

Deleuze Olivier, secrétaire d’Etat à l’environnement protecteur de Vincent Georis

( pédophilie satanique) qui aurait été son conseiller. Dans le Système.

De Ligne Anne, vice présidente de Optimisan – épouse de Olivier de Mortgat de Boulogne Billancourt, fille de Antoine et de Alix de Bourbon Luxembourg

Delvaux Bruno, Doyen d’ingénierie biologique UCL, membre d’honneur de l’Irsa. Dans le Système

Delvoie Guy, conseiller à la cour d’Appel de Bruxelles, président qui commandait les juges impliqué dans Fortisgate, né en 47, pédophile dénoncé par X2, fréquente Leroy, Karel de Gucht, Dumont Jean Paul. Devenu juge auprès de la cour pénale internationale de la Haye. Pédophile.

Demanet Georges procureur à Mons, couvre Dutroux et consort. Dans le Système.

Demaret Michel, ancien bourgmestre de Bruxelles école des Eburons en 1988/1989 participe à des faits de pédophilie – Nihoul finance sa campagne électorale. Cité dans des affaires de détournement de fonds. Décédé. Pédophile.

Demolin Maurice premier échevin de Grâce Hollogne, né en 42, pédophile, inconnu à la gendarmerie.

De Mérode Alexandre, prince, pédophile, messes noires, sacrifices humains, mange de la chair humaine.

De Mérode Simon, prince, fondateur de la Sté Optimistan, secte.

Demeyer Christophe achète le château de Faulx la Tombe en juillet 1990, 27 millions et une maison de retraite pour 25 millions ! Une dénonciation le dit pédophile . Il trafiquerait avec la Thaïlande – à vérif.-

Denayer, patron de la PJ de Namur au courant des viols d’enfants d’un home de Verviers via un château appartenant à une association. (aussi sur Verviers)

Dans le Système.

Denis Patrick, police pj depuis 1986, fréquente le château d’Eindhoven, un de ses amis est un travesti, nom Roxanne. Pédophilie, trafic. Son amie s’appelle Carine (X2 ?) en 84. En même temps C’est lui qui avait dû surveiller le château de Dongelberg (Opus Dei) et qui avait la liste de tous les membres. Menaces de mort.

De Pauw Charly promoteur immobilier, impliqué dans l’affaire Pinon, les tueurs du brabant, Cercle des Nations et Cercle de Lorraine. Rachète la cassette Pinon pour 140 millions. Villa près d’Overijse. Né en 20, décédé en 84, surnommé Charly. Pédophilie et trafics.

Ami de VDB, magouilles à la construction.

De Pauw fils du précédent, magouilles et détournement. A organisé son propre enlèvement en réclamant à son père une rançon : son propre poids en or. C’est lui qui reçoit la légion d’honneur de l’ambassadeur de France ?

De Pauw Charles petit-fils de Charly De Pauw. Promotteur immobilier mais trafic à la TVA et mise en examen.

De Pauw Heidi, même famille, après avoir été directrice d’un organisme de défense des prostituées (traite des êtres humains) directrice de Child Focus. Très controversée.

Depauw studio réseau TEMSE, studio à Utrecht, films d’enfants. Tourne encore.

De Pauw Catherine administrateur Optimistan rapport avec les précédents ?

De Penne, neurologue signe avec De Vlaeminck le certificat de Véronique D. assassinée par le réseau mais officiellement morte du cancer. Couvre les réseaux, mais surtout en fait partie. Pédophile.

De Prelle de la Nieppe Yves, magistrat à Nivelles, pédophile, fréquente le château de Eindhoven, né en 51 connu de X2

Depretre Jean procureur du roi, pédophile. Au départ il semblerait recevoir des ordres avec menaces de débrancher les appareils qui maintenaient sa fille Anne Marie en vie à Bordet ; elle était étudiante à LLN. Intervient souvent pour étouffer des affaires de personnes pédophiles impliquées dans les réseaux. Fait partie de l’Opus Dei. S’occupe des dossiers à occulter, dont le dossier Colruyt.

Deridder général de gendarmerie préconise, lors de la disparition de Julie et Mélissa, et le fax donnant Dutroux comme suspect, de laisser courir pour « remonter plus haut ». Protectionnisme

Dernicourt Baudouin de la BSR envoie un rapport sur les finances de Dutroux et prétend que rien ne permet de démontrer qu’il ait rentré de l’argent dû à ce trafic. C’est aussi lui qui détruira le dossier d’enquête du témoin X1 ! Protectionnisme.

De Saeger Joseph ministre d’Etat de Mechelen, pas d’audition ni poursuite, à cause de son immunité . Ministre. Impliqué pédophilie

De Schrijver Luc né en 46 médecin pédophile, faux certificat de décès pour Dubrulle Véronique hôpital St Vincent de Gent

Désir Georges ministre pédophile dénoncé par X2, 25 ans mayeur de Woluwé St Lambert, ami d’Olivier Maingain qui dit de lui, « il sait sonder les reins et les cœurs »

Sera promu à Interpol à Lyon pour créer une police européenne.

Desmedt Marc, Premier président ( ?)

Desmet Raymond né en 34 ex juge consulaire au tribunal de commerce de Bruxelles, grand ami de JP Dumont, pédophile – Il a rendu visite à Raemaekers en prison pour lui demander de se taire moyennant une peine réduite….Grand ami de Dejemeppe Benoît. Ils sont tous deux dans l’asbl SAJ « Autrement » (pédophilie)

Desmette juge au tribunal de Bruxelles a innocenté Zicot du faux qui a libéré son informateur Dohy.

De Visscher Bernard juge de paix à Forest, décédé, invité de Serge Moureaux aux parties du château de Faulx les Tombes. Pédophile. Client assidu des Atrébates et du Dolo. Avait été chef de cabinet Damseaux. Très lié à Nihoul.

De Vlaeminck neuropsy qui signe le décès de Véronique D. du réseau Nihoul, décédée soi disant d’un cancer, mais assassinée. De Penner neuro signe avec lui. Dans le réseau qu’ils couvrent. Pédophile.

Devodder Monique, chef de police à ridiculise publiquement dans « Au nom de la loi » Dubois que parle de réseaux parlant elle, de rumeurs…Dans le système.

Devoegelaer régisseur du château des Amerois. Pédophile.

De Vos Délégué aux Droits des enfants, ancien éducateur, ulb islamiste, passé dans certains endroits (Centres de Jeunes) où des problèmes de pédophilie ont été perpétrés. A travaillé deux ans pour « Médecins sans frontière » fondé par Kouchner (dans le Système)

A refusé à plusieurs reprises de s’occuper des petites Milla et Fiona Antonini-Maoloni. Mets des photos d’enfants sur ses pages. Dans le système.

De Vroede Nadia substitut du procureur général de la Cour d’Appel, spécialiste des Rapts d’enfants. Totalement partiale dans l’affaire Bitton/Georis. Prends le parti de Vincent Georis avec qui elle avait travaillé. Le fait rentrer au service de Melchior Wathelet. A manigancé dans l’affaire Dutroux en niant les réseaux pédophiles.

Dans le Système. Nommée au Conseil Supérieur de la Justice.

De Waele Luc né en 45 médecin pédophile, faux certificat du décès de Dubrulle Véronique, pédophile.

Dewaele Patrick ex ministre de l’intérieur couvre le sabotage de l’affaire Zandvoort. Il libère les criminels du réseau Geel-Cipal relatif à la commande d’un enfant moldave à 1.000 € la nuit. Démissionne puis atteint la plus haute fonction du royaume après le roi, en tant que Président de la Fait partie de la Commission d’enquête parlementaire Dutroux/Nihoul

Chambre. Pédophile et/ou dans le Système. Nommé ministre d’Etat, époux de Marleen Van Doren.

Di Rupo Elio ministre de l’Education nationale sous Guy Spitaels en 1992, actuellement Premier ministre, amateur de petits garçons, pris en flagrant délit avec de jeunes garçons dans sa voiture en août 1989. Cité en 1996 dénoncé comme présumé agresseur d’enfants, dossier classé « secret » En fait affaire montée par Marneffe pour déstabiliser le dossier Dutroux et ses enquêteurs. ( ?) Plusieurs lieux fréquentés par Di Rupo avec des gamins, dont à Liège avec Grafé. Plainte déposée à la cour de Cassation, le conseiller Fischer déclare qu’il ne sera pas donné suite au dossier… Dénoncé aussi par Rulens Jean Michel. Payait entre 3 et 5.000 fb pour fellations. A abusé de Rulens, Serge Pasquet, David Maugnée, Didier Geuens dcd, Michael Vaillant et d’autres mineurs. Il allait chez ekers Roger (pédophile notoire et trafic) accompagné d’un jeune. Ou des jeunes repartaient avec Di Rupo. Dénoncé par Dehogne. Un moment il avait comme amant, Rubens Nicolas de Limelette. Protège Guy Focant pédophile notoire. Lequel l’avait dénoncé un bon mois avant que Marnette le mette en cause publiquement.

En 1992, client régulier des soirées homosexuelles au Vaudeville le dimanche soir, accompagné de jeunes de 16 à 18 ans. Il payait en cocaïne et resto.

Aurait fréquenté l’hôtel de Spa avec des jeunes fournis par Guy Focant.

Il fréquentait le château de Valmont situé à 3 kms du domicile de chez Michèle Martin où il eut d’ailleurs un accident de voiture lors d’un trajet. Fréquentait le château de Forchies la Marche. Spitaels Guy ancien ministre belge, sera impliqué avec Di Rupo pour des faits de pédophilie vers 90/91, dénonciation anonyme.

Récemment problème avec un enfant de 4 ans dans un restaurant.

Di Rupo Neveu (nom ?) assidu du château mafieux de Forchies La Marche

Dénoncé par un ancien pédophile qui implique Di Rupo, Spitaels, l’ancien secrétaire Michel Lebrun. Des fillettes sont amenées au bureau de Di Rupo par une femme en voiture sport.

Dondelinger Jean Paul Commission européenne invité par Serge Moureaux à des partouzes à connotations pédophiles. Sa « pute » Josette Collignon du comité R.( ?)

Doutrewe Martine juge d’instruction pour Julie et Mélissa part en vacances et ne sera pas remplacée lorsqu’elle fut malade. Son mari était accusé en 1995 pour avoir détourné des millions d’€ . Pas de renseignements PDC. Probablement protectionnisme.

Dumont Jean Paul pédophile, né en 52, avocat avec Nihoul et Philippe Deleuze, agresseur d’enfants, membre du Cepic, membre de l’Opus Dei , copain de Wolf Michel et Sala Philippe. A défendu Nihoul pour l’affaire SOS Sahel et le fait libérer. Pédophile, partouzes – Régina Louf – meurtres d’enfants, copain avec De Raemackers – fréquente le château d’Eindhoven – provient du Lycée Molière, fourmilière pédophiles, enseignants et certains élèves pédophiles. Décédé, (lors d’une partouze avec son ami De Cléty) Il était président d’Uccle, conseiller d’agglomération, conseiller communal, député régional du PSC. X2 le connaissait aussi d’Eindhoven. S’est occupé des dossiers Bande de Nivelles, des Borains, Bouhouche, Dessy, Front de la Jeunesse, Paul Latinus et WNP, Haemers, Nihoul, Raemackers, Boas, scandales des affaires militaires, accusés de CRIES. Conseiller juridique du baron de Bonvoisin.

Sa femme est Isabelle Dierxsens. Grand copain de l’avocat Clément de Cléty.

Duquesne Antoine ministre de l’Intérieur, nommé ministre d’Etat. Est cité dans beaucoup d’affaires qu’il aurait cotoyé, employés mis en cause et/où protection comme pour Taveirne. Pas clean. Possibilité pédophilie.

Dussaussix juge de Charleroi octroie des libérations en échange de matériel Hi Fi Protecteur de Dutroux, en échange de ?

Duterme Jean Luc chef de la gendarmerie de Wavre qui arrête ses enquêteurs travaillant sur les affaires sensibles, extrême droite, Tueurs du Brabant et Ballets Roses et ce, sur injonction de Jean Deprêtre, magistrat. Si pas pédophile, menacé.

Dutroux libéré en 1992 par arrêté ministériel de Melchior Wathelet

A voyagé en Thaïlande (Rosoor y trafique) Lorsque domicilié à Goutroux, rue Ferrer recevait des enfants en maison d’accueil chez lui. A été vu deux fois par une enfant abusée – cercle sataniste, à Valence sinon à Tournai, pas très clair dans la déposition. 4 dossiers ouverts à sa charge entre 1981 et 1996. Près de 12.000 K7 trouvées au terme de ce dossier (bis compris) et aucune ne sort au procès !

Eebo Gilbert médecin contrôleur de l’INAMI pédophile, aussi Régina Louf et inceste avec sa fille de 16 ans

Eerdekens Claude député socialiste, bourgmestre d’Andenne, commissaire à la commission d’enquête sur les enfants disparus, participe à une négociation de vente de papeterie à Andenne avec Flier Casper, ami de Nihoul et de Dutroux. Pédophile, insulte publiquement Régina Louf qui porte plainte. Il sera défendu par Uyttendaele, second mari de Laurette Onkelinx.

Fait partie de la Commission d’enquête parlementaire Dutroux/Nihoul.

Emsens famille dont les 3 petits-fils de Stanislas seront fait barons en 2005. Inventeurs de l’éternite dont il a été prouvé la nocivité dès la création, ils ont continué à fabriquer. Seul le baron Louis Cartier de Marchienne est poursuivi en Italie pour la mort de 3.000 personnes. Famille dans le système même s’ils ne se font pas remarquer. Alliances matrimoniales avec les Lippens (voir)

Eslander Van procureur du roi de Nivelles, classe tous les dossiers mœurs et pédophiles sans suite

Ettinger Jean Claude professeur ulb, Solvay, signe comme fondateur Optimistan. Cercle de Lorraine.

Ferbus Pierre né en 42, propriétaire du château Valmont à Merbes le château, acheté en 1976, homo, banquier BBL. Soirées sectaires et/ou sataniques. Di Rupo et Grafé vus à ces soirées. Domiciliés au château, Isaert Christian né en 50, gardien, Beroudiaux Dominique, né en 54 et Bosquion David né en 75. Croix de 5m (satanique) Le château se trouve à 2kms ½ du domicile de Martin – Sars la Buissière – et c’est aussi à 2 kms de cet endroit que Di Rupo avait eu son accident de voiture. Aussi partie de bridge , intérieur très luxueux. Travaux d’aménagement des eaux du moulin, à cause des crues, pris en charge par Grafe en 93 ou 95. Château rue de la Roquette, en vente actuellement.

Ferry Philippe, ex-avocat, condamné pour pédophilie, Nihoul essaie de le faire libérer. A été le stagiaire de Philippe Deleuze. A fréquenté les boîtes à partouzes et pédophiles avec Raemackers. Le juge d’instruction est Florival. Rayé de l’ordre des avocats.

Ferry juge de la jeunesse (?) Nihoul prétend bien le connaître. Dans le Système ?

Fischer conseiller à la cour de Cassation déclare que la cour de cassation ne donnera pas suite au dossier pédophile de Di Rupo. Dans le Système.

Fourneaux Richard, bourgmestre, prévenu pour faux, usage de faux et trafic d’influence. En 90, avait favorisé le groupe Accor pour le marché du Casino de Dinant. Jugement et peine demandée, 8 ans d’interruption politique.

Si blanchi, protectionnisme avéré.

François, commandant de gendarmerie impliqué dans l’affaire des ballets roses par Maud Sarr.

François Joseph notaire impliqué dans le trafic de prostitution de filles de l’Est

Frère Albert Beaucoup de propriétés dont une à Marrakech où il a invité Didier Reynders alors ministre des Finances. Propriétaire du vignoble de Château Cheval, grand cru St Emilion à 600 euros la bouteille au restaurant. En premier, en sidérurgie où il est moins qu’honnête et revend le tout à prix d’or à l’Etat Belge. A l’origine de sa fortune, un faux couvert par le gouvernement de l’époque, selon les dires de Trends Tendances en 1997. La plupart des Sociétés belges dont il était actionnaire sont passées à l’étranger, où il est toujours actionnaire : Cockerill, Royale Belge, BBKL, Pétrofina, RTL, Editions Dupuis, Tractebel, Quick. Ses amis politiques : Willy Claes, André Cools, Nicolas Sarkozy et Didier Reynders. Pas de confirmation de faire partie du système, néanmoins cela coule de source.

Frühling Janos, président de l’Ordre des médecins, protège les médecins pédophiles et radie les médecins plaignants. Présent lors d’une tentative de viol sur le Dr Tueche par le Dr Jean Klastersky, présent aussi le Dr François Sales de l’Institut Bordet. Pédophile de l’ULB.

Galand Nicole juge au tribunal de Mons, épouse de l’avocat Chomé. Si elle avait un Cabinet Galand avant d’être juge, ou un des membres de sa famille, c’est son cabinet qui a sorti Di Rupo de ses magouilles pédophiles.

Georges Christian, avocat, soustraction grave de pièces dans le cadre d’un procès et plainte pédophile. Serait membre du réseau pédophile ULB de Bruxelles.

Georis Bernard, frère de Vincent, ancien matelot, président directeur du service de tutelle des MET, soit des enfants qui arrivent seuls dans ce pays. Pas de compte rendus, pas de recherches quand ils disparaissent, pas de compta. Je pense qu’il s’agit là d’un réseau excessivement florissant de traite d’enfants. Son service dépend de la Communauté française, avant cela il était conseiller aux affaires familiales du ministre Melchior Wathelet. Egalement directeur d’une maison de Justice à Huy. Protégé des ministres, tandis que se vante de « tenir » Onkelinx et Milquet.

Georis Robert, frère de Michel, fournisseur de K7 pédophiles

Georis Pierre frère du grand père Michel Georis, président du MOC

Georis Véronique professionnelle de l’enfance ( ?) perverse, adepte de la magie noire. Chargée de recherche et consultante chez Le Grain asbl service d’éducation permanente. Rue du Marteau 19 -1000 Bruxelles – Tél./Fax. 02/217.94.48 – et AMOS

Proche de Colette Godfrin, pseudo psy intervenant dans l’affaire Bitton/Georis

Epouse De Rijck.

Georis Vincent 3 ème sur la liste Ecolo de Woluwé St Pierre, chef de cabinet de la commune d’Ixelles, porte parole du secrétaire d’état à l’énergie, Olivier Deleuze, journaliste et ancien attaché de presse du ministre Daras. Ex époux de Ronite Bitton. Violent envers sa femme et son fils, pédophile, aurait enlevé son fils en Israël et accuse la mère. Fasciné par le mal et le pouvoir. Surnom : Maldoror. Pédocriminel.

Giet Léon procureur de Liège reconnu par Storme. Pédophilie en réseau, impliqué dans des partouzes avec mineurs.

Giet fils…. politique PS, nommé par Di Rupo comme tête de liste PS à Mons. Dans le Système.

Gilbert (le père) prêtre pédophile qui a dit la messe de mariage de Philippe et Mathilde ….. sans commentaires.

Godfroid Frédéric ancien commissaire de la pj mondaine connu de X2 et recon verti dans le crime. Pédophile. Affaire des titres volés Unerg. Impliqués, Claude Leroy, magistrat, Haustraete Jacques, notaire. Clients du Dolo, amis de Nihoul.

Godfroid Jean Claude Directeur administratif de l’Office des étrangers à Bruxelles. Trafique avec Nihoul pour les permis. Intermédiaire, Gol, ministre. Trafic de Nigérians par Annie Bouty, ce qui leur rapportait entre 10 et 20.000 frs par visas.

Godfroid sœur du précédent, directrice de l’Office des Propriétaires. ( ?)

Gol Jean ministre libéral pédophile, fréquentait le Dolo alias Atrébates, club d’O à Meise. A été vu par X2 en réunion avec Bouhouche, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Willy de Clerck, Jean Michel Nihoul, Delvoye et Karel. Trafiquait avec Nihoul et Deleuze Philippe pour le petit commerce juridique de demandeurs d’asiles et détenus nigérians. Visas octroyés par la banque et qui rapportait entre 10 et 20.000 fb par visa.

Goossens Nadia conseil supérieur de la Justice et juge de l’application des peines prolonge la condamnation de Marcel Vervloesem. Dans le Système.

Goux Stéphane, avocat de Dutroux avant Xavier Magnée, a été nommé juge par Melchior Wathelet alors ministre de la Justice. C’est lui qui, comme avocat a défendu le curé de Quimkenpois accusé de pédophilie, non condamné, juste enfermé dans un couvent. Goux est président de la cour d’Assisses à Arlon !

Graindorge Michel, avocat vu au château Faulx les Tombes à la même époque que VDB pédophile, affaires d’enfants, tous domaines. Défend entre autres les victimes des Tueurs Fous du Brabant Wallons avec Xavier Magnée. Ils ont donc tous deux accès aux dossiers.

Grafé Jean Pierre, ex-ministre wallon en 1980/1981, dénoncé en 1996 comme agresseur d’enfant. Pédophile notoire, aime fouetter les enfants qui s’en sortent en mauvais état. Ami de Di Ruppo, tous deux viols de jeunes. Payait entre 3 et 5.000 fb pour fellations. A abusé de Rulens, Serge Pasquet, David Maugnée, Didier Geuens dcd, Michael Vaillant et d’autres mineurs. Duriez Laurent mineur , né en 73, mort en 95 pour overdose ( ?)15 ans au moment des faits, payait 15.000 fb la passe. Dénoncé par Gilabert Juan Antonio né en 69, pédé. Dénoncé par Trusgnacht Olivier né en 74 et Raemaekers. En 94, sera en prison pour le viol d’un jeune Maghrébin de 10 ans. Quatre dossiers à charge avec les juges d’instruction Laffineur et Pignolet. Fréquente la Taverne du Passage, rue du Boucher, protège Guy Focant. Président du CEPIC

Grollet Philippe, avocat décédé, impliqué dans un trafic d’enfant au départ du Chu de Lille, clinique spécialisée dans l’accouchement sous X et déjà mis en examen par le passé par le procureur de la République de Lille. Protégé au plus haut niveau par un membre de Bilderberg) Affaire Cugnon Martine contre Apremonts Henri, enfant Kelyan Marckjak.

Grosjean Mme procureur du roi de Nivelles classe les affaires de pédophilie et de plaintes contre les pères, sans suite.

G. Alain ingénieur de Woluwé St Pierre, pédophile et bras droit du gendarme Huybrecht, s’occupe d’une asbl humanitaire !

Guenned Abbès ex-mari de Laurette Onkelinx, défendu par le nouveau mari Marc Uyttendaele alors qu’il était sous mandat international, accusé de trafic de drogue et association de malfaiteurs. Depuis 2005 conseiller de la « Cellule Stratégique » du ministre de la Justice !

Hanquinet Carine, née en 54, pedophile, magistrat à Nivelles, puis procureur, ensuite substitut à Namur. Elle a acquitté Botelberge pour fait de pédophilie de 2 fillettes.

Hanquinet Philippe médecin, pédophile dénoncé par Lyr.

Happart José, C’est 500.000 fb qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004. Cité lors du lmeurtre d’André Cools.

Harpigny Guy, monseigneur, évêque du diocèse de Tournai, protège les prêtres pédophiles probablement pédophile, succède à Danneels.

Harvengt Annie, juge à Mons, membre du Ladie’s Club, ne protège pas les enfants contre les pédophiles. (juge dans l’affaire Maoloni)

Hasquin Hervé ex-ministre de la communauté française homme politique impliqué Inusop. Dans le Système.

Haustraete Jacques notaire, arrêté en 1987 pour une affaire d’enjeu de centaines de millions avec comme comparses le commissaire de PJ Frédéric Godfroid et le magistrat Claude Leroy

Hermanus Merry ex-chef de cabinet de Philippe Moureaux, arrêté par Van Espen dans le cadre de l’affaire Inusop. Dans le Système.

Hiernaux Guy professeur de Droit à l’ULB, médiateur fédéral - ami de Xavier Magnée.

Hotyat Vincent Fils de ministre , avocat du cabinet Galand, pédé et pédophile, jeunes garçons. A été un temps à la tête de la Loterie Nationale. A défendu Di Rupo lors de l’accusation de Trugsnacht. (Nicole Galand, juge au tribunal de Mons, épouse de l’avocat Chomé.)

Huart Patrick président de la Fondation Ouwendijck, culture et communication, secrétaire général du Cocerome (signature du Traité de Rome) Par arrêté royal du 16 mai 2004 promu Officier de l’Ordre de la Couronne. Pédophile dans le sillage de Di Rupo. Mêmes garçons.

Hubert Michel, gourou de la secte « Fraternité Blanche Universelle » administrateur délégué de la Kredietbank à Luxembourg – Kreditrust – dirigé ensuite à Jersey

Huysmans Mireille, directrice de la SPJ de Mons. Réseau pédophile, maîtresse de l’opticien Coeman de Dour.

Janssen médecin, pedophile, Régina Louf et Storme le reconnaissent

Janssen Daniel, baron, impliqué dans les faits de pédophilie avec Bonvoisin, Davignon, Solvay etc…. au château des Amerois. Réside au château Solvay à la Hulpe. Fait partie de Bilderberg, Tripartie, Cercle de Lorraine, Opus Dei, président de Bordet, Optimistan etc… Propriétaire Château de Lombise (inoccupé) château de Lasnes etc… propriétaire du Golf Waterloo/Ohain – du Cercle de Lorraine - (2 frères, Paul et Eric)

Javeau Camille directeur de l’Inusop, administratrice, Nicole Delruelle.. Dans le Système.

Karel, de Gucht haut magistrat de Bruxelles, emmène X2 dans l’appart de sa sœur 1 we sur 2 à Knokke. Sa soeur est la femme d’un fils du pdg kodak en Suisse. Karel force physique et de caractère, puis l’emmène en partouzes aux Pays Bas. A l’appart il recevait aussi d’autres magistrats, Delvoie, Raspe. Aussi dans des villas de Lippens Maurice. Fréquente le château de Eindhoven, a été vu par X2 en réunion avec Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Willy de Clerck, Jean Michel Nihoul, Delvoye.

Kennes Juge, pédophile, plaçait des enfants au Home « Les enfants de Mamy » qui allaient en vacances dans un chalet à Barvaux sur Ourthe. Pédophilie.

Klastersky Jean dénoncé comme pédophile, professeur de médecine ULB, filière de l’ULB ? avec Pierre Mendes Da Costa pédophile ULB accusés d’assassinats. Affaire Tuesch.

Koch Alain, Directeur au Fond Provincial de Liège, dirige plusieurs services du Fond. Faux, détournements et escroqueries. Ami de Nihoul, participe à des « parties » aussi avec Van Caille, pédophilie.

Kubla Serge Participait aux soirées pédophiles de Faulx les Tombes. Bourgmestre de Waterloo, chef de file du Prl au Sénat, dénoncé dans le cadre de l’affaire Julie et Mélissa. Invité par Serge Moureaux pour des partouzes à connotations pédophiles. Reconnu par Nathalie qui affirme avoir été violée par lui.

Lacroix, juge de Charleroi relâche Dutroux en 1983 pour crime sexuel, faute de preuves. Et ce ne sera pas la seule fois. Pédophile.

Lammens Cedric directeur de la SPJ de Bruxelles dans l’affaire Kaninda. Dans le Système.

Lamoque Daniel PJ de Liège ne donne aucune suite au rapport de Dubois concernant le rapport Ascot,-Nihoul-Dutroux Dans le Système.

Langlois Jacques juge successeur de Connerotte, sabote l’affaire et protège les réseaux. prétendra toujours que les réseaux n’existent pas. Sera mis sous contrôle. Fait partie de l’Opus Dei. Dans le Système.

Launoit de Jean Pierre, comte, membre d’honneur de l’Irsa, vice président du Cercle de Lorraine. Launoit cité par les X . Pédophile. Président de la Royale belge (impliquée dans l’affaire de voitures volées Dutroux) et de RTL…citoyen d’honneur de la commune d’Uccle, signe avec Bernard Kouchner l’accord sur l’Alliance française. Membre du Quartier des arts qui affiche des pédocriminels, dont le baron Janssen, son créateur. Membre fondateur de la société Optimistan, secte créée par des gens bien en vue, politiques, anoblis, nobles, au service des petits qu’ils recrutent sans vergogne. Membre du mécénat, financement de l’institut Bordet.

Lebrun Michel, vice président du Parlement wallon, ancien secrétaire, est dénoncé pour pédophilie sur des gamines de 10 ans avec Di Rupo et Spitaels..

Lecerf Emile directeur du journal « Nouvel Europ Magazin » – néo nazi –

Legrand Jean Marc ( ?) conseiller du cabinet de Donnea, sa secrétaire, Jeunniau Josiane épouse Pinon participe à des orgies auxquelles participent des enfants livrés par un juge de la Jeunesse de Nivelles, « A. » Député au CEO, membre Cercle Lorr.

Dans le système pédophile.

Lemage Substitut de Bruxelles, partouzeur et pédophile ?

Leys Jean Claude patron de la Sureté de l’Etat belge, avocat, aussi dans le Cercle de Lorraine.

Leysen Thomas membre des 49 sociétés belges gérées par Davignon et membre de la commission TRIPARTIE. Pas nécessairement pédophile, mais assurément dans le mouvement du nouvel Ordre mondial. Cercle de Lorraine. Voir Front National extrême droite.

Lewalle Léon directeur (2004) de la Smap, assurance, actuellement Ethias, a donné des pots de vin à des membres du gouvernement pour l’aider à gagner un procès.

Richard Carlier (2,5 millions), Guy Coëme (500.000 F), Jean-Maurice Dehousse (500.000 F), José Happart (500.000F), Guy Mathot (1 million), Anne-Marie Lizin (1 million), Jean-Claude Van Cauwenberghe (2 millions), Melchior Wathelet (1 million), Alain Van der Biest (250.000 F), Philippe Maystadt (24 millions pour l’ex-PSC) ainsi que le PS national, le PS liégeois et le PRL à concurrence, chacun, de 6 millions et 25 autres bénéficiaires de moindre importance pour un total de 5 millions d’anciens fr.

Lichterveld – Carteuvels Emmanuel, comte, pédophile, participe aux soirées organisée par Castiaux à Woluwe

Liesse André Juge au tribunal de Première Instance de Bruxelles, né en 42, pédophile, fréquentait la villa de Meise

Lippens Léopold bourgmestre de Knokke, pédophile, né en 41 pédophile dénoncé par X2 qui l’a rencontré dans villa particulière à Knokke. Aussi aux chasses à Chimay. Propriétaire du Royal Zoute Golf Club. Georges Jacob directeur général de la compagnie du Zoute appartenant aux Lippens, et Marc Verhaeghe se retrouveront en prison pour corruption pour une affaire de permis de bâtir. Sous les ordres des Lippens qui ne seront pas inquiétés. Anobli au titre de Comte.

Lippens Marcel accusé de pédophilie par Réginal Louf – Membre du Cercle de Lorraine – Impliqué dans une affaire de scatologie, obtient la suspension du prononcé, son frère a payé les plaignants. Lettre anonyme du 3/12/96 précise que va être anobli. Dossier pédophile remis à 6 magistrats, aucune suite.

Lippens Maurice pédophile, anobli en 1998, comte, à titre de succession. Séances de pédophiles dans ses villas, est chef d’entreprise et administrateur Fortis.

Aussi aux chasses de Chimay et autres, administrateur de la Sté Union Immobilière. Il est marié à Catherine Matthieu de Wynendaele. Aussi associé à la Sté Hildebo, exploitation agricole gérée par Georges Pintelon.

Si renseignements exacts, il aurait vendu les titres Fortis du roi (en plus des siens) afin que ce dernier ne soit pas acculé de délit d’initié.Villa à Knokke et à Bruxelles, quartier du Prince d’Orange à Uccle.

Le grand père des trois, Maurice Lippens, était gouverneur du Congo Belge. Il créa une compagnie sucrière qui fonctionne encore de nos jours selon une méthode digne de l’esclavagisme de l’époque, pour le compte de la Finasucre, propriété des familles Lippens/Boël. Les Lippens créent Fortis et en 10 ans la mettent à sec et demandent que l’Etat renfloue alors que 393 filiales ont été implantées dans les paradis fiscaux !

Ils revendent le Zwin à l’Etat qui sera contraint à des travaux importants.

Lippens Marguerite ancêtre de la famille de Marc Villenfagne de Vodelsanck (pour information)

Lizin Anne Marie secrétaire d’Etat et députée européenne, femme politique impliquée dans Inusop. Paraît dans quelques affaires d’enfants pas très claires. Dans des affaires de pots de vin, dans le Système. C’est 1.000.000 qu’elle a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Loeb pédiatre propriétaire de la maison sprl Vidéo Promotion. (pédophilie) racheté par un autre pédiatre, Cahen Claude.

Logis président du Tribunal de commerce participe aux partouzes Nihoul, pédophile

Lhost Gérard, ancien colonel de gendarmerie, né en 40 pédophile reconnu par Régina Louf, bande à Nihoul.

Lorent Juge comportement ambigu

Londers Ghislain président de la cour de Cassation de Bruxelles, quel jeu ?

Les pièces lui envoyées sont faussées ou prétend ne rien avoir reçu !

Lyna juge de l’affaire SOS Sahel, protège Nihoul, dans le système.

Maingain Olivier ami de Georges Désir ministre pédpphile dont il dit, « il sait sonder les reins et les cœurs »

Magnée Xavier avocat de bon nombre d’affaires d’enfants. Lhermitte, Younès, (aussi trafic d’enfants) déjà avocat dans l’affaire des Tueurs Fous du Brabant, ami avec le pilote impliqué dans l’affaire de l’Arche de Zoé française où paraît le frère de Sarkozy, (médecin qui faisait des expériences sur des enfants au niveau méningite….) Ami et collaborateur de l’avocat français Vergès, mêmes affaires, même topo. Il était aussi l’avocat du prince Alexandre de Belgique, l’est aussi de sa veuve. Il s’est occupé de la transaction entre Van den Boeynants et Boas pour la vente des chars qui a coûté des milliards à l’Etat. Dans le Système.

Mahieu Robert né en 19, docteur à Nivelles, organise des partouzes, pédophile. Suspendu 6 mois par l’ordre des médecins. C’est lui qui louait des appart et studios pour le réseau Nihoul. Liens avec le Dolo et Nihoul.

Marchal avocat général de Bruxelles ordonne la destruction des F7 pédophiles de Raemaekers sur lesquelles paraissent Dutroux, et ce, le 16/6/1995. Soit participe aux réseaux, soit manipulé.

Marchandise Thierry procureur de Namur, prend les affaires de Charleroi pour défendre Zicot et ses balances, soit Dutroux et Dohy dit Jojo la Frite. Accusé par ses pairs de ces faits de protections, il dira qu’il était submergé. Il est depuis président de l’Association Syndicale des Magistrats. Si pas pédophile, dans le Système. Porte parole de l’Association syndicale des magistrats.

Marnette Georges Juge né en 46. Avait reçu info que le Dolo faisait la traite des êtres humains. Pas de suite. Manœuvre de désinformation sur les pistes des réseaux. Abuseur pédophile reconnu réseau TEMSE. Sale jeu dans le procès Dutroux. Monte le dossier Di Rupo vrai ou faux. Invité par Serge Moureaux à des partouzes. à connotations pédophiles. Aussi désinformation pour le meurtre de Christine Van Hees. Dénoncé par Nathalie comme violeur à l’avenue Churchill. Dénoncé par X2.

A fréquenté un hôtel de Bankok tenu par un ancien de la PJ. Grand ami de Jean Paul Dumont, l’avocat de toutes les affaires véreuses.

Marotte Jean Pierre Juge du tribunal de Bruxelles, déjà lui qui prétendait que la fille de Philippe Deleuze s’était suicidée et voulait qu’il arrête de remuer cette histoire. Dans le dossier Dohy, il fait enfermer la famille de Dohy pour tentative d’assassinat sur ce dernier, alors qu’il s’agissait de vengeance entre pédophiles.

(Quel rapport entre Olivier et Philippe Deleuze ?)

Martens Wilfried, Premier ministre né en 36, accusé de pédophilie par témoin n° 1 Dutroux, partouze à Knokke, hôtel l’Hirondelle. Participait aux séances de viols. Rencontrait Castiaux en France. X2 l’a vu en réunion avec Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Vanden Boeynants, Willy de Clerck, Jean Michel Nihoul, Delvoye et Karel

Martigny Claude (Vigaufra), invité par Serge Moureaux à des partouzes pédophiles à Faulx les Tombes.

Massa Hubert avocat général lors de l’affaire de l’assassinat Cools, suicidé.

Mathot Alain fils, accusé de blanchiment d’argent, corruption et de détournement de fond (PS) de la Sté Tectéo (VOO) Déjà impliqué dans le problème de la banque ING et 1.8 milliards détournés à la Fortis il y a quelques 3 ans.

Mathot Guy, ministre pédophile, qui fait ouvrir l’électricité pour une maison au Rouge Cloître, K7 pédophile pour faire « chanter » certaines personnalités. Mathot nie, mais il aurait reçu cette maison de De Pauw et VDB pour services rendus (immobilier) Cassette rachetée pour 140 millions ! Dénoncé par Christine Doret pour les Ballets Roses, avec enfants. Impliqué dans l’affaire des pots de vin Agusta, lié à l’assassinat d’André Cools. Impliqué dans l’affaire des faux tableaux dit le scandale du Gotha où ses proches étaient impliqués, l’affaire du circuit de Francorchanps pour certains abus, escroquerie dans l’affaire du rachat de la raffinerie de Feluy.

Sa femme est la nièce de Carlo Todarello.

Mattelaere docteur, réseau pédophile, client de Régina Louf, copain du juge de la jeunesse gantois, fournissait aussi de jeunes enfants. Avait un home à Sleidinge où il plaçait les enfants qui tournaient dans les réseaux. (facile avec le juge de la jeunesse de Gand) livrait les enfants aux adresses voulues et les louait pour le we. Copain du médecin prénommé Paul qui soignait les enfants, après. Ils expliquaient comment frapper pour pas de traces et un psy francophone expliquait les tortures psy et d’intimidation.

Mayerus René, colonel de Gendarmerie, pédophile, reconnu par Régina Louf, bande à Nihoul. Tueurs Du Brabant Wallon. Impliqué.

Maystadt Philippe ministre pédophile et partouzard, participait aux soirées de Faulx les Tombes, nommé ministre d’Etat. C’est 24 millions qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004. Partagés entre le Ps, ainsi que le PS national, le PS liégeois et le PRL à concurrence, chacun, de 6 millions.

Melchior Roger, alias le pape Jean condamné à 18 mois de prison à Mons pour l’enlèvement d’une jeune fille mineure. Sa compagne, Westphal Isabelle condamnée à 4 mois, s’enfuient au Luxembourg. Empire d’un milliard de frs. Gourous de la secte « Les Trois Saints Cœurs » (en rapport avec l’affaire de la petite Brichet) Pédophilie.

Les éditions Biologos SARL (société appartenant au groupe) ont publié une brochure qui cite diverses maladies et la manière dont elles peuvent être traitées par le Pianto. Selon l’intervenant, il s’agit bien ici d’exercice illégal de la pharmacie

Mendlewicz Julien neuropsy à Erasme né en 42 cité par le juge Langlois, ami du père de Nathalie Waterschoot, supposé membre du Rotary et pédophile. Amant de Braekman qui a « égaré » les dossiers successifs de Nathalie. Epoux de Moldovan

Mérode de, Baudouin, prince membre d’honneur de l’Irsa….pédophile dénoncé par X2 Participe aux soirées pédophiles organisées par Castiaux à Woluwé St Lambert, grosse villa avec piscine près du shopping Center.

Mérode de, Alexandre, prince, pédophile, participe aux soirées organisées par Castiaux. Ce sont eux qui sont propriétaires de Walibi. Où a été assassinée la fille de Philippe Deleuze

Mérode de, Simon Membre fondateur d’Optimistan, secte

Mercks Eddy Est-ce lui que dénonce Forgeot comme client du Dolo et des Atrebates

Meeus (de) patron de Walibi, pédophile, participe aux soirées pédophiles de Castiaux.

Mendes Da Costa Pierre, Professeur à l’hôpital Brugmann, accusé de pédophilie avec son ami Klastersky et accusé d’assassinats ( ?) Réseau pédophile de l’ULB.

Meeus D’Argenteuil Patrick - comte - Membre du Cercle des Nations, parraine Raemackers. Pédophile.

Meeus D’Argenteuil, Yann - comte – A dressé une liste des personnalités dans la traite des enfants et la drogue. Liste donnée à Benoît de Jemeppe protégé par VDB. Sur cette liste le prince de Saxe Cobourg Gotha fils de Liliane de Rethy.

Fait partie des réseaux pédophiles.

Michel Claude PRL – encore inconnu - campagne payée par Nihoul.

Michel Martine juge qui aurait été vue en compagnie de Varga, présumé coupable de meurtre, vue par Olivier Chastel, ministre, qui le dira à Jeanine Deulin, mère de Varga. Michel porte plainte contre Deulin pour diffamation. Mais inculpe aussi Héléna Lemire « pour avoir porté atteinte à l’honneur de Antonio Squittieri, son employeur », garagiste ami de Michaux. Elle veut l’enfermer dans un institut psy. Dans le Système.

Mignot Marc Opus Dei (et pédophile ?) fréquente Daniel Janssen – baron

Milquet Joëlle ministre belge, sous la coupe de Bernard Georis.

Etait proche de VDB. Dotée d’un secrétaire d’état critiqué.

Monteyne André Conseiller communal de Jette, accusé de pédophilie par Nihoul, fréquentait le château de Faulx les Tombes.

Mortelmans Walters, Consul des Seychelles, pédophile, puis en 2007, consul honoraire de la République Islamique du Pakistan à Anvers.

Moureaux Philippe, ministre de la Justice à l’époque des Tueries du Brabant wallon. Frère de Serge. Pédophile. Réunion au Hilton avec Bouhouche, (assassin, homme de main) Gol, Martens Wilfried, Van den Boeynant, De Clerck Willy, Nihoul Michel, Delvoye et Karel. X2 qui attendait au bar. Présent lors du meurtre des deux petites Julie et Mélissa. Serait parfaitement visible sur la K7 comme le violeur des petites Julie et Mélissa. En présence de Tobback, Danneels, Melchior Wathelet père et probablement le roi. Plus 7 personnes. Participait aux soirées pédophiles de Faulx les Tombes.

Moureaux Serge, membre de la commission parlementaire Dutroux/Nihoul, sénateur et avocat, aurait géré le château de Faulx les Tombes où avaient lieu des soirées à connotation de pédophilie. Invitation à une partouze à Faulx les Tombes à Jacques de Winne, Marnette et Alexandre, clients des Atrébates, Claude Martigny de Vigaufra, Gol, Francis Burstin, Serge Kubla, Léon Defosset, Dondelinger de la Commission européenne et sa pute, Josette Collignon (comité R) Doudou, avocat de Roxanne, De Visscher juge de Paix, Neyrinck notaire et chef de cabinet de Defosset, Moureaux organisait aussi des partouzes dans sa ferme de Linsmeau, tandis que Neyrinck en organisait chez lui rue Lemonnier. L’une des 12 personnes assistant à la mort des petites Julie et Mélissa.

Son neveu connaissait très bien Christine Van Hees.

Moureaux N. neveu de Serge, fréquentait la même patinoire que Christine Van Hees. Drogué. Et probablement pédophile.

Neyrinck Jacques notaire, chef de cabinet Defosset. Né 35, pédophile et affaire Brabant Wallon, Invité par Serge Moureaux à des partouzes

Nihoul Michel impliqué dans l’affaire de pédophilie de l’école des Eburons avec Philippe Deleuze, avocat et Mme De Cookere. Est emprisonné et remis en liberté deux mois avant la disparition de Stacy et Nathalie, coïncidence ? Arrêté pour l’escroquerie SOS Sahel et l’affaire Annie Bouty et Associés. Tentative d’enlèvement garçon de 12 ans, reconnu TV. Vu Nihoul chez Asco probablement trafic de jeunes femmes de St Domingue ? Godefroi, office des étrangers, connait et aide Nihoul, Gol idem, Maystadt idem. Nihoul = bras droit de Bonvoisin. Nihoul a été comptable (Bouty l’avocat) du Grand Hôtel de Verviers acheté par l’oncle de M’Belu Mulumba, alias Monique zaïroise épouse de Nizet Roland, et de là Nihoul voyageait beaucoup en Afrique pour faire du trafic d’enfants. Reconnu par Nathalie

Personnage central des infiltrations fascistes de 1982, membre du Front de la Jeunesse, il fonde l’Association politique de l’Ordre Nouveau qui deviendra Mouvement Social Populaire.

Vu par X 2 en compagnie de Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Maertens Wilfried, Vanden Boeynants, Willy de Clerck, Delvoye et Karel

Nouwyinck procureur du roi de Bruxelles acheté par les Georis et autres Bonvoisin.

Nothomb Charles Ferdinand ministre d’Etat, pédophile né en 36 professeur, politique, président honoraire de la chambre des représentants, social chrétien reconnu par X3

Oultremont d’ Georges extrême droite chrétienne, Opus ? Lié à la famille Lippens

Nyssen Jacques avocat, voit Raemackers en prison mais aussi membre de l’ASBL « Autrement ». Très certainement pédophile – administrateur Optimistan

Oschinsky avocat de Van der Elst dans l’affaire Haemers. Dans le Système.

Il deviendra bâtonnier et défendra l’avocat Grollet dans un problème de trafic d’enfants.

Onkelinx Laurette vice premier ministre gouvernement Di Rupo. A rencontré Berlusconi en Italie pour discuter du retour par la force des petites Milla et Fiona Antonini-Maoloni et permettre que le père et grand père pédophiles les récupèrent pour les mettre en réseau. Ces enfants sont soustraites à leur mère pour raison d’Etat, donc pédophilie royale.

Son mari est l’avocat Uyttendaele, défenseur de pédophiles ce qui donne à L.O. la main mise sur le pouvoir en place. Très largement dans le Système.

Palms président du tribunal de Hasselt, accusé de pédophilie, mis en examen ( ?) dossier remis au procureur Cleeren, sans suite.

Paquot Guy président du holding familial « Compagnie du bois Sauvage »

Habite La Hulpe. Délit d’initié.

L’activité de cette famille c’est d’acheter et vendre des actions. Fait chevalier en 2000, il épouse Nicole Thys dont la famille a fait fortune au Congo, la cousine, Monique Thys épouse Philippe Boël. Guy Paquot vend ses 3.500.000 d’actions Fortis à 5,4 euros. Ce même jour le gouvernement négocie en secret le démantellement de la Fortis dont les actions ne vaudront plus que 1,50 euros ! Les administrateurs de 2 de ses sociétés vont porter le chapeau, ils seront mis sous les verrous pour délit d’initié. Pratiquement toute cette association familiale fera de même, y compris le roi ! Le fils de son cousin Jean Pierre, Didier Paquot est directeur du département économique de l’Union Wallonne qui intervient régulièrement dans ces trafics.

Un des administrateurs de Bois Sauvage, Richard Dawids s’installe au Danemark et crée un cinéma porno «Nonstop Bio Cinrotic» exploité par la Sté Troisdeux A/S de Dawids et Guy Paquot, lequel s’en défend, mais Troisdeux A/S est devenu à 100% la Sté Belge Haaden dont le siège social est au domicile de Dawids loué à ce dernier par la femme de Guy Paquot


.
 

Galiciaverde

Madmaxista
Desde
29 Abr 2011
Mensajes
16.148
Zanx
58.282
Continuación de la lista, no cabe toda en el mismo mensaje:


Paquot Didier même famille, directeur du département économique de l’Union Wallonne, trafics de ventes d’actions. Coupable de délit d’initié.

Paridaens Yvette Juge du tribunal de la Jeunesse à Bruxelles, remet toujours les enfants à leurs prédateurs. Impliquée dans le procès Serge Tueche contre le réseau pédophile de l’ULB de Bruxelles. Remet l’enfant à sa mère qui semble faire partie d’un réseau pédophile.

Pensis Chantal, procureur impliquée dans l’Institut Bazaar, bordel de la bande à Hamers. Etouffe l’affaire. Pédophilie.

Perrin Bernard, pédophile

Philippe prince connu de X2, fréquentait le Mirano mais ne participaient pas, sauf à se masturber. Son frère Laurent était présent aussi. Reconnu comme participant aux soirée par X3 (Dossier bis Dutroux)

Pignolet Juge impliqué dans les affaires Grafé qu’il ne poursuit pas et avec Nihoul qui intervient pour un membre d’une administration communale. Il suspend toute autorisation de consulter le dossier 33/97

Picqué Charles ministre, ministre d’Etat, pédophile. Dénoncé par Nihoul comme participant aux partouzes de Faulx les Tombes.

Presle (de) de la Nieppe Yves, né en 51, pédophile, magistrat de Nivelles en 96 puis procureur

Preud’homme Gilbert inspecteur de la police judiciaire (voir) inculpé dans l’affaire des titres volés et/ou l’affaire Cools. Dans le Système.

Radzitzky de Broqueville extrême droite, Tueries du Brabant

Raymackers Roger Un temps régent de la Banque Nat. Pédophile, voit Grafé et Di Rupo chaque semaine pour relations sexuelles avec mineurs. Ancien président des coopératives de Belgique. C’est chez lui que Di Rupo est allé lors de son accusation de pédophilie le 16 novembre 1996.

Signataire d’articles dans « « Action libertaire de la fédération des jeunesses libertaires »

Reynders Didier. Vice premier ministre et ministre des affaires étrangères, ancien chef de cabinet de Jean Gol, ami de Schouppe (pédocriminel accusé de bien des délits et blanchi par la sœur de Reynders) président de la régie des voies aériennes (affaire Sabena ?)

Ringoot Walter magistrat sous la coupe de Benoît Dejemeppe, procureur du roi de Bruxelles, va étouffer l’affaire du meurtre de Jean Hughes Wathelet, neveu du ministre. Si pas pédophile du moins manipulé.

Rozenberg Philippe député F.N. pédophile

Ruyters Marc inspecteur de police, enquête sur Ganumèdes réseau, pédocriminel, il a saboté toutes les enquêtes s’y référant. Devant la cercueil de la petite Kim il aurait dit « cette petite pute dans son cercueil blanc …» Il relâchera les suspects y compris Van Landchotee coupable d’abus pédophile sur des jeunes patients de l’hôpital de « Good Engels » à Anvers.

Sales François médecin de l’Institut Bordet, pédophile, réseau de l’ULB

Salmon Mireille conseillère à la cour d’appel de Bruxelles impliquée dans l’affaire du Fortisgate. Défenseur en tant qu’avocat de Biac, gestionnaire de Sabena jusqu’en 2007, et passe comme juge de la cour d’appel sans prester les postes intermédiaires. Siège à toutes les affaires (problème du PS) en défense. Dans le Système.

Saverys Famille château de Sombeke, château Buchay à Livin, château de Libramont, château de Warinsart entre Libramont et St Hubert dont elle a acquit la majorité des chasses, propriétés en Savoie et Toscane. Les deux frères épousent deux soeurs Verbeke, alliance ancestrale avec les Boël (chantiers navals Boelwerf) En Toscane, ils possèdent des vignobles. Les frères Saverys ont profité de avances de l’Etat pour la construction de chantiers navals et en tiraient les bénéfices, l’Etat subsidiant les chantiers, mais aussi les armateurs. La CMB, compagnie Maritime Belge avait comme actionnaire principal, la Sté générale de Belgique, banque. Pour chaque navire construit, ils recevaient des prêts gratuits dont l’Etat payait cher les intérêts au point que l’état payait ainsi 35 % du bateau de l’armateur. L’argent prêté pour les chantiers avait disparu dans d’autres affaires. L’Etat a aussi payé des sommes gigantesques pour le port de Zeebruges dont les Saverys profitent étant spécialisés dans le transport de gaz à bord de méthaniers. La famille est liée aux Boëls par Etienne Davignon, (beau frère du vicomte Pol Boël) qui dirigeait la Sté Générale et Suez et était administrateur chez Saverys, ainsi que Thomas Leysen, président du groupe Umicore. Saverys est administrateur chez Albert Frère qui est lui administrateur de Total client d’Exmar, transporteur du gaz de Saverys. Paradis fiscaux pour ses 74 filiales. Certainement pédocriminalité au vu des partenaires.

Schaar Michel Dr qui partageait la vie du couple Lhermitte. La mère qui a assassiné ses 5 enfants l’accusait de mœurs spéciales. Il est défendu par l’avocat De Quevy, ami de Dumont pédophile notoire

Soupçons de pédophilie.

Schouppe Etienne, secrétaire d’Etat, échevin couvre les faits de pédophilie de l’école des Eburons. Années 1987/1988 – Pédocriminel, accusé de blanchiment d’argent, délit d’initié, recel, Tous méfaits classés sans suite par le Juge Danielle Reynders, sœur de Didier Reyneders.

Schulman Claude médecin à Erasme fait les démarches pour libérer Weinstein, frère de sa femme, Mireille Weinstein. Son frère Joseph engagera Weinstein. La société Video Promotion d’Ixelles-Uccle appartient à Schulman Joseph, frère du docteur. Lien avec les Pays Bas. Considéré comme un rouage du réseau pédophile.

Claude est associé à Images Transfert Industries. (K7 pédophiles) Accusé de fraude fiscale via la KB Lux

Schulman Joseph pédophilie et films. Gérant sprl vidéo Promotion, administrateur de sprl Audio Promotion où il y avait des partouzes avec des enfants. Et de 10 autres sociétés.

Schuermans Christine conseillère à la cour d’appel de Bruxelles, impliquée dans l’affaire du Fortisgate. Dans le Système.

Sohet Victorien, procureur du roi au tribunal de Bruxelles, couvre les pédocriminels, trafic avec Zicot. Change le nom d’une victime de viol, mineure, contre celui d’une jeune fille majeure. Si pas pédophile, dans le Système.

Somers Paule magistrate en possession des K7 et dossier de Raemaeckers. En 1 an ½, n’y avait pas touché

Spitaels Guy ancien ministre belge, impliqué avec Di Rupo pour des faits de pédophilie vers 90/91 dénonciation anonyme. Impliqué dans l’affaire des pots de vin Agusta qui éclate suite à l’assassinat d’André Cools.

Spoelberch Nicolas, vicomte de, Famille des rois de la bière, depuis les brasseurs d’Artois dont ils sont les héritiers, devenu la Sté AB Inbev. Plusieurs châteaux, Wespelaar, Flawinne, Londerzeel Château Drietoren. Stella Artois et Jupiler Piedboeuf s’associent et Alexandre Van Damme, héritier va devenir administrateur de AB Inbev. Ils s’associent avec le brésilien AmBev et l’américain Anheuser Busch.

Association matrimoniale avec De Jonghe d’Ardoye (2x) De Calesberg, de Neuforge, de Baillet Latour, De la Barre d’Erquelines, de Haas de Teichen, d’Aspremont Lynden, de Clermont Tonnerre, Cornet d’Elzius. Il est administrateur du Cercle Royal du Parc, cercle attitré de la noblesse belge.

Jean Luc Dehaene, après avoir été premier ministre est passé administrateur de cette société à qui il offre ses compétences et ses relations politiques.

Imposition de 1 % alors que sur 9 ans ils ont fait 12,5 milliards. Pas de relent de souffre découvert. Néanmoins patrimoine à étudier au niveau des impôts et autres trafics juteux. Paradis fiscaux.

Snoy d’Oppuers apparentée aux De Jonghe d’Ardoye, extrême droite et Opus, époque Tueries du Brabant.

Solvay Denis né le 1/7/1957, vice président du groupe Solvay. Société pharmaceutique fautive avec sa production de Prozac et paroxétine, produits nocifs, nombreuses victimes. S’occupent de camps d’enfants dans le monde et à Bruxelles.

Directeur de Eurogénétic société de biotechnologie.

Habite le château des Amerois près de Bouillon. Les gens de Muno servent au château.

Le château des Amerois est connu pour ses réunions pédophiles, ses chasses à gibier humain (enfants) ses pratiques satanistes.

Solvay Patrick vit également dans ce château des Amerois. Forme une société avec Alexander de Wit le 3/7/2001 appelée ITACA International Actionnaire principal de The Little gym, activités pour enfants, camps d’été et autres vacances. Sa société ne paie pas d’impôts. Fait partie des 49 sociétés reprises par Davignon.

Tack procureur du roi de Gand nie le fichier Zandvoort et les réseaux pédophiles, et fait condamner Marcel Vervloesem.

Taxquet Richard, collaborateur de Van Der Biest, ministre, accusé dans l’affaire de l’assassinat de André Cools. Autres accusés, Pino Di Mauro, Jean Gol, Antoine Duquesne, Guy Mathot, Sylvie de Benedictis, Corinne Rulmont proche de Happart, décédée dans un accident de voiture, Carlo de Todarello, Hubert Massa, avocat général aussi suicidé ( ? ) Sallik Pierre, ancien du Cercle des Nations, Michel Dwek, Ronald Bruckner.

Thys Jean Louis secrétaire d’état de la Région bruxelloise de 1985 à 1989, ministre des Travaux publics et des Transports publics de la Région bruxelloise dans les années 1990. Pédophile, participait aux partouzes et autres au château de Faulx Les Tombes. Dénoncé par Nihoul.

En 1994, faux en écriture, avec Denis Grimberghs et 4 autres personnes. Cette affaire amena le parlement bruxellois à lever l’immunité parlementaire de Jean-Louis Thys en 1997, deux ans avant sa mort. Les faits étant prescrits depuis mars 2004, la justice prononça un non-lieu général dans cette affaire en septembre 20081.

Thielemans Freddy député européen. Candidat pour la ville de Bruxelles, plaintes pour pédophilie. Exerce un chantage sur le procureur du roi de l’époque….Sera élu bourgmestre de Bruxelles en 2001 malgré les accusations de pédophilie, école des Eburons. Accusé par le député Mahieu. Défendu par Marc Uyttendaele, avocat et mari de Laurette Onkelinx. A succédé à de Donnea, Michel Demaret, comme bourgmestre, PS, conseil d’administration de l’ULB avec J.M. Javaux et Pierre Galand, Françoise Schepmans, Jean François Cats (Optimistan) et Benoît Frydman.

Administration d’Optimistan et membre du Cercle de Lorraine.

Timmermans Michel, frère de l’échevin d’Etterbeek, gérant de Faulx les Tombes. Partouzes et pédophilie.

Tobback Louis ministre d’Etat, aurait assisté au meurtre de Julie et Mélissa avec Melchior Wathelet père, Philippe Moureaux, Danneels, Louis Tobback ( + d’autres inconnus, total de 12 )

Toch Albert Commissaire PJ de Bruxelles, dénoncé par Forgeot comme client du Dolo et Atrébates, grand ami de Nihoul. Il défend Nihoul. Membre de la Confrérie des Brasseurs dont fait partie Nihoul.

Traux de Wardin Bernard, baron membre d’honneur de l’Irsa

Ursel d’ Hervé comte né en 30 époux de Bonvoisin Marie Cécile, Clos des Lauriers 27 à Woluwé St Pierre, pédophile, reconnu par Régina Louf qui a rencontré chez lui Christine Van Hees. (fait baron). Habiterait à 500m de la demeure de Van Ypersele de Strihou, chef du cabinet du roi avec lequel il s’occupait de la fondation d’un orphelinat aux Philippines.

A aussi été accusé d’escroquerie pour 500 à 600 millions, mais non condamné.

Uyttendaele Marc, avocat de la clinique Erasme mais aussi mari de la ministre Laurette Onkelinx, impliqué dans certaines procédures à magouilles, dont celle de Paule Francesconi, épouse de Benito Francesconi dont on a incendié la villa alors que sa femme impotente s’y trouvait. Dossier Thielemans pour l’école des Eburons, Forgeot, patron du Dolo, bar à échanges et pédophilie. C’est lui aussi qui défendra Di Rupo contre Trussnach (violé par Di Rupo) et celui-ci lui revaudra cela…. Il défendra encore le militaire Pirson qui a noyé ses deux enfants et qui sera acquitté. Lui aussi qui défendra l’ex mari de Laurette Abbès Guenned placé sous mandat d’arrêt international pour trafic de drogue et association de malfaiteurs. Affaire classée.

Van Cauwenberghe Jean-Claude, ministre, président du gouvernement wallon. C’est lui qui a créé le club à partouzes adultes et mineures : le Dolo à Bruxelles. Dénoncé par Nihoul dans le cadre de l’affaire de Julie et Mélissa. Impliqué en pédophilie selon la journaliste Jacqueline Juin. Le Dolo lui permettait de faire chanter les clients. Participant aux partouzes et autres actes de pédophilie au château de Faulx les Tombes. C’est 2.000.000 qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Van Cauwenberg Philippe conseiller communal de Charleroi, en correctionnel pour faux et usage de faux. Parti PS.

Vande Lanotte J. ministre d’Etat, membre du Sénat, ancien vice premier ministre, ministre de l’économie, chef du cabinet de Louis Tobback, ministre qui avait participé à la Commission d’enquête sur la Traite des Etres Humains.

Vanden Bergen Marcel, cancérologue à l’Az de Gent, reconnu par Storme – aussi usine près de Gand.

Vanden Boeynants ministre et ministre d’Etat (mort) vu aux partouzes à la mer avec enfants, par Régina Louf. Reconnu par X3. Voir affaire Vanden Boeynants dit Polo, dit VDB. Vu au Hilton avec Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Maertens Wilfried, Willy de Clerck, Jean Michel Nihoul, Delvoye et Karel. C’est lui qui a créé toutes les structures Front National, Cepic, Carpa, le Cercle des Nations devenu le Cercle de Lorraine, etc, mêmes bases pédophiles et pédocriminelles sur fond de chantages.

Vanden Boeynants fils fait partie du BROC, officiers de réserve, compromis dans l’affaire Gladio avec Raemackers. Au Cercle de Lorraine.

Vandenbroucke Franck ministre des affaires étrangère démissionne suite à l’affaire Agusta. Pédophilie ? Pas de certitude. Mais en 1996 il sera à nouveau condamné à une peine avec sursis pour les mêmes causes ( !) et en l’an 2000, sur plainte à la Cour Européenne des Droits de l’homme, celle-ci a estimé qu’il n’avait pas eu un procès équitable et il retouche 125.000 € !

Vanderbiest Alain, ministre suicidé lors de l’assassinat d’André Cools, aussi bourgmestre de Grâce Hollogne, connu pour pédophilie et alcoolisme.

Vandercammen Marc président du Crioc, enseignant Solvay, pédophile. Déjà cité dans les années 70. Paraît lors d’informations sur la protection des mineurs sur internet.

Van Der Elst Michel fils d’un avocat célèbre conseiller du roi, (Frans Van Der Elst ministre d’Etat) avocat de Haemers et de Nihoul à qui il fournit un alibi pour l’enlèvement de Laetitia. Prend 8 ans de prison pour avoir enlevé VDB avec Patrick Haemers. Pédophile, présent lors du meurtre de Véronique Dubrulle

Asbl « Ecole Merveilleux » époux de Noël Annie membre de l’Ecole Merveilleux de Vander Elst. A défendu la SPRL Audio Corporation appartenant à Joseph Schulman. Réseau.

Il tue le bébé Tiu âgé de quelques mois. Présents, Nihoul, Bouty, Les parents d’Anne, Weinstein, Dutroux, Martin. 5 dossiers ouvert à sa charge entre 1989 et 1996. Sans suite.

Vandermeersch juge d’instruction, impliqué dans l’Institut Bazaar, bordel de la bande à Haemers. Etouffe l’affaire. K7 pédophiles saisies chez lui, dont certaines tournées en Belgique.

Van Der Biest ministre des pensions PS impliqué dans l’assassinat du ministre Cools. Ancien bourgmestre de Grâce Hollogne, déclaré pédophile par Guy Focant. Probablement ami de Melchior Wathelet puisque celui-ci enlève l’enquête Cools et Dutroux au juge Connerotte à causes de connections dangereuses entre les deux dossiers. Son collaborateur Richard Taxquet, impliqué l’a accusé d’avoir commandité le meurtre. C’est 250.000 fb qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Van Eeckhaut Piet. Avocat de Dellaert Emile accusé du meurtre de sa fille Carine et acquitté. Pratique courante quand des personnalités sont impliquées.

Verougstraete Ivan ancien président de la cour de Cassation impliqué dans l’affaire Fortis (Fortisgate) avec Schuermans Christine, conseillère en cour d’appel, Blondeel Paul et Salmon Mireille, conseillers de la 18ème chambre d’Appel de Bruxelles.

Van Espen Jean Claude juge d’instruction, très ami avec Nihoul et Bouty (sa sœur est marraine du fils de Nihoul) Chargé du crime de Christine Van Hees, mais au bout de 12 ans, toujours aucun résultat. Avait aussi été chargé du dossier faillite « Bouty et associés » ainsi que SOS Sahel. Ancien avocat de Bouty. Couvre le réseau pédophile.

Instruit le dossier Inusop – politiques impliqués – et arrête Merry Hermanus ex chef du cabinet de Philippe Moureaux – Impliqué dans la faillite de la Sabena, refus d’enquête sur les personnes impliquées de malversations menant à la faillite. Instruisait le dossier contre la juge Doutrew qui instruisait de dossier Julie et Mélissa

Sa sœur était la femme de l’avocat Philippe Deleuze.

Van Gaselt riche industriel, collectionneur de K7 pédophiles et tortures, réseaux Zandvoort. Sans suite. Fin de l’enquête

Van Geluwe Paul né en 38 vice président du tribunal de 1ère instance de Bruxelles,

phile connu de X2

Van Havre Didier chanoine de l’opus Dei, dirigeant fin 2008

Van Maestricht notaire, pédophile, membre d’une secte satanique Belg-Holl.Suisse. Satanisme.

Van Parys Tony, ministre impliqué par Louis de Jonghe, (Quid ?)

Van Uyneghem Edouard dit Doudou avocat de Roxanne, futur magistrat, invité par Serge Moureaux à des soirées partouzes à connotations pédophiles, fréquentait les mêmes lieux que Nihoul. Sado maso lié à Roxanne (travesti) va souvent en Thaïlande pour trouver des gamines, fréquente le Dolo, Nihoul. Le 10 octobre 1996, Nihoul se moque de lui au cours d’un interrogatoire et le dit maso-sado.

Van Rompuy Herman ministre belge puis président de la Commission européenne, dénoncé pour malversations par Louis de Jonghe.

Van Ypersele de Strihou, chef du cabinet du roi de Baudouin puis d’Albert. Il est l’oncle de l’avocat Clément de Cléty. S’occupait d’une fondation d’Orphelins aux Philippines avec le comte d’Ursel. Serait le gourou de la secte « Le Renouveau Charismatique » dont faisait partie le roi Beaudouin.

Vastapane Aldo membre du Cercle de Lorraine, administrateur de l’asbl Princesse de Croÿ créée en 1993, il est un familier de la Cour, supposé père du Prince Laurent, mais aussi la tête de la Maffia Italienne en Belgique. Pédophile. Fait baron en 2006. Objet des investigations parlementaires sur les ballets roses, pilier du Cercle de Lorraine et à ce titre membre d’une association coupable de coalition de fonctionnaires, magistrats en l’occurrence, qui a pour volonté explicite de contourner les obligations déontologiques de leur charge.

Verbeeck Joseph directeur de l’UNICEF impliqué dans le réseau pédophile Cries, ancien journaliste, blanchi. Proposait des enfants au bordel le Bazaar.

Verwilghem Marc ministre de la Justice reçoit une dénonciation précisant que la k7 des tortures des petites Julie et Mélissa est détenue par Magnée avocat de Dutroux.

Préside la Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Dutroux en 1996.

En Octobre 2001 Nihoul lui réclame des dommages et intérêts pour avoir été cité dans son livre.

Villenfagne de Voghelsanck de, Claude, pdg de la banque Anhyp, détournement de 15 milliards de FB. Patron de l’Opus Dei. Alliance matrimoniale avec la famille Lippens par Marguerite Lippens.

Violet Jean membre de l’Opus Dei

Vissart de Bocarmé Cédric dans le nouveau gouvernement Di Rupo pour assister Joëlle Milquet comme chef de cabinet. A l’époque de l’affaire Dutroux, obscur procureur à Dinant qui s’est occupé d’instruire l’affaire Fourniret, occultée. Procureur du roi à Namur, puis chef de cabinet de Melchior Wathelet père, de 95 à 98, puis de Stephane de Clerck. En 2005 succède à Tilly comme procureur à Liège. Au vu de ces contacts, dans le système pédocriminel.

Vissart de Bocarmé Colombine fille du précédent, épouse de Jérôme de Lippens, mis ici pour confirmer les alliances. (voir rapports entre les familles)

Vrints Myriam juge de Turnhout gagne du temps afin de ne pas instruire certains dossiers. Des CD seront volés dans le palais de Justice. Mettra 3 semaines pour le dossier CIPAL

Walrave Luc, des Brasserie Walrave né en 24 pédophile, reçoit chez lui pour des réunion de pédophilie. Marié avec De Splenter Isabelle née en 27, fils adoptif

Waeterschoot, juge qui a placé des enfants dans le Home « Les enfants de Mamy » pédophilie

Wathelet Melchior accusé de pédophilie par témoin 1 de Dutroux, c’est lui qui a relâché Dutroux en 1992. Il est connu comme violent et violeur. Deux plaintes pour pédophilies jamais diligentées. C’est aussi lui qui a nommé juge, le premier avocat de Dutroux, Stéphane Goux. – Pour laisser la place à Xavier Magnée .- Egalement lui qui prétendra qu’il n’y avait rien de répréhensible avec le réseau Ganumèdes. Son conseiller a été Georis Bernard . Nomme Benoît Dejemeppe comme procureur du roi en 1989. Lui qui est Ministre de la Justice et qui gèle les enquêtes. Aussi en poste lors de l’assassinat d’André Cools, ministre de la défense, en 1991. Il déssaisit le juge Connerotte de l’affaire, comme il le fera pour l’affaire Dutroux. Il rajoutera le portefeuille de l’économie à son mandat de la Justice, juste à temps pour les affaires de corruption Agusta et Dassault, affaires qui ont provoqué la chute de l’ex premier ministre Willy Claes en poste à l’Otan comme secrétaire général.

Une des plaintes est faite en 1992 et concerne Verviers, dont il était le bourgmestre. Orgies dans une maison de campagne en présence de deux enfants de 8 et 10 ans, venant d’un home de la région avec la complicité du directeur du Home (Georis ?) et organisée par Wathelet. Envoyé en septembre 1995 à Luxembourg, juge à la cour de justice européenne, écarté de Bruxelles à cause le l’affaire Dutroux. L’une des 12 personnes qui assistaient à la mort de Julie et Mélissa.

C’est 1.000.000 qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Protecteur de Vincent Georis.

Wathelet Philippe, il est sénateur et pédophile accusé par Focant, Raemackers

Wilfried Martens Premier ministre, accusé de pédophilie par témoin 1,

Wustefeld magistrat de Mons, membre du Conseil Supérieur de la Justice, couvre l’affaire Antonini/Maoloni dont le père et le grand père sont des pédophiles notoires et les petites Milla et Fiona les victimes mises en réseau.

Wynendaele de, Jean-Jacques Matthieu administrateur ARDH, châteaux, société gérée par des pédophiles. L’est-il ? Liens matrimoniaux avec Lippens.

Zicot Georges, inspecteur, police judiciaire de Charleroi, essaie de blanchir le magistrat Danze suite à quoi il sera promu commissaire de la Police Fédérale de Bruxelles, innocenté d’accusations de faux, usage de faux et escroqueries dans le cadre du réseau Dutroux, freine l’affaire Dutroux et même évacue la voiture dans laquelle avaient été enlevées Julie et Mélissa. Se retrouve dans le scandale de l’assassinat de Taminiau. Et dans l’affaire du viol d’Orbaix avec Dohy dit Jojo la Frite. Dutroux et Dohy étaient des balances au niveau vols de voiture et trafics avec les assurances (Royale Belge) grâce aux faux procès verbaux de Zicot.

En cassation ce dernier, blanchi de tout soupçons, réclamera et touchera 100.000 € pour avoir « été incarcéré 35 jours et à cause du caractère inhumain dont il fut l’objet alors que présumé innocent » Connaît Vincent Georis pour une affaire de plainte contre un journaliste. Menace d’ailleurs l’ex épouse de Georis.

Zimmer Yves, né en 49, inspecteur pj de Bruxelles, connait X2, Marnette, Pelos, Brigade des mœurs. Victime (?) de l’affaire Reyniers, condamné puis réhabilité et détaché à Arlon comme commissaire.






La liste des ministres, secrétaires d’état, sénateurs, parlementaires et autres attachés de cabinet passés par la haute finance et l’industrie belge est longue. En cherchant un peu, on peut trouver les faillites, trous dans les caisses, et autres magouilles qui résultent de cette association.

Gaston Eyskens fut président de la Kredietbank et réviseur de la Banque diamantaire anversoise,

Jean-Pierre Du*vieusart avocat conseil de la banque de Bruxelles,

Théo Lefèvre administra*teur de la compagnie Bruxelles-Lambert,

Paul Vanden Boeynants administrateur de Philips Belgique,

Wilfried Martens, actuel administrateur de Begemann, fut membre du conseil de surveillance de Philips,

Frans Grootjans administrateur de la Générale de banque et de la Société Générale de Belgique,

Jean-Luc Dehaene président du conseil d’admi*nis*tration de Lernout & Hauspie, et actuellement administra*teur de Corona-Lotus (biscuits¼), de Domo, Umicore, Telindus, Seghers Better Technology Group et Interbrew.

Elio Dio Rupo est administrateur de Dexia.

Frank Swaelen était administra*teur de Real Software, son frère

Erik Swaelen était secrétaire du comité directeur de Paribas.

Didier Reynders a été président de la SEFB Bank, administrateur de Carmeuse coordination center, de la CIWLT-compagnie internationale des wagons-lits, d’Uhoda International et d’Invest Services. Membre du Cercle du Lorrain. Négociateur belge pour les questions fiscales européennes, l’ancien Ministre libéral des Finances est président honoraire de la Société Pétrolière Belge, président d’Alpha Global Securities, de la SEFB Record Bank et administrateur de l’Union des Entreprises de Bruxelles. Membre d’un groupe de travail mis sur pied par l’UNICEF. Responsable de la fuite des sociétés belges vers des paradis fiscaux.

Paul Hatry a égale*ment été administrateur d’Electrabel et de Philips Belgique. Sénateur honoraire, représentant personnel du Ministre

Anne*mie Neyts (VLD) a été administratrice de Tessenderlo Chemie, Lorsqu’elle est entrée au gouvernement «arc-en-ciel»

Karel Pinxten (CVP), l’ancien Ministre de l’Agriculture alla prendre sa place au conseil d’adminis*tration de Tessenderlo.

Antoine Duquesne (MR), ancien administrateur et membre du comité de direction de la Sabena, a été administrateur d’Aviafin et président du conseil d’administration des éditions « La Dernière Heure »

Serge Kubla Au niveau régional, l’ex vice-pré*sident et ministre de l’Economie, des PME, de la Recherche et des Technologies du gouver*nement wallon, le libéral (MR), Membre du Cercle de Lorraine.

Bernard Marchand, chef de cabinet vice-président de la SRIW (Société Régionale d’Investis*sements de Wallonie), précédemment vice-président de la Compagnie Nouvel*le de Communications (La Dernière HeurelLes Sports), administrateur de Materne-Confilux, Decotrempe (indus*trie du verre) et de la Société Chimique Prayon-Rupel et ayant également occupé, il y a quelques temps de cela, un poste d’administrateur chez Glaverbel.

Jaak Gabriels (VLD), côté Flamand, le chef de cabinet

Martin Hinoul, était administrateur de Trust Capital Partners, une société de services financiers.

Paul-Henri Spaak: ancien Secrétaire Général de l’OTAN (de 1947 à 1949) fut adminis*trateur de la multinationale américaine ITT, Patrick Janssen, président du SP, bourg*mestre d’Anvers, est l’ancien président de la multinationale de publicité VVL.

Willy Claes Bilderberg.(SP) est vice-président du comité exécutif de Fortis et bras droit de ….

Maurice Lippens. (Cité avec Wathelet et Wilfried Maertens pour pots de vins)

Gerard Van Acker: ancien chef de cabinet du Ministre des Affaires Econo*miques Willy Claes (SP), est un ancien président de GIMV, Kamofin et Telenet Operaties. Il est administra*teur de Barco et président de la Société Belge des Bétons (SBB). Il a démis*sionné de la prési*dence de CAMV suite à sa condamnation dans le cadre du dossier relatif aux charbonnages campinois et à la société Super Club.

Guy Peeters, président de la VRT, secrétaire général des Mutualités socialistes flamandes, a été président des Assurances P&V et est administra*teur délégué de la société de transports Genkpark.
Impossible, évidemment, d’être exhaus*tif dans cet article; nous renvoyons le lecteur à la liste impressionnante de connexions évoquée dans la thèse universitaire de Geoffroy Geuens (1).

IPM (S.A. d’Informations et de productions multimédia)
est détenue par la famille le Hodey La Libre Belgique, La Libre – Match, La Libre Essentielle La Dernière Heure – Les Sports La Tribune de Bruxelles (hebdomadaire gratuit)

Commission parlementaire Dutroux/Nihoul.

Sur 14 personnes appelées à discuter et analyser les faits entourant DUTROUX et NIHOUL, sept au moins sont des pédocriminels impliqués dans l’affaire Dutroux !

« Le rapport a été approuvé par 10 voix et 4 abstentions. Deux membres ont déclaré s’être abstenus en raison du rejet de leur proposition de modification des conclusions générales….. »

A suivre »




.
 
Desde
5 Feb 2008
Mensajes
6.377
Zanx
52.803
Un pederasta belga se exculpa en una carta enviada a sus víctimas

Dutroux está condenado secuestrar y violar a seis niñas y matar a cuatro de ellas

Los tribunales deberán decidir sobre la libertad condicional de uno de más crueles violadores de la historia del país



IGNACIO FARIZA Bruselas 21 ENE 2014



Una foto del violador tomada en 2004. / AFP

Bélgica revive una de sus peores pesadillas. Una carta de Marc Dutroux, uno de los pederastas más perversos y sanguinarios de los últimos tiempos, al padre de una de sus víctimas, ha devuelto al homicida a la primera línea informativa belga. En la misiva, Dutroux, condenado a cadena perpetua por el secuestro y violación de seis niñas de entre 8 y 19 años y el asesinato de cuatro de ellas, vuelve a declarar su inocencia y acusa de lo sucedido a su antiguo cómplice, Bernard Weinstein, fallecido hace 18 años. La prensa del país interpreta el movimiento del condenado —que está a la espera de la decisión de los tribunales sobre su posible libertad condicional— como un “delirio que roza el ridículo”.

Algunos medios del país especulan con la posibilidad de que el pederasta busque influir en la decisión del Tribunal de Aplicación de Penas (TAP) de Bruselas sobre su petición de libertad condicional. Dutroux solicitó esta medida en febrero del año pasado —cuando cumplió dos tercios de su condena— y lo hizo en medio de una fuerte polémica que llevó al Gobierno a plantear un endurecimiento de los requisitos exigidos para acceder a esta providencia.

La autoridad penitenciaria denegó en primera instancia su petición, así como la solicitud de que le fuera concedida la excarcelación parcial monitorizada mediante el uso de un brazalete electrónico. Sin embargo, la palabra final sobre la libertad condicional de uno de los mayores monstruos de la historia reciente de Bélgica corresponde al TAP, que tendrá que emitir su veredicto en los próximos meses.

Dutroux permanece en prisión desde hace 17 años por el asesinato de Julie Legeune, a cuyo padre iba dirigida la carta, Melissa Russo, An Marchal y Eelfje Lambrecks, así como por el secuestro y violación de otras dos menores. Los hechos, que ocurrieron entre 1995 y 1996, le convirtieron en el “enemigo público número uno” de las autoridades belgas y sumieron al país en un estado de estupor y horror generalizado.

Su exmujer y cómplice, Michelle Martin, logró la libertad provisional en agosto de 2012 y, desde entonces, reside en régimen de rehabilitación un convento de Clarisas en la localidad de Malonne (5.300 habitantes, al sur de Bélgica). En aquel momento, tanto la Corte de Casación —el equivalente belga al Tribunal Supremo español— como la Fiscalía General, dieron la razón al Tribunal de Aplicación de Penas de Mons y aceptaron el plan de reinserción de Martin. Algunos ámbitos de la sociedad civil vieron en la decisión de los tribunales una oportunidad para que el propio Dutroux sacara provecho de las “lagunas” del sistema judicial del país. Sin embargo, la Fiscalía belga y la dirección de la prisión de Nivelles, donde cumple condena, han recomendado repetidamente que se rechace la petición de libertad provisional de uno de los pederastas europeos más crueles de las últimas décadas.
Un pederasta belga se exculpa en una carta enviada a sus víctimas | Sociedad | EL PAÍS





Edit:


Habla Laurent LOUIS, Diputado Belga



Dutroux contacte Laurent LOUIS !


<section id="content" class="second" style="margin: 0px 0px 40px; padding: 0px; border: 0px; outline: 0px; font-size: 12px; vertical-align: baseline; background-color: transparent; display: block; width: 600px; float: left; color: rgb(109, 122, 126); font-family: Arial, sans-serif; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; letter-spacing: normal; line-height: 18px; orphans: auto; text-align: start; text-indent: 0px; text-transform: none; white-space: normal; widows: auto; word-spacing: 0px; -webkit-text-stroke-width: 0px; background-position: initial initial; background-repeat: initial initial;"><article id="post-783" class="post-783 post type-post status-publish format-standard hentry category-actualites" style="margin: 0px 40px 20px 0px; padding: 0px 0px 10px; border-right-width: 0px; border-bottom-width: 0px; border-left-width: 0px; border-top-style: none; outline: 0px; font-size: 12px; vertical-align: baseline; background-color: transparent; display: block; float: left; width: 600px; background-position: initial initial; background-repeat: initial initial;"><section class="post-meta clearfix" style="margin: 0px 0px 15px; padding: 0px; border: 0px; outline: 0px; font-size: 12px; vertical-align: baseline; background-color: transparent; display: block; clear: both; background-position: initial initial; background-repeat: initial initial;">21 janvier 2014

</section>

La DH a sorti, ce mardi 21 janvier 2014, une édition spéciale de son journal publiant des extraits d’une longue lettre que Marc Dutroux a écrit à Jean-Denis Lejeune. La lettre est datée du 28 août 2012. Jean-Denis Lejeune l’a reçue le 12 décembre 2013. Il n’a pas réagi suite à la lecture de cette lettre. La personne qui a communiqué cette lettre à la presse, c’est le Président de Debout Les Belges, le député Laurent LOUIS !
Voici le message que Laurent LOUIS souhaite adresser aux journalistes, aux citoyens belges et aux parents des victimes de Marc Dutroux:



« Afin de rechercher une fois de plus la vérité dans ce dossier, j’ai décidé de transmettre cette lettre à un journaliste de la DH. Mais comment me direz-vous ai-je pu entrer en possession de ce document ?
Rien de plus simple : c’est Dutroux lui-même qui me l’a envoyé !

Depuis près d’un an, Marc Dutroux parvient à me contacter depuis sa cellule de la prison de Nivelles. Pour ce faire, il n’utilise pas le téléphone de la prison mais un appareil mis à sa disposition par « des amis ». Au départ, il ne s’est pas présenté comme étant Marc Dutroux, l’homme que j’avais au bout du fil se faisait appeler « Monsieur Némo ». Il disait me téléphoner au nom et pour le compte de Marc Dutroux. Au fil des appels, l’homme a petit à petit révélé sa réelle identité. Je ne parlais en fait pas avec un intermédiaire mais bien avec l’ennemi public numéro 1 de Belgique, Marc Dutroux ! Vous imaginez que ma première réaction fut de contacter son avocat, Maître Deutsch afin de vérifier l’authenticité et la véracité des propos tenus. L’avocat de Marc Dutroux fut catégorique : c’était bel et bien son client qui me parlait au téléphone. Il était au courant de ces appels et de la volonté de son client de me rencontrer en prison afin de me faire des révélations. Cette visite ayant toujours été interdite par les Ministres de l’Intérieur et de la Justice pour troubles potentiels à l’ordre public, Dutroux a décidé d’utiliser une autre méthode pour me faire parvenir ses révélations.


Comment a-t-il agi ? Très facilement semble-t-il. En effet, non seulement, j’ai pu constater que Dutroux était libre de passer des appels du fond de sa cellule, sans le moindre contrôle, des appels qui pouvaient parfois durer près de 15 minutes mais j’ai également eu la surprise de voir que l’ennemi public numéro 1 était en mesure d’envoyer des courriers sans que ceux-ci ne soient contrôlés par la prison de Nivelles. Pire, pour envoyer sa lettre à Jean-Denis Lejeune, Marc Dutroux a réussi à se faire passer pour moi. Il a en effet envoyé sa lettre de 44 pages (+74 pages d’annexes) à Jean-Denis Lejeune par la poste avec accusé de réception en me mentionnant comme l’expéditeur de ce courrier !!!



Ce courrier a été reçu le 12 décembre par Jean-Denis Lejeune (preuve via l’accusé de réception). Début de l’année 2014, Dutroux a envoyé à mon domicile une copie de cette lettre. Une copie que j’ai décidé de transmettre à la presse, à mon avocat mais également à la Justice.


Je pouvais accepter que Dutroux me téléphone même si cela m’a bien souvent dérangé. Vous imaginez bien qu’il n’est jamais très agréable de converser avec un monstre… Mais qu’il parvienne à envoyer des courriers à ma place en usurpant mon identité, là, c’est le pas de trop ! Il fallait que j’agisse !

C’est pour cette raison que j’ai décidé de tout balancer à la presse et de déposer le document à la Justice. Je n’ai ni l’envie ni l’intention d’être vu comme le messager de Marc Dutroux. Je ne peux en outre accepter que cet individu se permette d’écrire des courriers sensibles en mon nom !

Ces évènements démontrent à quel point Dutroux est mal surveillé à la prison de Nivelles. Il semble pouvoir faire tout ce qu’il souhaite. Indubitablement, le gouvernement devrait revoir les conditions de détention de Marc Dutroux et plus largement la sécurité au sein de nos prisons. Il est intolérable que l’ennemi public numéro 1 de Belgique puisse agir aussi librement en étant derrière les barreaux ! En parvenant à agir de la sorte, Dutroux ridiculise les Ministres de l’Intérieur, Joëlle Milquet et de la Justice Turtelboom. Si Dutroux dispose d’une telle liberté, je n’ose imaginer ce que peuvent faire d’autres détenus ! Cela ne fait que confirmer ce que j’avais dénoncé précédemment : ce sont les détenus qui font régner la loi dans nos prisons ! J’estime que les Ministres compétentes devraient démissionner suite à ce camouflet qui les ridiculise non seulement elles mais également les institutions qu’elles représentent !



Pour ma part, en rendant public ce courrier, ma volonté n’est nullement de défendre Dutroux ou de faire souffrir une fois de plus les parents des victimes. Ma seule volonté est de rechercher la vérité dans ce dossier qui a marqué à jamais toute une génération mais aussi notre pays. Un dossier qui conserve jusqu’à présent de très larges zones d’ombres et des pistes crédibles que la Justice n’a jamais voulu suivre par manque de volonté ou à cause de pressions politiques.


Je veux être très clair : je ne suis ni l’ami, ni l’avocat, ni le messager de Marc Dutroux ! Pour moi, cet homme est un monstre et sa place est en prison jusqu’à la fin de sa vie ! Par contre, nous devons accepter que le diable dise parfois des vérités. C’est en ce sens que j’estime qu’il est primordial d’analyser les propos de Marc Dutroux.

Dutroux accuse formellement certaines personnes d’être les ravisseurs de Julie et de Mélissa. Il mentionne les noms de personnes faisant partie d’un réseau pédo-pornographique. Il avoue que Julie et Mélissa devaient être assassinées lors d’un snuff movie, un film au cours duquel des enfants sont violés et finalement sacrifiés. Dutroux dénonce les protecteurs de ce réseau. Il nomme des avocats, des magistrats mais aussi des responsables politiques de haut rang.

Dutroux a beau être un psychopathe, nous devons écouter ses révélations.



Bien entendu dans sa lettre, à laquelle, comble de l’ironie, il joint une proposition de loi sur la citoyenneté de l’enfant en gestation, il se fait passer pour une victime et même le protecteur des fillettes. A l’écouter, Dutroux serait le sauveur de l’humanité. Certains passages sont à vomir même s’il reconnaît éprouver d’énormes regrets. Pourtant, malgré ses délires et derrière ses divagations, je suis persuadé que se cachent des vérités.


Ne rejetons pas d’un revers de la main les révélations de Dutroux. Dutroux est l’un des seuls à savoir ce qui s’est réellement passé. Au cours de nos échanges téléphoniques, j’ai bien compris que l’homme n’avait plus rien à perdre. Il est persuadé qu’il ne sortira jamais de prison, si ce n’est, selon ses propres dires, entre les 4 planches d’un cercueil. Dutroux est persuadé que l’Etat le fera disparaître afin qu’il se taise à tout jamais. Je partage totalement cette analyse.

Pour ma part, je souhaite que la Justice fasse son travail et c’est avec cet état d’esprit que j’ai décidé de remettre l’ensemble de ce document à la Justice. J’espère que, sur base des accusations de Marc Dutroux, des protections politico-judiciaires mises en lumière et de la pression populaire, la Justice décidera de ré-ouvrir le dossier Dutroux BIS, un dossier qui n’aurait jamais dû être refermé tant les zones d’ombre y sont encore très grandes.

Dutroux est en prison, qu’il y reste mais si justice devait être totalement rendue dans ce dossier, je suis persuadé qu’il devrait y être rejoint par de nombreuses personnes. Dutroux est un monstre mais il n’est que la petite main d’un réseau bien plus vaste !



Pour terminer, je voudrais adresser un message très clair aux parents des victimes : Mesdames, Messieurs, je ne suis pas votre ennemi, mon but n’est pas de vous faire souffrir inutilement. Je ne suis pas la crapule que les médias construisent. Je ne suis ni fou, ni carriériste. Je n’utilise pas la mort de vos enfants pour faire ma publicité. Etre élu ou non, je m’en tape, ne voyez pas dans ma démarche une démarche électoraliste. Vous m’avez peut-être jugé comme de nombreux Belges sur base de l’image que la presse a donné de moi ces dernières années. Cette image est fausse ! Si vous me connaissiez, vous ne douteriez pas de mes motivations. Je suis juste un homme, un père qui a été marqué par le destin tragique de vos enfants. Un père qui souhaite que les enfants puissent vivre heureux et protégés en Belgique. Mon but est tout simplement de rechercher la vérité et surtout de faire en sorte que vos enfants ne soient pas morts pour rien. Pensez à ceux qui subissent encore aujourd’hui les agissements des véritables assassins ou violeurs de vos petites filles. Ne laissons pas ces individus agir en toute impunité ! Comme vous, les écrits de Dutroux me rendent malade. Certains passages sont écœurants et m’ont fait souffrir. Je n’ose imaginer votre souffrance mais de grâce, soutenez la recherche de la vérité.


Vous avez le peuple avec vous, je suis avec vous, n’ayez pas peur ! »

Laurent LOUIS

Député fédéral et Président fondateur de Debout Les Belges !
</article></section>.




Debout Les Belges





.
 
Última edición:

Azrael_II

Será en Octubre
Desde
11 May 2009
Mensajes
30.544
Zanx
74.233
Dutroux el Miguel Ricart español?
Aunque parece bastante mas hijo de puta
 

Galiciaverde

Madmaxista
Desde
29 Abr 2011
Mensajes
16.148
Zanx
58.282
No lo puedo ver desde el movil
Pues tiene tela. Cuando puedas míralo.

Esta noche espero colgar la primera parte de la traducción de la lista de pederastas del caso Dutroux en Bélgica. Tengo que corregir un par de cosas porque el original emplea lenguaje coloquial e incluso abreviaturas (como las que se usan en mensajes de móvil) y hay una palabra que debo cambiar en todos los sitios donde sale.

El resto de la lista ya está casi traducido, me quedan unas 7 u 8 horas, espero acabarlo en pocos días, si mis obligaciones me dejan un respiro.
Es que son 47 páginas, no me había dado cuenta que era una lista tan larga.
Y deprime bastante leer lo que pone. Ha habido veces que he tenido que parar de traducir y dejar pasar una semana o diez días porque me afectaba mucho.

No tengo palabras para expresar lo que siento, lo que más se acerca es "tristeza" ¿Cómo puede haber personas que hagan tanto daño?

.
 

Galiciaverde

Madmaxista
Desde
29 Abr 2011
Mensajes
16.148
Zanx
58.282
Traducción lista completa sacada a la luz por Anonymous de supuestos pederastas del caso Dutroux (Bélgica)
Enlace: Magouilles, corruption et pédophilie, les ingrédients de la politique belge ? » Blog de Laurent Louis

...

Listado de presuntos implicados en el caso Dutroux, por orden alfabético,
1ª parte hasta Dutroux


Agnessens, juez Mons, implicado en casos de sexo no condena a los pedófilos o los libera muy rápidamente. Condena a Dutroux, Martin y Van Peteghem por delitos menores, mientras que se trata de violaciones con reincidencia - Febrero 1986 - Este magistrado apareció en el caso de los ballets rosas junto al Príncipe Albert, y proveedores de niños. (Nota de la traductora: El affaire de los ballets roses se refiere a casos de orgías sexuales organizadas por adultos con niños. En Francia en 1959 hubo muchos condenados. También hubo en Bélgica en la década de los 70 Affaire des ballets roses (1959) - Wikipédia )

Alberto II, rey frecuentaba el Dolo, alias club Atrébates. Denunciado por el propio Nihoul a Antonino Costa. Abuso de información privilegiada para Fortis. Protegido por Albert Raes ex director de la Seguridad del Estado, recientemente incomodado (Nota de la traductora: se entiende que incomodado o perseguido por la justicia. Ver el apartado de “controversia” en Wikipedia: Traductor de Google ). Muy probablemente implicado en una red de pedofilia con niñas de un hogar donde trabaja Antonini , padre de las niñas Milla y Fiona ellas mismas en esta red (niñas vestidas de novias).
Reconocido por X3 como participante en estas veladas. Solicitado con la Operación Kipofor, durante la cual se le confiaron siete CD-ROM de Zandvoort. La investigación se cerró debido a "desconocidos culpables ", tras lo cual fueron robados los CD-ROMS. El Rey respondió no poder intervenir sobre el robo de los CD-ROM que le habían sido confiados debido a la "separación de poderes”.
Él no ha concedido más que un indulto real por una condena – de Marcel Vervloesem - sobre la base de un dossier incompleto. Implicado en algunas quiebras, de las cuales, con certeza, Fortis, él tenía en su poder acciones que fueron vendidas por Mauricio Lippens (además de las suyas propias). A partir de ahí, su compra de una villa con embarcadero en el mar para su yate y a la que se da un valor de 25 millones de euros, y en el (antiguo) Congo belga donde compró la villa Mobutu.
Su lista de nombramientos de ministros de Estados y otros títulos nobiliarios comprende una mayoría de pedocriminales.


Alexandre Príncipe, hijo del rey Léopold III y de Liliane de Réthy, castillo de Argenteuil. X2 fue allí para acompañar a Levy, judío conocido en Eindhoven, X2 dice que no pasó nada allí (?) Sin embargo su esposa, la Princesa de París, dice en una entrevista que él tenía hábitos extraños. Se suicidó dejando una nota con 29 nombres de pedófilos, entre otros Dejemeppe, sus dos sustitutos, Alain Lemasson, coronel comandante de la gendarmería de Charleroi, él mismo y la princesa austríaca Stéphanie de Windisch-Graetz. Fue declarado culpable de la violación de dos niños. Castillo vendido por el Estado belga en 2002 a un individuo, Jean Marie Delwart.

Anselme Bernard, político involucrado en Inusop y caso Sotegec, falsificación y uso de falsificación. Alcalde de Namur.

Antoine Joseph. Director de Instrucción Pública y de Bellas Artes aparece en 1989 en una denuncia por pedofilia en la escuela de Eburons, sobre niños de 6 a 12 años. Es él quien organizaba estas partidas con Thielemans, alcalde de Bruselas hoy… No será aclarado hasta el 25/5/1992. Hizo cantar a otros : Hurtmans, Monens ….

Antonini Roberto abuelo pedófilo de los niños Milla y Fiona, el cual goza de altas protecciones en la región de Mons borinage. Traficante de cuadros falsos, y otros. Ha conseguido hacer condenar a la mamá de las pequeñas y separarlas de ella (María Pia Maoloni) Puso a sus nietas en una red pedófila clasificada secreto de estado.

Antonini Rocco padre de las niñas Milla y Fiona, asistente social en una casa de niños retrasados mentales algunos de los cuales están en esta misma red. Otros miembros de esta misma familia están en este tráfico, como una mujer directora de una asociación de colocación de niños de los jueces ... (N.T.: son los jueces quienes deciden dónde van a ser alojados los niños. En el original: “dont une femme directrice d’une association de placements d’enfants des juges …”. Ver también Billot Jeanine en este listado)

Aquino Michael, teniente coronel, papel importante al nivel militar para guerra psicológica, pedófilo, lavado de cerebro, satanismo, nazismo, homosexual y asesino. Inventor del programa " Monarch " cuya base es la utilización de los sujetos por utilización de sexo a ultranza, satanismo, homicidios, lo que causa identidades múltiples. Consejero de Europa Occidental para los jefes de estado mayor americano.

Assurance Royale Belge (La Seguridad Real Belga) implicada en el asunto Dutroux y Dohy para el tráfico de coches de los que recuperaban grosso modo al año más de 50.000 euros.
Cubrían pues a los pedófilos permitiendo apagar estos hechos en provecho de sus chanchullos en seguridad.

Baert fiscal, pedófilo, protector de Van Den Bossche, a cambio de menores …

Bats René nacido en el 30, pedófilo, general de ejército. - Regina Louf - amigo de Dumont JP, dos casos que dependen del fiscal militar.

Bayens Christian magistrado en Nivelles, nacido en el 28, pedófilo, amigo de Castiaux, participa en orgías con menores de edad en casa del notario Nassaux en Waterloo.

Baert Vincent, fiscal, condena a Biefnot a solamente 10 meses con prórroga por detención y divulgación de cassettes pedófilos! ¡ Proteccionismo!

Beaupain juez que colocaba a niños en el hogar " los niños de mamy " – pedofilia (N.T., ver Billot Jeanine)

Beaurir, general de la gendarmería implicado en el caso Pinon (Ballets Roses). Fortunato Israël et Eurosystèmre Hospitalier. Opus Dei. Implicado en Asesinos de Brabant Wallon. Y nombres menos conocidos, implicados igualmente: Poncelet, Marbaix, Depaus, Gombert, Miévis, Maquet, Pattyn, Trotsaert, Galetta, Fiévez, Fastrez, Gérard Lhost antiguo coronel de gendarmería, Tchang y Grigniez.
En nuestro conocimiento, un expediente importante es depositado al presidente Londers (dimitido) y su sucesor, De Jonghe d’ Ardoye para este caso y otros adyacentes.

Beneux Philippe, comisario de policía, falsea las actas de audición (N.T: en el original “pv d’auditions” : procesos verbales de audición) de la familia que vio a Nihoul en la piscina de Bertrix y que jamás desistió. Amenazada

Berghmans Jean Pierre barón, Lhoist Group de Limelette. Miembro de la Comisión Tripartita. ( Ver cuándo fue hecho noble? ¿ Círculo de Lorraine? ¿ Frente National? ¿ Bilderberg?)

Beroudiaux Dominique, nacida en el 54 vive en el castillo de Valmont qué se encuentra a 2’5 km del domicilio de Michelle Martin! Ceremonias satánicas en el castillo frecuentado por Di Rupo y Jean Pierre Grafe ex ministro valón entre 80/81. Propietario Ferbus. Presente, Bosquion David nacido en el 75.

Bervoets Bert alcalde socialista de Malines. Sofoca el caso del anillo episcopal de Danneels. No continuidad para el joven muchacho ladrón.

Bettens médico, amante de la esposa del psiquiatra André Pinon, Josiane Jeuniau.
El 30/8/1979 es descubierta la historia de los Ballets Rosas por la confesión de esta mujer. Importantes personalidades, incluyendo un alto rango de la seguridad del Estado.

Billot Jeanine, nacida en el 38 dirigía una casa de niños, planta baja de Auderghem 223 " Los niños de Mamy " Presidente, Philippe Delleuze. Tres jueces colocaban allí a los niños: Kennes, Waeterschoot y Beaupain.

Blondeel Paul, consejero (o asesor) en la Corte de apelación de Bruselas, implicado en el caso Fortisgate.

Boas Roger, caso eurosistema Hospitalario y Fortunato Israël, traficante de armas (no cierto Pinon), se le encuentra de administrador de Asco en Zaventem (zonificación) lugar reconocido por Régina Louf para snufmovies rodados. Invitados exteriores rodados, contratos firmados con Boas. Palomas. Este hombre obtiene un contrato de defensa de vehículos blindados por 24 mil millones, Vanden Boeynants es Ministro de Defensa, Xavier Magnée es el 3r ladrón de esta transacción. Defenderá a Boas.

Boël Jacques asocia a todas las familias relacionadas con los Lippens (ver). En 1968, su primera esposa dio a luz a Delphine Boel, hija de Alberto II. Esto permite entender los vínculos de la realeza con pedocriminales. La región valona interviene para "limpiar" los baldíos industriales creados por los Boël.
150 millones. (En Louvière)

Boël Micky Gotha , aparece en 62-74 implicado en delitos de pedocriminalidad. Frecuenta el Opus Dei y el Barón Daniel Janssen. Emparentado con los Lippens

Boël Framboise, Administrador Optimistan

Bonmariage Paula, Esposa de Georis Michel, ambos pedófilos. Presidenta de un grupo de misioneros ACRF. (¿ Tráfico de seres humanos?) Hermana del magistrado pedófilo Jean Hubert Bonmariage.

Bonmariage Jean Hubert, Magistrado pedófilo, su hermana es Paule Bonmariage. Georis (N.T., debe referirse a Georis Michel, esposo de su hermana Paula). Magistrado de Verviers o de Herve. Sería el personaje importante de un floreciente comercio de ventas de casetes pedófilos y sin duda películas.

Bonacci Paul, néo nazi, pedófilo y también satanismo en contacto con el programa Monarch

Bonvoisin Marie Cécile esposa del conde d'Ursel , pedófilo y estafador

Bonvoisin Benoît, barón de, nacido en el 39. Ver asunto Bonvoisin en contacto con las Matanzas de Brabant. Se levantará contra Baets, investigador de Neuchâteau. Nihoul sería su brazo derecho. Reconocido por Régina Louf, pedófilo, banda de Nihoul. Orgías, homicidios, en caza sobre todo (caza, niños) - Trabaja en la Sabena - Frecuenta el castillo de Eindhoven. Llamado el barón negro.
Ha conocido muy bien a VDB para haber sido colocado por él a la cabeza del CEPIC.
Se levantó contra la Seguridad del Estado belga, solo el servicio secreto ha sido independiente en este momento administrado por Albert Raes antiguo magistrado. Conocido de X2.

Bonvoisin Daniel, de, administrador de la Escuela de Merveilleux de Vander Elst, pedófilo

Bonvoisin Pierre Alexandre, Opus Dei y pedocriminalidad?

Borchgrave Jacques de, nobleza, barón, esposo de Shéri Heller, participante en orgías. Psicópata. Castillo de Trieu en Courrières cerca de Namur.

Bourlée Paul
abogado de Nivelles, juez interino de paz, nacido en el 29, pedófilo, frecuenta el Castillo de Eindhoven, estaba en una fiesta con menores de edad en casa del notario Nassaux en Waterloo. Posee una segunda casa en Faulx les Tombes cerca del Castillo de Seilles, esposo de Delhaye Françoise. Participa en partidas de caza cerca de Profondeville. Vive en Gesves.

Brabant Jean-Marie, teniente coronel de la BSR, jefe De Baets, le frena y le pone trabas en el momento de su investigación sobre Dutroux. Miente a todos. En el momento del caso Dutroux, en sustitución del comandante de la BSR. Responsable de la desaparición de 5.000 pastillas de éxtasis encontradas en manos de Nihoul, después Lelievre, Dutroux. Que representan medio millón de unidades vendidas en el día después del secuestro de Laetitia Delhez ...

Braecq, llamado Baron Braecq , antiguo juez del tribunal de menores en Brujas , responsable del "Home Carolientje" y responsable de la colecta de los fondos para la Protección de la Infancia.

Broqueville de Thierry, Conde, falsificación y uso de documentos falsos (esposa = Alcantara)

Brose Raymond Jefe de la Policía Judicial de Lieja, responsable de la célula Cools maniobraba contra Connerotte encargado de las investigaciones sobre los Títulos robados y el asesinato del ministro André Cools. Dos de sus inspectores acompañaron a Connerotte en Sicilia para interrogar a dos testigos que piden preservar su identidad. De vuelta en Bélgica estos dos inspectores dieron directamente sus nombres en los medios de comunicación.

Bruynooghe Annie Abogado y además juez, siempre protege y libera a los pedófilos.

Bulthé Bruno, fiscal de Bruselas Implicado en el asunto Tueche y Dutroux.

Burstin Francis, Jefe de Gabinete del Parlamento Europeo invitado por Serge Moureaux a orgías pedófilas en el castillo de Faulx les Tombes

Busquin Philippe ministro (6 veces) comisario europeo, detenido en relación con el caso Inusop

Cambier Vincent, fiscal, solicitó un no ha lugar del expediente bis Dutroux. Pedófilo o manipulado, porque este expediente es una bomba al nivel de los notables y personas nobles implicadas por los testigos. El fiscal Bourlet hablaba de una red proteccionista; idea no seguida por Jacques Langlois, juez de instrucción con artimañas más o menos turbias.

Cardon de Lichtbuer Daniel, barón, en el comité de honor de Irsa, instituto de sordos mudos y ciegos. El instituto compró el castillo contiguo. Parece que es él quien constituyó Child Focus, él es el presidente. Su bella hija cuidaba de los niños de los que se encontró que sufrían maltrato (rastros de torturas). Luego le pasó la mano de Child Focus a Jean Louis Lejeune, como director. Es actualmente presidente del ARDH que rescata castillos con connotaciones pedocriminales (ver)

Carlier Richard, Ganó (o cobró) 500.000 fb (francos belgas) de la Smap (alias Ethias) por intervenir en un proceso en 2004

Carpentier Philippe, ex traductora jurada en la corte de Bruselas, fundadora de CRIES, dependiente de UNICEF, red internacional pedófila que concierne a 18 países, examante del pastor Doucé asesinado.

Castiaux Olivier nació en el 53, abogado de Nivelles, pedófilo, amante de X2; organiza fiestas en una gran villa cerca de la Woluwe, con piscina, miembro del Rotary Club. Conoce a Wilfried Martens. Mantiene a su secretaria y la hija de esta. En el 88 se fue a Lyon, U.S.A., Singapur, se decía sociólogo en el CRNS. También en Australia.

Caters de, familia nacida del célebre aviador belga, uno de cuyos miembros vive en el castillo de Schilde, toda la familia sería miembro de esta banda pedocriminal reconocida por Régina Louf y Somers. ¡ Están en el Círculo de Lorraine! Se dice ujier de Justicia.

Caters Philippe de, propietario del castillo de Kattenhof

Caters Patrick de, barón de, castillo de Kattenhof, pedófilo, miembro, vicepresidente del Círculo de Lorena, amigo de Davignon, Philippe de Chimay, Prince, Jean Pierre de Launoit, Elio Di Rupo y Aldo Vastapane.

Cerexhe Etienne profesor, doctor en derecho, nació en el año 31, hecho barón por el rey en 2009, ocupa un escaño en el tribunal de arbitraje y juez emérito luego senador. Jefe de gabinete PS. Cónsul Honorario en Namur. Padre de Benoît Cerexhe, actual ministro, que es el amigo de Charles Picqué. En el sistema llamado pedocriminal.

Charles príncipe de Bélgica, pedófilo, participa en las veladas, reconocido por X3.

Charlier Kamiel, director del CIPAL, " Centro Informático de las provincias de Amberes y de Limbourg ", organismo gubernamental a cargo de los servicios públicos vía internet. Organizaba con Saca, proxeneta, la entrega de prostitutas a 2 ó 3.000 € cada una, y los niños pequeños.

Chastel Olivier, ministro, implica a la jueza Martine Michel y Taminiaux luego desiste. ¿ Amenazas, manipulaciones? Si es el caso, Michel está en la red. Encargada del asunto De Paepe Jimmy implicado en un tráfico de drogas y asesinado.

Chevallerie (de la) Amaury , nacido en el año 33, sustituto de Nivelles, amigo pedófilo de Castiaux, conocido de X2.

Chimay Philippe de, conde y condesa, pedófilos, participan en las veladas de Castiaux en Woluwé St Lambert. Caza con presas humanas (niños) en su propiedad.

Chomé , picapleitos , probablemente en el sistema. Su esposa es Nicole Galand, juez en el tribunal de Mons, del gabinete Galand ( ? )

Claes Willy, ministro, nacido en el 38 de Hasselt, secretario de mutualidad, pedófilo, político, reconocido por X3 como participante en las veladas. Músico y director de orquesta al principio, político, miembro del partido socialista flamenco ministro de estado en 1983, Ministro de los asuntos económicos, secretario general de la Otan en el 94 y 95, dimite en el momento del asunto de corrupción Agusta donde será condenado a 3 años con prórroga. En el 2007 ministro consultado por el rey para salir de la crisis.

Cleeren, fiscal, cancela expedientes de acusación de pedofilia, entre otros, a Palms Presidente del Tribunal de Hasselt, acusado de pedofilia.

Cléthy de, Clement abogado deshonesto, fuerte en el tribunal, su tío es Van Ypersele, Jefe del Gabinete del Rey.

Coëme Guy Ministro de Defensa implicado el caso Agusta, todos los que están implicados son pedocriminales. Ningún rastro de esta práctica en casa de Coëme, curiosamente. A profundizar.

Collignon Guy, miembro de la Policía Judicial de Bruselas, frecuentaba el club libertino Le Dolo, presencia de niños. Coche Alfa Romeo. Se ocupaba del caso de Christine Van Hees, homicidio de la Champignonnière, calma a los padres y es promovido rápidamente. (N.T: Christine Van Hees era una adolescente de 16 años cuyo cuerpo fue encontrado carbonizado en una champiñonera, había sido torturada y violada)

Colson Pierre, inspector de policía de Bruselas, estaba al tanto de los escondrijos (N.T: algo oculto) y Dutroux, acusa la jueza Doutrew de negligencia. ¿Quid?

Comisario, adjunto de Knokke en el 83, pedófilo.

Cools André, Ministro asesinado. Implicado en el caso Agusta, Connerotte y Bourlet instruyeron el caso, luego han sido apartados (1994). En el caso de la red Nihoul. Varias personas de su gabinete fueron sospechosas de haber financiado su asesinato, entre ellos Van Der Biest que se suicidó (o fue suicidado)

Cools Arthur, médico psiquiatra infantil, que quería ignorar los problemas de los niños tratados en su clínica " Good Engels " y que se encontraban en los prostíbulos en Holanda.

Cools Bob, alcalde de Amberes, que prohíbe las informaciones y otros folletos en Amberes cuando estalla el asunto de la clínica " Good Engels "

Coppieters' t Wallant Roland, juez de Instrucción, nacido en el 36 trafica con Raemaekers, reconoce ser pedófilo. Miembro de « La compagnie du Libiki » asbl (N.T.: asociación sin ánimo de lucro) que tendría sus actividades en Zaire y Ghana. Conoce a Bats. Miembro del PS y del Círculo de las Naciones, miembro del Rotary y del Lion's Club. Frecuenta a Patrick Meeus d'Argenteuil, asociado con una empresa calle Montoyer 35.

Courard Philippe, miembro de la Cámara de Representantes, secretario de Estado de Asuntos Sociales, gabinete de André Flahaut y Willy Taminiau, implicado en el caso de Carolorégienne, cercano (o allegado) a Di Rupo.

Cosyns Paul, médico psiquiatra de la clínica Good Engels denunciado por Marcel Vervloesem por haber negado los maltratos en la clínica.

Crêteur Philippe, amigo de Nihoul, periodista de la Dernière Heure, amigo de Eric Van de Weghe. Hizo x meses de cárcel con este amigo. Si amigo de Nihoul, pedófilo, por lo menos en el Sistema.

Crokaert, médico de Waterloo, denunciado por la mujer de Pinon por su participación en los Ballets Rosas. Su mujer se suicida, Christine Doret dijo que se trataba de un asesinato.

Croÿ, princesa, acusa a los activistas honestos como Glatz (CIDE) Lavachery (Dignaction) y muchos otros, abierta y públicamente afirmado que algunas personas tienen los casetes Zandvoort con el fin de desacreditarles y de ponerles en peligro. Protege a la nobleza y la realeza, de hecho, nunca ha dicho una palabra respecto a este sector pedófilo. Ha logrado apartar a Marcel Vervloessem y posee todos los expedientes de este último. En contacto con los pedófilos, en el Sistema.

Cudell Guy, ver Expediente Bis. Recibido por Karawizan en el castillo de Leignon, el cual comparte el castillo con Defosset - Pedófilo y F.M. Fallecido.

Dalons juez, protector de la familia Tagliafferro (chatarreros, tráfico con Dutroux)

Daniel Cardon de Lichtbuer Baron, banquero BBL, jefe de gabinete de la Comunidad económica, y otros títulos, Child Focus, administrador en 1999 ya. Hecho barón en 1998. Orden de Léopold II. Esposo de Marina Solvay.

Danneels Cardinal, obispo . Se hicieron registros en su domicilio y en la iglesia; Juega al inocente, sin embargo el resultado de las autopsias de Julie y Mélissa y el asunto Dutroux estaban entre sus manos! ¡ Parece amigo con Lichtbuer! Administrador del Instituto IRSA (con Davignon)
En septiembre de 1996 primado del reino, presentó sus disculpas a las víctimas de los sacerdotes pedófilos en la televisión. Se sabe que él mismo está implicado, al parecer, en la muerte de las pequeñas Julie y Mélissa y que denuncias de pedofilia fueron tramitadas contra él. Blanqueado. Lo que es menos conocido: en 1990 pierde su anillo episcopal. Un joven trata de revenderlo en una joyería de Malines, la policía le tropieza. Habría encontrado el anillo en los apartamentos privados de Danneels. Asunto asfixiado, ninguna persecución. Bert Bervoets es alcalde de Malines (?)
Danneels pedirá que el rey Balduino I de Bélgica sea elevado a la santidad ( ? )
Ambos son del Opus Dei.
Acusado por Mahieu - diputado - de haber asistido a la muerte de las pequeñas Julie y Mélissa. Mahieu forma parte de una Logia de Gante que quería impedir que Danneels estuviese en las candidaturas para ser Papa. Si toda esta historia no es verdad, ¿por qué Mahieu fue a Roma para reunirse con Ratzinger? El Baron de Bonvoisin lo acompañó para vigilarle mejor y contrarrestar sus declaraciones contra Danneels. Una de las doce personas que asistieron a la muerte de las pequeñas Julie y Mélissa.

Danze Marcel magistrado pedófilo

Daras José Ministro valón de Transportes, protector Vincent Georis para el que interviene en el tribunal. (Contra la esposa Ronite Bitton).


Davignon Etienne Vizconde, nombrado noble por el rey. Opus Dei, Círculo de Lorraine, Bilderberg, administrador (con Danneels, de Launoit y otros) de IRSA, calzada de Waterloo à Uccle. Aparece en el expediente bis, sin duda calle Grey, prostitución clandestina . En relación con Genevois el abogado que aparece en caso Benaïssa. También presente en orgías con menores en el hotel Cromwel en Knokke, con Delvoie, Karel de Gucht, Lippens, Van Geluwe ( Tribunal de Apelación de Bruselas ). Vicepresidente de la comunidad europea, director de la Générale de Banque, representante de Bélgica en la Comunidad Europea, inmunidad diplomática.
Ha sido director de Kissinger Associates y amigo de Henry Kissinger.
Presente en las orgías del hotel Cromwell en Knokke . También en el hotel Memling de Knokke con los 2 Lippens, Karel. Frecuenta el castillo de Eindhoven. 2.000fb (N.T: francos belgas) por persona. Sin duda el castillo de Amerois perteneciente a los Solvay. Crea a Ert Société de las 49 empresas comerciales belgas más importantes. Extrema derecha.
Miembro de la Comisión Tripartita, en la dirección de Suez Electrabel (Sociedad que no paga impuestos así como Bruselas Airligne que amenaza con expatriar su sede si hay que continuar pagando impuestos).

De Clerck Stefaan Ministro de Justicia cubre el caso Cindy, secuestrada y abusada durante un mes. En 1998 recibió a Rainer Wolf, cuñado de Manuel Schadewald desaparecido en Alemania - Wold es, después, propietario de un burdel sado-maso en Berlín –
Ha protegido a Dutroux. Ha dimitido en el momento de su huida. Denegación de redes

De Clerck Willy ministro de estado reconocido por X 2 y X 3, conde hecho noble en 2006 por Albert II. Reunión entre él y Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Jean Michel Nihoul, Delvoye y Karel.

De Cockère mujer de Nihoul, pedófila, ya aparece en la época de la pedofilia en la escuela de Eburons, con Nihoul y Deleuze Philippe, abogado. Fue secretaria en casa de Roxanne. (Transexual)

De Coster Patrick Juez de instrucción para los problemas de pedofilia en algunas escuelas de Bruselas rechaza cualquier control a pesar de las quejas.

De Crem Peter Ministro de Defensa nacional denunciado por Louis de Jonghe

De Croo Herman Ministro de Estado implicado en Inusop. En el sistema.

Dedoncker Pierre, notario, pedófilo, regidor PS de Bruselas cubre (tapa) los actos de pedofilia de la escuela de Eburons. Amigo de VDB.


De Donnea François Xavier Ministro de Estado, alcalde, sofoca el escándalo de pedofilia en la escuela de Eburons. La mujer de Bultot trabajaba en su gabinete. Denunciado por Nihoul en el caso de Julie y Mélissa. Pedófilo, asistía a las orgías del castillo de Faulx les Tombes. En su gabinete trabajaba también a la mujer de Pinon, ballets azules, con niños traídos por un juez del tribunal de menores de Nivelles.(N.T.: los ballets bleus o ballets azules se refiere a orgías sexuales organizadas por adultos a costa de niños varones. Viene a ser el equivalente a los ballets roses en los que se abusa de niñas)

Defosset León, Ministro co-propietario de Castillo de Leignon, perteneciendo actualmente a Karaziwan. También es alcalde del municipio de Etterbeek y gestiona el castillo de Faulx-les-Tombes ... Creación de una SPRL (N.T: Sociedad Privada de Responsabilidad Limitada) dirigida por Michel Timmermans hermano del consejero municipal de acción social. Serge Moureaux, administrador antes del SPRL de 1973 a 1986, ballets rosas en el castillo. Su sobrino, Jonaert Didier posee la Radio Activité que ocupa Nihoul. Invitado por Serge Moureaux a orgías con connotaciones pedófilas.
Reconocido por Nathalie W. Fallecido.

De Galan Magda Ministerio de Justicia

De Gavre, abogado y decano del Colegio de Abogados, en el circuito pedófilo, defendía a Van der Elst en el proceso Haemers con Jean Paul Dumont (también pedófilo)

De Haan, Juez, libera a Nihoul en el escándalo SOS Sahel

Dehaene Jean Luc Ministro, tratas, malversación de fondos. Responsable de la quiebra de Dexia de la que era administrador, se fue con la módica suma de seiscientos mil euros.

Dehalu Sandrine sustituto del rey en Mons negó que los abuelos Maoloni viesen a sus nietos, Fiona y Milla. Seguido en esto por el juez Harvengt. Proteccionismo.

Dehousse Jean Maurice Cobró 500.000 francos belgas de la Smap (alias Ethias) por intervenir en un proceso en 2004.

Dehoux Véronique abogado en Nivelles, nacida en el 51, pedófila, esposa del notario Nassaux. De Waterloo, organiza veladas con menores en su casa.

De Graeve Felip colaborador directo del Ministro del Interior Patrick Dewaele, pedía y reservaba a niños moldavos a 1.000 dólares la noche, de la oficina.
El ministro fue desplazado pero ascendió en rango y reemplazó a Van Rompuy cuando éste fue nombrado a la UE.

De Gryse Claire magistrado en el caso de Mirano, consumo de drogas, muerte de un yerno de magistrado por sobredosis, declara que no hay nada sobre los vídeos embargados, mientras que el dueño del establecimiento filmaba a sus clientes con niños con el fin de chantajearlos. Condenados por droga, no por pedofilia.

De Gucht Karel, (preferiblemente Van Miert) magistrado pedófilo, actualmente en la Comunidad Europea con problemas a nivel de finanzas. Visto a lo largo del Dossier bis Dutroux. Visto en el Hilton con Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Willy de Clerck, Jean Michel Nihoul.

Delchevalerie Eric, director de prisión de Namur, pedófilo. Cuando él era director de la prisión de Andenne, Alexandre Varga se suicidó (?)
(Él había atacado un furgón de dinero, botín que no ha sido encontrado. Luego mató a su rival.) ¿Coincidencia? Niega que se pusiese a Loriaux en una celda con Marc Dutroux

Delvoie Guy magistrado de Bruselas, pedófilo recibido por el pedófilo Karel de Gucht, magistrado.. Implicado en el caso Fortis, protegido por su inmunidad diplomática.
Ex cuñado de Patrick Dewael. Es él quien tiene autoridad sobre Salmon Mireille, Schurmans Christine y Blondeel Paul, magistrados y asesores del caso Fortis.

Dejemeppe Benoît, juez y / o fiscal implicado en el Institut Bazaar, burdel de la banda en Haemers. Sofoca el caso. Retoma un momento el caso Van Hees. Denegado.
Luego el caso Benaïssa Loubna víctima de Derochette.
Este Instituto Bazaar recibía llamadas telefónicas de la Federación de los scouts católicos, del ONE, de una asociación de padres de niños con autismo, de un centro educativo para sordomudos, probablemente de Irsa, de la secretaría de la administración de educación física, de deportes y de la vida al aire libre, (asociación que se encuentra en el castillo Karaziwan), un cierto número de médicos y una serie de embajadas. Sector pedófilo. Amigo del juez consular pedófilo Desmet Raymond. Ambos en la asociación sin ánimo de lucro SAJ « Autrement» también pedofilia.
Fiscal del caso Inusop que él confía al primer sustituto Cambier.
Marc Verwilghen, nuevo ministro de Justicia, Dejemeppe y su sustituto encontraron al investigador de Baets en 1996, respecto al homicidio de la Champignonnière y le hicieron entender que no debía meter la nariz en este caso.
También el caso del suicidio del conde Yann de Meeus de Argenteuil en 1999 que dejó una lista de 29 nombres de pedófilos, de los cuales siete personalidades serían citadas durante el caso Dutroux. Dejemeppe y sus dos sustitutos, un abogado, el comandante de gendarmería Lemasson Alain, el príncipe Alexandre de Bélgica y la princesa austríaca Stéphanie de Windisch-Graetz.

De Jonghe d’Ardoye Baudouin hermano de Louis, Ballets Roses

De Jonghe d’Ardoye Bruno administrador Optimistan. Secta.

De la Brassine Marc abogado general, en el Sistema

Delcourt Pierre Magistrado de la juventud en Bruselas, sabotea el expediente de J.M. Kaninda respecto a su hija colocada de oficio por el SPJ

Delplace Thomas, administrador de la Ecole du Merveilleux de Vander Elst

Delplanche Renaud abogado en Mons, esposo de Paula Trybou, abogado, sustituto del fiscal honorario del tribunal de primera instancia de Mons, juez de menores de Mons, presidente del Rotary de Mons, oficial de la orden de la corona, de la Orden de Leopoldo, oficial de la reserva. Se decía que era pedocriminal.
Pone en libertad sistemáticamente a todos los depredadores.

Deleuze Philippe, abogado, reconoce haberse dejado llevar a aceptar ciertas ventajas del sistema, época de la escuela de Eburons. Cuñado de Van Espen, trabajaba en el gabinete de abogado de Bouty compañero de Nihoul.
Nihoul financió su campaña electoral, PSC. Inclinaciones pederastas. Detenido por malversación de fondos y estafas a la Caisse Publique des Prêts (N.T: Caja Pública de Préstamos).
El retrato robot del agresor de Marie France Botte se le parece. Presidente del Mont de Piété (N.T: Monte de Piedad), malversaciones, inhabilitado de la abogacía tras el caso Lefort. Pasante como Ferri, pedófilo. Descubierto material sado-maso en su casa.

Deleuze Olivier, Secretario de Estado para protección del entorno de Vincent Georis
(pedofilia satánica) que habría sido su consejero. En el Sistema.

De Ligne Anne, vicepresidenta de Optimisan - esposa de Olivier de Mortgat de Boulogne Billancourt, hija de Antoine y de Alix de Bourbon Luxembourg

Delvaux Bruno, Decano de Ingeniería Biológica UCL, miembro honorario de Irsa. En el Sistema

Delvoie Guy, consejero en el Tribunal de Apelación de Bruselas, presidente que dirigía a los jueces involucrado en Fortisgate, nacido en el 47, pedófilo denunciado por X2, frecuenta a Leroy, Karel de Gucht, Dumont Jean Paul. Se convirtió en un juez del Tribunal Penal Internacional de La Haya. Pedófilo.

Demanet Georges fiscal en Mons, cubre a Dutroux y consorte. En el Sistema

Demaret Michel, ex alcalde de Bruselas, escuela de Eburons en 1988/1989 participa en actos de pedofilia - Nihoul financia su campaña electoral. Citado en casos de malversación de fondos. Fallecido. Pedófilo.

Demolin Maurice, primer regidor de Grâce Hollogne, nacido en el 42, pedófilo, desconocido para la policía.

De Mérode Alexandre, príncipe, pedófilo, misas negras, sacrificios humanos, come carne humana.

De Mérode Simon, príncipe, fundador de la Sté Optimistan, secta.

Demeyer Christophe compra el Castillo de Faulx la Tombe en julio de 1990, 27 millones y un asilo de ancianos por 25 millones! La denuncia lo llama pedófilo. Traficaría con Tailandia - a verificar. -

Denayer, jefe de la PJ (Policía Judicial) de Namur en el trascurso de las violaciones de niños de un hogar de Verviers vía un castillo perteneciente a una asociación (también en Verviers).
En el Sistema.

Denis Patrick, policía de la policía judicial desde 1986, frecuenta el castillo de Eindhoven, uno de sus amigos es un travesti, de nombre Roxanne. Pedofilía, tráfico (trata). Su amiga se llama Carine (X2?) en el 84. Al mismo tiempo es él quien habría debido vigilar el castillo de Dongelberg (Opus Dei) y que tenía la lista de todos los miembros. Amenazas de muerte.

De Pauw Charly promotor in mobiliario, implicado en el caso Pinon, los asesinos de Brabant, Círculo de las Naciones y Círculo de Lorraine. Recompra la cassette Pinon por 140 millones. Villa cerca de Overijse. Nacido en el 20, fallecido en el 84, apodado Charly. Pedofilia y trata.
Amigo de VDB, chanchullos en la construcción.

De Pauw, hijo del precedente, chanchullos y malversación. Ha organizado su propio secuestro, reclamando a su padre un rescate de su propio peso en oro. ¿ Es él quien recibe la legión de honor del embajador de Francia?

De Pauw Charles nieto de Charly De Pauw. Promotor inmobiliario pero tráfico en la TVA e imputado

De Pauw Heidi, misma familia, habiendo sido directora de una organización de defensa de las prostitutas (tráfico de seres humanos) Directora de Child Focus. Muy controvertida.

Depauw estudio, red TEMSE, estudio en Utrecht, películas de niños. Todavía funcionando.

De Pauw Catherine administrador Optimistan en relación con los precedentes?

De Penne, neurólogo, firma con Vlaeminck el certificado de Verónica D. asesinada por la red pero oficialmente muerta de cáncer. Tapa las redes, pero sobre todo forma parte de ellas. Pedófilo.

De Prelle de la Nieppe Yves, magistrado en Nivelles, pedófilo, frecuenta el castillo de Eindhoven, nacido en el 51, conocido de X2

Depretre Jean, fiscal, pedófilo. Al principio parecería recibir órdenes con amenazas de desconectar los aparatos que mantenían con vida a su hija Anne Marie en Bordet, ella era una estudiante de la LLN. A menudo interviene para sofocar asuntos de personas pedófilas implicadas en las redes. Forma parte del Opus Dei. Se ocupa de los expedientes a ocultar, como el expediente Colruyt.

Deridder general de gendarmería, recomienda, en el momento de la desaparición de Julie y Mélissa, y el fax que da a Dutroux como sospechoso, dejarlo correr para "subir más alto " . Proteccionismo

Dernicourt Baudouin de la BSR envía un informe sobre las finanzas de Dutroux y afirma que nada permite demostrar que hubiera recogido dinero debido a este tráfico. ¡También es él quien destruirá el expediente de investigación del testigo X1! Proteccionismo.

De Saeger Joseph Ministro de Estado de Mechelen, ninguna audiencia o persecución a causa de su inmunidad. Implicado en pedofilia

De Schrijver Luc nacido en el 46 médico pedófilo, falso certificado de defunción para Dubrulle Véronique, hospital St Vincent de Gante

Désir Georges, ministro pedófilo denunciado por X2, 25 años mayor que Woluwé St Lambert, amigo de d’Olivier Maingain que dice sobre él, " sabe sondear los riñones y los corazones ".
Será promovido en Interpol en Lyon para crear una policía europea.

Desmedt Marc, Primer presidente ( ?)

Desmet Raymond nacido en el 34, ex juez consular del Tribunal de Comercio de Bruselas, gran amigo de JP Dumont, pedófilo - Visitó a Raemaekers en prisión para pedirle callarse mediante una pena reducida.... gran amigo de Dejemeppe Benoît. Ambos están en la asbl (N.T: asociación sin ánimo de lucro) SAJ « Autrement » (pedofilia)

Desmette juez del tribunal de Bruselas, declaró inocente a Zicot de la falsificación que liberó a su informador Dohy.

De Visscher Bernard Juez de paz en Forest, fallecido, invitado de Serge Moureaux a las veladas del castillo de Faulx les Tombes. Pedófilo. Cliente asiduo del Atrébates y del Dolo. Había sido jefe de gabinete Damseaux. Estrechamente vinculado a Nihoul.

De Vlaeminck, neuropsiquiatra, firma la muerte de Véronique D. de la red Nihoul, que supuestamente murió de cáncer, pero fue asesinada. De Penner neuro (N.T: neuropsiquiatra, neurólogo o neuropsicólogo) firma con él. En la red que cubren. Pedófilo.

Devodder Monique, Jefe de policía en ridículo públicamente en " En el nombre de la ley " Dubois que habla de redes hablando ella, de rumores … En el sistema.

Devoegelaer mayordomo del castillo de Amerois. Pedófilo

De Vos Delegado para los Derechos del Niño, ex educador, ULB islamista (N.T: ULB: Universidad Libre de Bruselas) ha pasado por ciertos lugares (Centros de Jóvenes) donde han sido consumados problemas de pedofilia. Ha trabajado dos años para " Médicos sin fronteras " fundado por Kouchner (en el Sistema).
Ha negado en varias ocasiones ocuparse de las pequeñas Milla y Fiona Antonini-Maoloni. Pone fotos de niños en sus páginas. En el sistema.

De Vroede Nadia sustituta del Fiscal General de la Corte de Apelaciones, especialista de secuestros de niños. Totalmente parcial en el asunto Bitton / Georis. Se declaró a favor de Vincent Georis con quien había trabajado. Le hizo volver al servicio de de Melchior Wathelet. Ha maquinado en el asunto Dutroux negando las redes pedófilas.
En el Sistema. Nombrada al Consejo Superior de Justicia.

De Waele Luc nacido en el 45 médico pedófilo, certificado de defunción falso de Dubrulle Véronique, pedófilo

Dewaele Patrick ex ministro del interior cubre el sabotaje del asunto Zandvoort. Libera a los criminales de la red Geel-Cipal relativa al encargo de un niño moldavo a 1.000 dólares la noche. Dimite, después alcanza la más alta función del reino después del rey, como Presidente (N.T. fue primer Ministro del 2003 al 2007) Forma parte de la Comisión Parlamentaria de Investigación Dutroux / Nihoul.
Cámara (N.T: en el original “chambre”: cámara o habitación). Pedófilo y/o en el Sistema. Nombrado Ministro de Estado, esposo de Marleen Van Doren

Di Rupo Elio Ministro de Educación nacional bajo Guy Spitaels en 1992, actualmente Primer ministro, aficionado a niños pequeños, sorprendido en flagrante delito con jóvenes chicos en su coche en agosto de 1989. Citado en 1996 denunciado como presunto agresor de niños, expediente clasificado "secreto". En realidad asunto montado por Marneffe para destabilizar el expediente Dutroux y a sus investigadores. (?) Varios lugares frecuentados por Di Rupo con niños, de los cuales en Lieja con Grafé. Depositada una queja ante la Corte de Casación, el consejero Fischer declara que no será dado curso al expediente …
También denunciado por Rulens Jean Michel. Pagaba entre 3 y 5.000 francos belgas por felaciones. Ha abusado de Rulens, Serge Pasquet, David Maugnée, Didier Geuens (fallecido), Michael Vaillant y otros menores.
Iba a casa de Roger Ekers (pedófilo notorio y tráfico) acompañado de un joven. O los jóvenes se marchaban con Di Rupo. Denunciado por Dehogne. Un tiempo tuvo como amante, Rubens Nicolas de Limelette. Protege a Guy Focant pedófilo notorio. El cual lo había denunciado un mes antes de que Marnette lo acusase públicamente.
En 1992, cliente regular de veladas homosexuales en Vaudeville los domingos por la tarde, acompañado de jóvenes de 16 à 18 años. Pagaba en cocaína y restaurante.
Habría frecuentado el hotel de Spa con jóvenes abastecidos por Guy Focant.
Frecuentaba el castillo de Valmont situado a 3 km del domicilio de Michèle Martin donde tuvo por otra parte un accidente de coche durante un trayecto. Frecuentaba el castillo de Forchies la Marche. Spitaels Guy, antiguo ministro belga, será implicado con Di Rupo por hechos de pedofilía hacia 90/91, denuncia anónima
Problema reciente con un niño de 4 años en un restaurante.

Di Rupo Neveu (nombre?) asiduo del castillo mafioso de Forchies La Marche.
Denunciado por un antiguo pedófilo que implica a Di Rupo, Spitaels, el antiguo secretario Michel Lebrun. Las niñas son traídas a la oficina de Di Rupo por una mujer en un coche deportivo.

Dondelinger Jean Paul Comisión Europea invitado por Serge Moureaux a orgías con connotaciones pedófilas. Su "puta” Josette Collignon del comité R.( ?)

Doutrewe Martine Juez de instrucción para Julie y Mélissa, va de vacaciones y no será reemplazada cuando estuvo enferma. Su marido fue acusado en 1995 por malversación de millones de €. No hay información PDC. Probablemente proteccionismo.

Dumont Jean Paul pedófilo, nacido en el 52, abogado con Nihoul y Philippe Deleuze, agresor de niños, miembro del Cepic, miembro del Opus Dei, amigo de Wolf Michel y Sala Philippe. Ha defendido a Nihoul por el asunto SOS Sahel y le hizo liberar. Pedófilo, orgias – Régina Louf – homicidios de niños, amigo con De Raemackers - Frecuenta el castillo de Eindhoven - Proviene del Liceo Molière, hormiguero pedófilos, profesores y ciertos alumnos pedófilos. Fallecido, (en el momento de una orgía con su amigo De Cléty). Fue presidente de Uccle, consejero de urbanismo, consejero municipal, diputado regional del PSC. X2 lo conocía también de Eindhoven.
Se ocupó de los expedientes Bande de Nivelles, de los Borains, Bouhouche, Dessy, Front de la Jeunesse, Paul Latinus y WNP, Haemers, Nihoul, Raemackers, Boas, escándalos de asuntos militares , acusados de CRIES. Asesor jurídico del baron de Bonvoisin.
Su mujer es Isabelle Dierxsens. Gran amigo del abogado Clément de Cléty.

Duquesne Antoine ministro del Interior, nombrado ministro de Estado. Es citado en muchos asuntos que habría bordeado, empleados acusados y/o protección como para Taveirne. No limpio. Posibilidad pedofilía.

Dussaussix Juez de Charleroi otorga liberaciones a cambio de material Hi Fi. Protector de Dutroux, a cambio de?

Duterme Jean Luc Jefe de la gendarmería de Wavre que paró a sus investigadores que trabajan en asuntos sensibles, extrema derecha. Asesinos de Brabant y Ballets Rosas y, a instancias de Jean Deprêtre, magistrado. Si no pedófilo, amenazado.

Dutroux Liberado en 1992 por orden ministerial de Melchor Wathelet.
Ha viajado por Tailandia (Rosoor y tráfico). Cuando estuvo domiciliado en Goutroux, calle Ferrer , recibía en su casa a niños en casa de acogida. Ha sido visto dos veces por un niño abusado - círculo satanista, en Valence si no en Tournai, no es muy claro en el comunicado. 4 expedientes abiertos a su cargo entre 1981 y 1996. ¡ Cerca de 12.000 cassettes encontrados al término de este expediente (bis comprendido) y ninguno sale en el juicio!


.
 

Despistado2

Baneado
Desde
3 Jun 2013
Mensajes
73
Zanx
156
Muchas gracias a Galiciaverde por la traducción. Que lástima que sobre este asunto nos enteremos cuatro. No, peor. Solo a cuatro nos interesa. Solo cuatro pensamos que es tema fundamental que habla sobre el poder y el mundo en el que vivimos. La mayoría lo considera una chorrada. No se lo cree. No, peor. Se ríe.

Gracias por la currada.

Un saludo y perdón por el modo choni.
 

la barquera

Madmaxista
Desde
25 Dic 2006
Mensajes
9.969
Zanx
10.190
Muchas gracias a Galiciaverde por la traducción. Que lástima que sobre este asunto nos enteremos cuatro. No, peor. Solo a cuatro nos interesa. Solo cuatro pensamos que es tema fundamental que habla sobre el poder y el mundo en el que vivimos. La mayoría lo considera una chorrada. No se lo cree. No, peor. Se ríe.

Gracias por la currada.

Un saludo y perdón por el modo choni.
Gracias también a tí por reflejar lo que pensamos muchos, además de agradecer a Galiciaverde.

Arriba este hilo.


.