¿Como se come esto?

Desde
5 Feb 2008
Mensajes
6.375
Zanx
52.802
Díaz Ferrán - Marsans - Panamá - Redes Pederastas Internacionales - Ultraderecha - Gladio - Castellón - Fabra



http://www.burbuja.info/inmobiliaria/burbuja-inmobiliaria/478851-redes-de-pederastia.html#post10349280


A ver quien responde



EDIT 1


1. DíAZ FERRÁN - THE FINEST SA - PANAMÁ - BERNARD DE MERODE - BARON DE BONVOISIN - FASCISMO - CIA/OTAN - GLADIO - CASO DUTROUX - TRAMA DE PEDERASTIA BELGA


En la trama Marsans aparece una sociedad panameña, otra vez Panamá, denominada The Finest SA.

Además de los testaferros de rigor (Bufete Arias, Fabrega & Fabrega) allí figuran dos belgas: Jean Jacques Van Den Corput y Bernard de Merode.

Hay un tal Bernard de Merode implicado en un repugnante asunto de pedofilia que afecta a lo mas selecto de la aristocracia belga.

Merode estaría relacionado con los servicios de inteligencia y sería cuñado del Baron de Bonvoisin, un fascista conectado a la CIA y a la Operación Gladio, también implicado en las redes pedófilas.

Ambos nombres aparecen relacionados con el caso Dutroux, un asunto criminal de pedofilia y asesinatos de menores que tuvo lugar en Bélgica en 1995-1996.





2. BERNARD DE MERODE - RISK ANALYSIS (UK) LIMITED - CHRISTOPHER DAVY - M15 -SERVICIOS SECRETOS INGLESES

Bernard de Merode aparece a su vez vinculado desde el año 2001 a los servicios de inteligencia del Reino Unido a través de Risk Analysis, una sociedad dirigida (1998-2011) por Christopher Davy (Christopher John Bernard Davy) en la que figuran varios miembros del M15.




EDIT 2


3. BERNARD DE MERODE - PHILIPPE DE PATOUL - MICHAEL MORRICE - PANAMÁ - ROBO DE AYUDAS HUMANITARIAS - AFFAIRE ECHO - COMISIÓN EUROPEA

Bernard de Merode figura en 13 sociedades panameñas, entre las cuales está The Finest SA relacionada con Díaz Ferrán.

De esas 13 sociedades, Philippe de Patoul comparte cargos con Merode en 10 y Michael Morrice en 6.

De Patoul y Morrice aparecen relacionados con el Caso Echo de desvío de fondos humanitarios de la Comisión Europea.

Fondos destinados a la antigua Yugoslavia y a la región africana de los Grandes Lagos y de los que habrían desaparecido 96 millones de francos belgas a través de contratos ficticios.





4. BERNARD DE MERODE - PHILIPPE DE PATOUL - RENÉ DECHAMPS - PANAMÁ - MAFIA CASTUZO JUDÍA - OPERACIÓN EMPERADOR (GAO PING)

En TEX-SAM DOS, S.A., una de las 13 panameñas de Merode, además de De Patoul nos encontramos con René Dechamps, un abogado de origen belga, establecido en Madrid en 1974.

El bufete de René Ponciano Dechamps Azanza tiene un acuerdo de colaboración con TNN Trust Management, S.A. de Luxemburgo, la consultora fundada en 1995 por el Príncipe Bernard de Merode y Philippe de Patoul implicada en el Caso Echo de robo de ayudas humanitarias.

Dechamps aparece ademas en 34 sociedades españolas, dos de las cuales son ladrilleras vinculadas a De Patoul y está implicado en el caso de blanqueo de la Mafia Castuzo-Judía de la Operación Emperador (Gao Ping-Malka Maman Levy -La Sobrina-).




5. PHILIPPE DE PATOUL - RENÉ DECHAMPS - LUIS MIGUEL TRIGUERO GOMEZ - MALAYA - COCAÍNA ARGENTINA

Las dos ladrilleras españolas de De Patoul y Dechamps nos traen una figura interesante: Luis Miguel Triguero Gómez quien, según Infocif, está presente en 2428 sociedades.

Su nombre está ligado a Ismael Pérez Peña, recientemente condenado en el juicio de Operación Malaya.

También está vinculado con Grupo Inversor Carson, sociedad administrada por Andrés Felipe Valea Vera.

Valea es uno de los pasajeros que acompañaban a Gustavo y Eduardo Juliá en un misterioso vuelo que realizaron desde Argentina a España seis meses antes de la detención de los hermanos Juliá en Barcelona por transportar 944 kilos de cocaína en un jet de alta gama.





.
 
Última edición:
Desde
22 Ene 2009
Mensajes
10.387
Zanx
42.565
Ubicación
Aqui
Se come teniendo una casta dirigente sin moralidad, avariciosa, corrupta y con la certeza de no ser puesta ante la justicia.
 
Desde
5 Feb 2008
Mensajes
6.375
Zanx
52.802
Simplemente es incomible Espartinas, el poder y el vicio van muchas veces de la mano.
Esto es mucho mas.

Es el Poder sustentado a través del Crimen.

Es la descomposición de USA y toda su mierda de satélites.




.

---------- Post added 19-nov-2013 at 02:07 ----------

Y llegaron los C(ome) M(ierda)´s con sus votos negativos.


La verdad jode a La Casta Criminal.



.
 

Fray Guillermo

Madmaxista
Desde
28 May 2008
Mensajes
3.190
Zanx
6.735
¿Te refieres al texto que copio más abajo, [email protected], el que has puesto en el link que abre el hilo? Eso digo yo, cómo se come esto. Por lo menos, podrías poner en rojo a las personas u organizaciones que tenemos que odiar, que si no nos quedamos a dos velas.

Francis Dossogne, head of Front de la Jeunesses by this time, also attended. Arranged a meeting of European Nazis and other fascists in his castle in late 1975. Treasurer of CEPIC since 1976. Had his own company, Societe de Promotion & Distribution Generales NV (PDG), which shared the same building with CEPIC headquarters (actually two buildings, but a corridor was built between them). The main investors in PDG were Charly De Pauw, Ado Blaton, and other businessmen involved in building the World Trade Center and Parc Savoy in Brussels. In return for their investments PDG created fake invoices for them. These people, together with King Albert II (then Prince), Fortunato Israel (ran a European-wide prostitution ring; mistress of Roger Boas), and Roger Boas (owner of arms manufacturer/aerospace company ASCO, which allegedly harbored a child torture and abuse studio), were also involved in the Eurosystem Hospitalier deal in Saudi-Arabia, which blew up in 1979 due the hundreds of millions of dollars used for briberies and commissions.

De Bonvoisin arranged the takeover of Bâtiments et Ponts, Ado Blaton's company that was primarily responsible for building Parc Savoy, by the French firm Générale des Eaux in 1988. Shareholder of Parc Savoy, which is where Cercle des Nations was located. Benoit was one of the key persons in financing, through CEPIC and PDG, the fascist Front de la Jeunesse. Front de la Jeunesse was the private militia of the in 1974 established Parti des Forces Nouvelles. It was headed by Francis Dossogne (paid "advisor" to Baron de Bonvoisin; took his orders from Army Intelligence major Jean Bougerol, head of PIO and personally picked by Vanden Boeynants and Baron de Bonvoisin; another "private detective"; director of CIDEP, publisher of the fascist NEM magazine; good friend Jean Bultot, who is closely tied to the Gang of Nijvel; gave permission to Paul Latinus in '78-'79 to reorganize the Brussels department of Front de la Jeunesse; according to Martial Lekeu, Dossogne, Latinus and DEA agent Frank Eaton were leaders of Group G, a Nazi-inspired NATO-sanctioned parallel organization within the Gendarmerie). Members of Front de la Jeunesse included Paul Latinus (Nazi; recruited by the DIA in 1967, age 17; trained by NATO; reserve lieutenant with the Air Force; paid informant of State Security; recruited as an intelligence agent by PIO in 1977; recommended everywhere by the CEPIC leadership; member Front de la Jeunesse; founder Westland New Post in 1981; recruited as a police informant by the questionable Georges Marnette; suicided in 1984) and Marcel Barbier (Wackenhut employee since before 1981; recruited as a guard at European Institute of Management (EIM) around 1981, the follow-up of the shady Belgium military-intelligence unit PIO, since 1981 headed by Douglas MacArthur II; co-founded Westland New Post (WNP) with Latinus in 1981, and became head of its security section (seen as Latinus' right-hand); when police searched Barbier's apartment for unrelated reasons, they found it filled with Nazi symbols and literature, weapons, papers that allowed him entrance to the barracks of the general staff of the Army in Evere, and a whole batch of secret NATO documents; his lawyer at that point became Vincent vanden Bossche, who represented other fascists and was a member of Cercle des Nations and Ordre du Rouvre, was named as someone involved in the cover-up of the Pinon child abuse affair; convicted in 1987 for a double WNP-organized murder, in which Barbier had slit the victim's throats). Front de la Jeunesse had secret paramilitary training camps in the Ardennes. Among the instructors of the training camps were Madani Bouhouche (Nazi; BOB officer until 1983; caught spying on his colleagues; leading figure in the Practical Shooting Association; friend and partner-in-crime of such men as Christian Amory, Bob Beyer and Jean Bultot; went to the Jonathan; convicted criminal and murderer; member Group G and involved in actions to destabilize Belgium; member Westland New Post) and Jean-Francis Calmette (joined the terrorist OAS, which tried to assassinate de Gaulle and destabilize Algeria; director of Wackenhut Belgium until 1981 (since 1977 allowed in Belgium; does dirty black ops for CIA, DEA, etc.; had to leave Belgium in early 1980s after some of its guards were accused of luring immigrant children into basements and beating them up), and recruited Marcel Barbier and Eric Lammers; set up the Nazi militia 'Nouvelle Sparte'; full-contact karate teacher and taught this sport to Group Diana of the Gendarmerie; all round security expert; secretly hired mercenaries for South-Africa and hired a farm to train them; together with Christian Amory associated with the mercenary firm Contact in Brussels; went to the Jonathan; instructor at the secret fascist training camps of Front de la Jeunesse in the Ardennes, which were protected by NATO and overseen by DIA-NATO agent Paul Latinus, another fascist; member of Westland New Post (WNP), headed by Latinus; head of security of the annual ball of the PSC in 1980, headed by Paul Vanden Boeynants at the time; manager of the Brussels sports club BIBKA). Together with Paul Vanden Boeynants, de Bonvoisin founded the Army's Public Information Office in 1974, a fascist "personal" Military Intelligence group that spied on journalists that had a negative attitude towards the Vanden Boeynants gang. It also infiltrated many right-wing organizations and local templar orders to push for pro-military-industrial complex policies. De Bonvoisin and Vanden Boeynants made sure that major Jean-Marie Bougerol (SDRA Military Intelligence officer; crucial figure in the aborted 1973 coup; became head of PIO in 1974 with the blessing of Paul Vanden Boeynants and Baron de Bonvoisin; gave orders to Francis Dossogne, head of Front de la Jeunesse and Group G, and an employee of de Bonvoisin; traveled with CEPIC director Bernard Mercier in 1975 to Spain to attend the funeral of Franco; editor in chief of INFOREP 1976-1978, an anti-communist propaganda magazine aimed at party leaders; spoke at NEM-Clubs; member of the Confrerie des Hospitaliers de Notre-Dame d'Aulne, together with co-PIO agent Commandant Claude Dery) became head of PIO, and both men cold regularly be found at PIO headquarters. Lieutenant-general Pierre Roman, chief of staff of the Belgian Army, was Bougerol's superior and another political ally of de Bonvoisin and Vanden Boeynants. Bougerol gave orders to Francis Dossogne, an employee of de Bonvoisin and leader of the fascist Front de la Jeunesse and the subversive Group G. The latter was a Nazi-inspired NATO-sanctioned parallel organization which recruited from the Gendarmerie, although it was headed by leading members of private groups as Front de la Jeunesse and WNP. Similar cells were located in the Army, the Universite Libre de Bruxelles (ULB), the Royal Military School, the Mobile Legion, the Special Intervention Squadron (Diana Group), the narcotics section of the BOB and different other branches of the Gendarmerie. Most members of a particular cell did not know about the others and Nazi-fascist infiltration could have been much larger than the estimated 60 recruits. A 1976 report from BOB officer Roger Tratsaert stated that there was a silent right wing coup in preparation in Belgium, which was centered on Nouvelle Europe Magazine and (ex-) officers from the military. Major Jean Bougerol, sponsored by lieutenant-general Roman, Paul Vanden Boeynants and Baron de Bonvoisin, was a coordinating figure in this plot (including the aborted 1973 coup), just as Count Arnould de Briey, a public official who was married to co-Bilderberg founder Paul van Zeeland's daughter. In May 1989, Lt.-Col. Herman Vernaillen of the Gendarmerie supplied Andre Bourgeois, head of an investigating committee, with names of people who back in 1980 were trying to destabilize the Belgium state. This was done in order to bring in a more hard-right government. The names given by Vernaillen included Paul Vanden Boeynants and General Beaurir. Vernaillen had been given these names in 1980 by Leon Finne, a former CEPIC member and banker who used to be involved in illegal arms sales. Coincidentally, Finne was assassinated by the Gang of Nijvel on September 27, 1985. On November 29, 1989, adjutant Guy Dussart of the BOB in Waverse testified in a closed session of the parliamentary investigating committee that he was approached in December 1985 - March 1986 by two senior high nobility figures who belonged to Opus Dei. They explained to him that at least 9 important members of Opus Dei (which likely included de Bonvoisin) in addition to several officers and generals of the Gendarmerie and the army were working to destabilize the country and as a result transfer all power to the king. Dussart mentioned the same names as Lieutenant-Colonel Vernaillen, including General Beaurir and Paul Vanden Boeynants (both belonged to Opus Dei). Dussart also said that the aborted 1973 coup, named "l'Ordre Blue", involved some of the same players as the coup prepared in the 1980s. There also was a report that the conspirators had organized several meetings at Castle Dongelberg, owned by Opus Dei. X2 later claimed that children had been abused at Dongelberg, while Nathalie W. also mentioned the castle in her testimony. CEPIC disbanded in 1981, soon after their connections to the NEM-clubs and Front de la Jeunesse were found out about. Excerpts of the 1981 confidential State Security memo (translated from Dutch): "It was determined that certain members of the board of the C.E.P.I.C. (x) in the past have lent their cooperated to the publication and the editorial office of NEM, were part of the NEM-clubs of the F.J. [Front de la Jeunesse] and maintained contact with board members or supporters of the two latter mentioned groups. Amongst others, it concerns: Jean Breydel, secretary-general of the C.E.P.I.C., Benoit de Bonvoisin, treasurer of the C.E.P.I.C., Joseph (Jo) Gerard, Paul Van Kerkhoven, Joseph Franz and Bernard Mercier. The board, the administration and the editorial office of the NEM, which has been published under this name since 1971 by the "Compagnie Internationale des Editions Populaires" (C.I.D.E.P.), is located at no. 5 of the Dekenstraat in Brussels... Furthermore, at this address was located the secretariat of the 1972 founded NEM-clubs, as well, until 1978, the seat of F.J.... The seat of C.E.P.I.C. is located at no. 39 of the Belliardstraat in Brussels. This building also contains the Belliard auditorium, the seat of "Mouvement d'Action pour l'Unite Europeenne" (xx), just as the offices of the "Societe de Promotion et de la Distribution Generale" (P.D.G.), supervised, through a go-between, by Benoit de Bonvoisin... The NEM is supported by Benoit de Bonvoisin, who pays the rent of the in the Dekensstraat located offices and hires the editor in chief as an advisor... Francis Dossogne, head of the F.J., was paid in the same way, until he left the NEM. The partnership P.D.G., and consequently de Bonvoisin, through a go-between finances the magazine "INFOREP" which claims to be a "daily paper for party leaders", but in reality is a bi-language magazine with strong anti-communist leanings. From 1976 to 1978 its editor in chief was Major Jean Bougerol, a higher career officer working for the headquarters of the domestic armed forces. Jean Bougerol has spoken at lectures organized by the NEM-clubs... This officer, who keeps in close contact with Bernard Mercier, board member of the C.E.P.I.C., was mentioned as one of the organizers of the transport from Antwerp to the seat of the C.E.P.I.C. in Brussels of a wanted neo-nazi terrorist. This person had to be taken by Bernard Mercier to a domain in the Ardennes belonging to de Bonvoisin and subsequently to France. The German was intercepted by State Security during the trip from Antwerp to Brussels... According to unverifiable sources the F.J. would have approached several foreign governments and opposition-movements for financial support." Since Albert Raes, head of State Security, was largely responsible for the release of this memo, he was immediately attacked by de Bonvoisin and associates, a trend that would continue over the decades. On February 6, 1995, Raes explained at the VTM-broadcast 'Telefacts': "... according to some it [his persecution] might have something to do with arms trade, arms shipping, arms theft, arms smuggling, and the whole mess that can be found around weapons. [confirms he is referring to VdB and Baron Benoît de Bonvoisin]" On Benoit de Bonvoisin Benoit is supposed to give us his personal history. Instead, he uses two thirds of his own biography to bash his opponents. He does, however, give some interesting insights: "Besides his political role within the CEPIC, Benoît de Bonvoisin exerted an influence in Zaïre [Congo; Belgian colony until 1960], firstly in the struggle against communism and secondly attempting to curb corruption, with friends from the American administration. Van den Boeynants assigned General Roman and Benoît on a number of missions in order to counteract the Soviet influence in Belgium... Through a number of people with whom he was in touch in the United States and France, B. de B felt it necessary to try and get the Belgian intelligence services under democratic control. He considered it urgent, since this was the only secret service to escape control... [bashes Albert Raes, head of Belgian intelligence] Largely because of B. de B, Raes was forced to resign in 1990... B. de Bonvoisin was highly regarded by the head of the French secret services, Alexandre de Marenches, but the latter had no esteem for Albert Raes... [bashes Albert Raes a bit more]... he [Raes] tried to associate B. de B with the extreme right, a trick often used by the Soviet secret services." On the same page: "Professor Lode Van Outrive concluded that : " Several times the Americans tried to convince Raes to concentrate first and foremost on the Eastern block countries whereas he seemed more interested in targeting extreme right wing movements. This clearly bothered the Americans who got him to resign."" In 2003, Benoit and his brother Pierre were prosecuted by the Belgian authorities for having faked so called KGB documents. Benoit used these documents in 1995 to prove there was a vast left wing conspiracy aimed at discrediting him, which included many members of government. After the death of CEPIC in 1981, PIO was reorganized into the possibly even more influential European Institute of Management (EIM). Col. Rene Mayerus, a good friend of Major Jean Bougerol (the protege of de Bonvoisin and Vanden Boeynants and accused by X1 of being involved in the child abuse network) became administrative-director of EIM. Within 6 months of its founding, the new head of EIM became Douglas MacArthur II (born in 1909; Episcopalian; nephew of the famous general; ambassador to Paris 1938-1940; ambassador to the Fascist Vichy government 1940-1942; held in Nazi internment for 16 months after Petain broke off relations with the US in 1942; member General Eisenhower's SHAEF staff in 1944; ambassador to Italy 1944-1948; became chief of the State Department's Division of European Affairs in 1949; political advisor to SHAPE headquarters in France 1951-1952; counselor US Department State in Washington 1953-1957; member CFR from the 1950s to the late 1980s; ambassador to Japan in Tokyo 1957-1961; ambassador to Brussels 1961-1965; assistant secretary of state and head of the State Department's Bureau of Congressional Relations 1965-1967; ambassador to Austria 1967-1969; ambassador to Iran during the Shah's reign 1969-1972 (retired after evading a kidnapping attempt); independent international affairs consultant in Washington 1972-1997; director Banque Bruxelles Lambert; since 1981, chair of the European Institute of Management (EIM), a privatized fascist army intelligence group which tried to undermine the Belgian democratic process and appears to have been at the center of a child abuse, torture and murder ring; member of the editorial advisory board of The Washington Times since Sun Myung Moon founded it in 1982; chaired Moon's World Media Conference in Tokyo in the mid-1980s; openly supported the Women's Federation for World Peace when Moon founded it in 1987; founding chair of Sun Myung Moon-funded Panda Motor Corp in China since 1988, a company that went bankrupt within a few years (October 16, 1989, Daily Herald, 'Moon-backed Panda car drives into skepticism of auto industry'); his uncle Douglas MacArthur saved Moon during the invasion of Korea; big supporter of the UN's Temple of Understanding; died in 1997). In 1990, examining magistrate Freddy Troch reopened some of the Gang of Nijvel documents and began to look into its political connections. Two of the persons he became very interested in as a result were Frans Reyniers (Brussels police commissioner; assisted in the Gang of Nijvel investigation; later convicted criminal; regularly visited Les Atrébates and later The Dolo, Nihoul's favorite hangouts, for orgies, sometimes involving minors) and Baron de Bonvoisin. Troch was warned and subsequently kicked off the case by Melchior Wathelet, a violent child abuser together with Baron de Bonvoisin and Paul Vanden Boeynants, according to X1. Wathelet was also accused by another source. A good friend and frequent security consultant to Baron de Bonvoisin was André Moyen (both lived in Ardenne), a former senior member of both Belgian military intelligence and the Belgian Stay-Behind network. In November 1990, Moyen said that the Belgian stay-behind network was not only anti-communist, but that it fought subversion of the state in general. Has visited the Mirano, according to X2, where he was involved in child abuse parties with Paul Bourlee, Oliver Castiaux and others. Has been accused and convicted of a number of crimes in his career, but was later on always acquitted. In August or September 1996, de Bonvoisin began to interfere with the Dutroux investigation, undoubtedly because he had gotten wind of X-dossier witnesses implicating him in child abuse and torture networks. He was even mentioned as a central person in child hunts. X1 in PV 100.399, January 11, 1997: "Translation of a fax of X1 of January 6, 1997: She speaks of someone who judged to see if she was dangerous. It is about someone who prefers the violence: the sex is a dessert... He often went to hunt with VDB - he works at Sabena. He participated in the hunts on children... Tony brought her to a domain - there were 4 other girls (Marianne; Valerie; Catharine; Sonja)... [present:] VDB [Paul Vanden Boeynants] - person from Sabena - 4 Gd [gendarme officers] - de Bonvoisin. There was also the gamekeeper who raped the girls but did no more than that. Bonvoisin was the most dangerous - he had come to kill... The girls run into the woods and each time they are caught they have to remove a piece of clothing. X1 is forced by Bonvoisin to stay with him - she must choose and point out the girls... Bonvoisin forces X1 pull the trigger while telling her that if she misses she is shot. She fires on Sonja and kills her. Marianne is killed with a cross-bow. X1 is raped and brought back home." This text can easily be matched with: 1998, Regina Louf, 'Zwijgen is voor daders - De getuigenis van X1' ('Silence is for perpetrators - The testimony of X1'), p. 104: "He leaned against the pavilion, the other men stood laughing in a group drinking coffee. A sort of game-keeper kept two Sint-Hubertus dogs on a leash. I quickly counted them, about ten men... I knew the domain, with its sloping hills, the big pond a bit further, the woods and the rhododendron bushes. It didn't exactly comfort me to be taken out here... Silently I began to calculate how my chances were of getting out alive, and hope sank to my shoes. This would be a short hunting party, it still was far too light and the weather too nice to effectively hide yourself. And they looked like it was really serious... I looked at Jo [one of her regular and most violent abusers], he didn't smile, not even tried to interact with the group. He tensely looked back. The fear slowly crept up. This was serious... He [de Bonvoisin] had come to kill, the other men didn't play a role to me anymore, if he was sitting that unmoved he would do the most damage... The girls had to run into the woods, and each time they caught one, they had to take off a piece of clothing... I didn't have to play the game. He made me an accomplice by having me find these girls and pointing them out... When the girls had taken off all their clothes they started to aim. They shot next to them on purpose, hunting them up, and laughing about their fears. He came to stand behind me, readied his gun and helped me to aim it... 'If you miss we shoot you, if you hit you'll live,' he whispered in my ear, almost lovingly... [she hit]" His sister Marie-Cecile and brother-in-law Count Herve d'Ursel were also implicated in some of the more shocking aspects of the X-dossiers: 1999, Marie-Jeanne Van Heeswyck, Annemie Bulte and Douglas De Coninck, 'De X-dossiers', p. 248: "Present at the first of three sex parties she [X1] mentioned industrialists Y. and W., lawyer E., Annie Bouty, Michel Nihoul, Tony and trader in dogs from the region of Mechels. What she noticed about the villa, was a large pool and an impressive collection of model ships which were exhibited inside just about all over the place ["villa des bateaux" of Count Herve d'Ursel and Marie-Cecile de Bonvoisin d'Ursel]. The children were forced to watch a sort of snuff movie, in which, according to X1, two of her children were tortured. The purpose of the first night was an initiation. The adults wore SM clothing and butchered a goat and a rabbit in front of the eyes of the by then unclothed and tied up children. According to X1, the whole ritual had nothing to do with satanism and even less with bizarre sexual preferences of the adults - they hated this - but everything with a well thought-out method to condition the kids and to prevent that one of them would ever speak out. After all, stories about butchered goats, rabbits and men in black leather suits would not be believed by anyone. With 'Kristien' it went totally wrong, X1 said. She kept resisting, refused to accept what happened to her. X1 and Mieke, who had to force her to eat the heart of the freshly-butchered rabbit, tried to keep her silent - which didn't succeed." De Bonvoisin invited a number of Dutroux-Nihoul investigators to his castle. During this meeting he called up Michel Bourlet, head of the overall Dutroux-Nihoul investigation, to make an appointment with this person. Bourlet scheduled a meeting with the baron for the following day, but never had the intention to actually show up (which he indeed didn't). In December 1997, de Baron accused inspector De Baets, the interviewer of X1, who claimed to have been brutally tortured and raped by the baron and his friends, of having overstepped his authority in May 1990, while searching his castle during the CIDEP affair. Unfortunately for the baron, although De Baets was involved in that case, the actual search of the baron's house had been conducted by a colleague of De Baets. Other attempts to defame De Baets were undertaken by friends of the baron, not the least of them the earlier-mentioned Andre Moyen, but all of them turned out to be bogus. De Baets was already "under investigation" at that point for allegedly not having properly interviewed X1. He would be acquitted of these charges in 2000, but luckily for the de Bonvoisin that apparently was no reason to reopen the case of X1, X2 or any of the other victim-witnesses.
 

El_Dinero_es Deuda

Madmaxista
Desde
11 Jun 2010
Mensajes
2.810
Zanx
1.940
Ubicación
Valencia, España
Ahora todos a ladrar conmigo: es culpa de los de fuera, aqui vivimos en civilizacion y memocracia, todos somos iguales, menos el borbon y sus lacayos claro, los malvados mercados nos tienen envidia, ya se ve la recuperacion, brotes verdes, etc.....

Si es que solo gente como CdE hace algo util por aqui, y un tecnico preocupado, la mayoria solo despotrican al ver desechos sus sueños de nuevo ricohhhh.

Felicidades por sus cojones, lo distribuyo.....
 
Desde
5 Feb 2008
Mensajes
6.375
Zanx
52.802
¿Te refieres al texto que copio más abajo, [email protected], el que has puesto en el link que abre el hilo? Eso digo yo, cómo se come esto. Por lo menos, podrías poner en rojo a las personas u organizaciones que tenemos que odiar, que si no nos quedamos a dos velas.
Me refiero a todo el texto, tanto al que ha reproducido usted como al subrayado que ha omitido.


Hacemos un resumen por partes (se irá ampliando) a ver qué sale de esta Gran Cloaca:




1. DíAZ FERRÁN - THE FINEST SA - PANAMÁ - BERNARD DE MERODE - BARON DE BONVOISIN - FASCISMO - CIA/OTAN - GLADIO - CASO DUTROUX - TRAMA DE PEDERASTIA BELGA


En la trama Marsans aparece una sociedad panameña, otra vez Panamá, denominada The Finest SA.

Además de los testaferros de rigor (Bufete Arias, Fabrega & Fabrega) allí figuran dos belgas: Jean Jacques Van Den Corput y Bernard de Merode.

Hay un tal Bernard de Merode (creemos que puede ser el mismo) implicado en un repugnante asunto de pedofilia que afecta a lo mas selecto de la aristocracia belga.

Berode estaría relacionado con los servicios de inteligencia y sería cuñado del Baron de Bonvoisin, un fascista conectado a la CIA y a la Operación Gladio, también implicado en las redes pedófilas.

Ambos nombres aparecen relacionados con el caso Dutroux, un asunto criminal de pedofilia y asesinatos de menores que tuvo lugar en Bélgica en 1995-1996.



BERNARD DE MERODE - THE FINEST SA - PANAMÁ -

JEUDI 4 JUILLET 2013
Le Prince Bernard de Merode prête-nom au Panama



Descendant de Charles Quint, le prince Bernard de Merode côtoie le milieu du renseignement économique. Il apparaît comme prête-nom dans 13 offshores panaméennes, visiblement pour de grosses fortunes qu’il gère depuis le Luxembourg.


Par David Leloup et Quentin Noirfalisse

Marianne Belgique, 11 mai 2013 (PDF)






Belgium's Baron De Bonvoisin is said to be connected to fascist groups, to the CIA-NATO's Operation Gladio, and to the
Brabant Massacres (Nijvel Gang,) which killed 28 people in Belgium.
In the Dutroux child murder case, one of the people reportedly named by witnesses was Baron Benoit de Bonvoisin.

(THE DARK CORNERS OF LIFE DUTROUX_NOTES)

samedi 14 avril 2012

Enorme scandale en Belgique : Les Anonymous publient une liste de personnalités impliquées dans le réseau de l'affaire Dutroux.



Le député Laurent Louis a relayé un mail que le collectif anonymous a adressé à l'ensemble des parlementaires de Belgique. Il contient la liste de tous les politiciens, hommes d'affaires et magistrats impliqués de prés ou de loin dans le réseau pédophile et criminel de l'affaire Dutroux, même des membres de la famille royale y sont explicitement mentionnés.

Bien entendu, Laurent Louis s'est fait traité de fou, on parle de lever son immunité parlementaire et de le poursuivre en justice ,ce qui n'a rien d'étonnant quand on sait qu'en Belgique l'activiste Marcel Vervloesem a été jeté en prison pour avoir exposé le réseau pédophile belge.

Cette affaire illustre parfaitement comment une élite corrompue jusqu'à la moelle parvient à se maintenir au pouvoir en profitant de la faiblesse de la population. Sans sursaut populaire, toute initiative individuelle est vouée à l'échec.

La liste compléte sur le blog de Laurent Louis :

http://www.laurent-louis.be/blog/?p=843
A monsieur Flahaut, Président de la Chambre
A messieurs les Députés de la Chambre
Aux membres du Sénat


A tous les honnêtes hommes responsables d’un pays qui se veut un Etat de Droit, devenu dictature.

Tous les citoyens belges souhaitent porter à votre connaissance les faits suivants, relevés dans les 1235 pages du Dossier Bis Dutroux, récupérés dans divers médias, journaux, livres et informations télévisées.

Les faits énumérés sont simplement notés, les magistrats, la sureté de l’Etat ont les preuves mais les occultent et ce, depuis 1996.

Nous accusons ces personnages, qui de pédocriminalité, qui de faux, usage de faux, vols, qui de délits d’initié, tous faits passibles de condamnations. Nous refusons que des hommes responsables d’un Etat se cachent derrière leur immunité pour perpétrer des fautes lourdes de conséquences puisqu’elles font vaciller le pays le menant au bord de la ruine, appauvrissant les citoyens au moyen de décisions gouvernementales honteuses et anti sociales, volant nos enfants pour satisfaire des besoins sexuels, de chantages et de commerces.

Depuis l’affaire Dutroux nous voyons s’amplifier la criminalité, cela suffit !

Cette liste, par ses dénonciations de faits, n’est que la partie visible de l’iceberg de la pédocriminalité de notre pays, noblesse, clergé, magistrature et politique sont largement impliqués.

Nous demandons la réouverture du Dossier Bis Dutroux, la démission de toutes les personnes y incriminées ainsi que les membres de leur famille, estimant à juste titre qu’ils ne sont pas dignes de se trouver, ni en politique, ni à la Justice, ni aux postes d’administration d’institutions publiques.

Le système criminel actuel est composé de pédocriminels, de personnages à hautes fonctions mais menacés, sinon grassement payés et/ou manipulés.

Nous demandons qu’une Commission spéciale soit instaurée afin de combattre les réseaux pédophiles de terrain préférablement aux réseaux du net, tant est qu’il semble évident qu’un seul réseau au niveau de l’Etat existe, doté de nombreuses ramifications et dont les membres (entre autres de la Communauté Française) sont connus de quelques initiés.

Nous demandons un contrôle particulièrement sévère de toutes les Institutions pour enfants dont certaines sont le creuset de pratiques pédophiles ainsi que des associations subsidiées de la protection de l’enfance qui servent d’informateurs.

Nous dénonçons ici les membres du conseil d’administration et membre d’honneur de l’Institut Irsa, école de sourds-muets-aveugles, chaussée de Waterloo, lesquels sont les responsables du réseau pédocriminel belge.

Ainsi que la direction et quelques membres du personnels de l’internat, nécessairement impliqués.

Nous exigeons la liberté immédiate et sans condition de Marcel Vervloesem, prisonnier politique, privé de liberté alors qu’il dénonçait les réseaux pédocriminels bien avant l’affaire Dutroux.

Nous demandons aux membres du Parlement de régler ces problèmes en urgence, toutes affaires cessantes. Etant bien évident que toutes les mesures sont prises pour une diffusion générale aux citoyens, un appel au référendum.

Ne nous sous-estimez pas, nous sommes légions.

Anonymous



Agnessens juge de Mons, impliqué dans des affaires de mœurs ne condamne pas les pédophiles ou les libère très rapidement. Condamne Dutroux, Martin et Van Peteghem pour simples délits alors qu’il s’agit de viols avec récidive – février 1986 – Ce magistrat est apparu dans l’affaire des ballets roses aux côtés du prince Albert, et de fournisseurs d’enfants.

Albert II roi fréquentait le Dolo, alias club des Atrébates. Dénoncé par Nihoul lui-même à Antonino Costa. Délit d’initié pour Fortis. Protégé par Albert Raes ex directeur de la sureté d’Etat, récemment inquiété. Très probablement impliqué dans un réseau pédophile avec des fillettes d’un home où travaille Antonini, père des enfants Milla et Fiona elles-mêmes dans ce réseau (fillettes habillées en mariées)
Reconnu par X3 comme participant aux soirées. Sollicité avec l’Opération Kipofor, lors de laquelle il lui a été confié sept CD-ROMS de Zandvoort. L’enquête a été classée pour cause de « coupables inconnus », suite à quoi les CD-ROMS ont été volés. Le Roi a répondu ne pouvoir intervenir sur le vol des CD-ROMS qui lui ont été confiés en raison de la « séparation des pouvoirs ».
Il n’a pas plus concédé à une grâce royale pour une condamnation – de Marcel Vervloesem – sur base d’un dossier incomplet. Impliqué dans certaines faillites, dont, avec certitude, Fortis, il détenait des actions qui ont été vendues par Maurice Lippens (en plus des siennes propres). De là, son achat d’une villa avec ponton sur la mer pour son yacht et dont on donne une valeur de 25 millions d’euros, et au Congo Belge (ancien) où il aurait racheté la villa de Mobutu.
Sa liste de nomination de ministres d’Etats et autres titres nobiliaires comprend une majorité de pédocriminels.

Alexandre prince, fils du roi Léopold III et de Liliane de Réthy, château d’Argenteuil. X2 y allait pour tenir compagnie à Levy, juif connu à Eindhoven, X2 dit qu’il ne s’est jamais rien passé là (?) Cependant sa femme, la princesse de Paris, stipule dans une interview qu’il avait des mœurs bizarres. S’est suicidé laissant une note avec 29 noms de pédophiles, entre autres Dejemeppe, ses deux substituts, Alain Lemasson, colonel commandant de la gendarmerie de Charleroi, lui-même et la princesse autrichienne Stéphanie de Windisch-Graetz. Il avait été condamné pour le viol de 2 jeunes garçons. Château vendu par l’Etat belge en 2002 à un particulier, Jean Marie Delwart.

Anselme Bernard, homme politique impliqué dans l’affaire Inusop et Sotegec, faux et usage de faux. Bourgmestre de Namur.

Antoine Joseph. Directeur de l’Instruction Publique et des Beaux Arts paraît en 1989 dans une plainte pour pédophilie à l’école des Eburons, sur des enfants de 6 à 12 ans. C’est lui qui organisait ces parties … avec Thielemans, actuel bourgmestre de Bruxelles… Il ne sera entendu que le 25/5/1992. Fait chanter les autres : Hurtmans, Monens ….

Antonini Roberto grand père pédophile des enfants Milla et Fiona, lequel jouit de hautes protections de la région de Mons borinage. Trafiquant de faux tableaux, et autres. A réussi à faire condamner la maman des petites et à l’en séparer (Maria Pia Maoloni) A mis ses petites-filles dans un réseau pédophile classé secret d’Etat.

Antonini Rocco père des enfants Milla et Fiona, assistant social dans une maison d’enfants attardés mentaux dont certains sont dans ce même réseau. D’autres membres de cette même famille sont dans ce trafic, dont une femme directrice d’une association de placements d’enfants des juges …

Aquino Michael, lieutenant-colonel, rôle important au niveau militaire pour guerre psychologique, pédophile, lavage de cerveau, satanisme, nazisme, homo et meurtrier. Inventeur du programme « Monarch » dont la base est l’utilisation des sujets par utilisation de sexe à outrance, satanisme, meurtres, ce qui provoquait des identités multiples. Conseiller d’Europe Occidentale pour les chefs d’état major américain.

Assurance Royale Belge impliquée dans les affaires Dutroux et Dohy pour les trafics de voitures dont ils récupéraient grosso modo plus de 50.000 € l’an.
Ils couvraient donc les pédophiles en permettant d’étouffer ces faits au profit de leurs magouilles en assurance.

Baert procureur du Roi, pédophile, protecteur de Van Den Bossche, en échange de mineures….

Bats René né en 30 pédophile, général d’armée. – Regina Louf – ami de Dumont JP, deux dossiers à charge à l’auditorat militaire.

Bayens Christian magistrat à Nivelles, né en 28, pédophile, ami de Castiaux, participe aux partouzes avec mineures chez le notaire Nassaux à Waterloo.

Baert Vincent, procureur du roi, condamne Biefnot à seulement 10 mois avec sursis pour détention et divulgation de k7 pédophiles ! Protectionnisme !

Beaupain juge qui plaçait des enfants au Home « les enfants de mamy » – pédophilie

Beaurir général de la gendarmerie impliqué affaire Pinon (Ballets Roses) Fortunato Israël et Eurosystèmre Hospitalier. Opus Dei. Impliqué Tueurs du Brabant Wallon. Et des noms moins connus, impliqués de même : Poncelet, Marbaix, Depaus, Gombert, Miévis, Maquet, Pattyn, Trotsaert, Galetta, Fiévez, Fastrez, Gérard Lhost ancien ancien colonel de gendarmerie, Tchang et Grigniez.
A notre connaissance, un dossier important est déposé auprès du président Londers (démissionnaire) puis de son successeur, par De Jonghe d’Ardoye pour cette affaire et d’autres y jouxtant.

Beneux Philippe, commissaire de police, fausse les pv d’auditions de la famille qui a vu Nihoul à la piscine de Bertrix et qui ne s’est jamais désistée. Menacée.

Berghmans Jean Pierre baron,Lhoist Group de Limelette. Membre de la Commission Tripartie. (voir quand anobli ? Cercle de Lorraine ? Front National ? Bilderberg ?)

Beroudiaux Dominique, né en 54 habite au château de Valmont qui se trouve à 2 kms 5 du domicile de Michelle Martin ! Cérémonies sataniques au château fréquenté par Di Rupo et Jean Pierre Grafe ex- ministre wallon entre 80/81. Propriétaire Ferbus. Présent, Bosquion David né en 75.

Bervoets Bert bourgmestre socialiste de Malines. Etouffe l’affaire de l’anneau épiscopal de Danneels. Pas de suite pour le jeune garçon voleur.

Bettens médecin, amant de l’épouse du psychiatre André Pinon, Josiane Jeuniau.
C’est le 30/8/1979, par l’aveu de cette femme que l’histoire des Ballets Roses est découverte. Personnalités importantes, dont un haut placé à la sécurité de l’Etat.

Billot Jeanine née en 38 dirigeait une maison d’enfants chaussée d’Auderghem 223 « Les enfants de Mamy » Président, Philippe Delleuze. Trois juges y plaçaient les enfants : Kennes, Waeterschoot et Beaupain.

Blondeel Paul conseiller auprès la cour d’appel de Bruxelles, impliqué dans l’affaire Fortisgate.

Boas Rogeraffaire eurosystème Hospitalier et Fortunato Israël, trafiquant d’armes (pas certain Pinon) on le retrouve administrateur d’Asco à Zaventem (zoning) endroit reconnu par Régina Louf pour snufmovies filmés. Invités extérieurs filmés, contrats signés avec Boas. Pigeons. Cet homme obtient un contrat de défense pour 24 milliards de blindés, Vanden Boeynants est ministre de la Défense, Xavier Magnée est le « 3ème larron de cette transaction. Il défendra Boas.

Boël Jacques associé à toutes les familles liées aux Lippens (voir) En 1968, sa première femme donne le jour à Delphine Boël, fille d’Albert II . Ce qui permet de comprendre les liens de la royauté avec les pédocriminels. La région wallonne intervient pour « nettoyer » les friches industrielles créées par les Boëls.
150 millions.(à la Louvière)

Boël MickyGotha, paraît en 62-74 impliqué dans la pédocriminalité. Fréquente Opus Dei et le baron Daniel Janssen. Apparenté aux Lippens

Boël Framboise administrateur Optimistan

Bonmariage Paula épouse de Georis Michel, tous deux pédophiles. Présidente d’un groupement de missionnaires ACRF. (Trafic d’êtres humains ?) Sœur du magistrat pédophile Jean Hubert Bonmariage.

Bonmariage Jean Hubert, magistrat pédophile, sœur Paule Bonmariage – Georis Contact avec la France et Protégé. Magistrat de Verviers ou de Herve. Serait le ponte d’un commerce florissant de ventes de cassettes pédophiles et sans doute films.

Bonacci Paul néo nazi, pédophile et autre satanisme en rapport avec le programme Monarch

Bonvoisin Marie Cécile épouse du comte d’Ursel pédophile et escroc.

Bonvoisin Benoît, baron de,né en 39 Voir affaire Bonvoisin en rapport avec les Tueries du Brabant Il se dressera contre De Baets, enquêteur de Neuchâteau. Nihoul serait son bras droit. Reconnu par Régina Louf, pédophile, bande à Nihoul. Partouzes, meurtres, en chasse surtout (gibier, enfants) – travaille à la Sabena – fréquente le château d’Eindhoven. Appelé le baron noir.
A très bien connu VDB pour avoir été placé par lui à la tête du CEPIC
Il s’est dressé contre la Sûreté de l’Etat belge, seul service secret à être indépendant à ce moment géré par Albert Raes ancien magistrat. Connu de X2.

Bonvoisin Daniel, de, administrateur de l’Ecole du Merveilleux de Vander Elst, pédophile

Bonvoisin Pierre Alexandre Opus Dei et pédocriminalité ?

Borchgrave Jacques de, noblesse, baron, époux de Shéri Heller, Partouzeur. Psychopathe. Château de Trieu à Courrières près de Namur.

Bourlée Paul avocat de Nivelles, juge de paix suppléant, né en 29, pédophile, fréquente le château de Eindhoven, était à une soirée avec mineures chez le notaire Nassaux à Waterloo. Possède une résidence secondaire à Faulx les Tombes près du château de Seilles, époux de Delhaye Françoise. Participe aux parties de chasse du côté de Profondeville . Habite à Gesves.

Brabant JeanMarie, lieutenant colonel de la BSR, patron de De Baets, le freine et lui met des bâtons dans les roues lors de son enquête sur Dutroux. Ment à tous. Au moment de l’affaire Dutroux, commandant remplaçant de le la BSR. Responsable de la disparition de 5.000 pilules d’ectasy retrouvées aux mains de Nihoul puis Lelièvre, Dutroux. Qui représentent un demi million cédés le jour qui a suivi l’enlèvement de Laetitia Delhez…

Braecq dit baron Braecq ancien juge de la jeunesse de Bruges, responsable du « Home Carolientje » et responsable de la collecte des fonds de la Protection de l’Enfance.

Broqueville de, Thierry, comte, faux et usage de faux (épouse = Alcantara)

Brose Raymond Chef de la police judiciaire de Liège, responsable de la cellule Cools manoeuvrait contre Connerotte chargé des enquêtes sur les Titres volés et l’assassinat du ministre André Cools. Deux de ses inspecteurs accompagneront Connerotte en Sicile pour interroger deux témoins qui demandent de préserver leur identité. De retour en Belgique ces deux inspecteurs donneront directement leurs noms dans les médias.

Bruynooghe Annie Avocat puis magistrat, protège toujours et libère les pédophiles.

Bulthé Bruno, procureur du roi de Bruxelles Impliqué dans l’affaire Tueche et Dutroux.

Burstin Francis, directeur de cabinet au Parlement européen invité par Serge Moureaux à des partouzes pédophiles au château de Faulx les Tombes

Busquin Philippe, ministre (6 fois) commissaire européen, arrêté dans le cadre de l’affaire Inusop

Cambier Vincent, procureur du roi a requis un non lieu du dossier bis Dutroux. Pédophile ou manipulé, car ce dossier est une bombe au niveau des notables et nobles impliqués par les témoins. Le procureur Bourlet parlait d’un réseau protectionnel ; idée non suivie par Jacques Langlois, juge d’instruction aux manigances plus ou moins troubles.

Cardon de Lichtbuer Daniel, baron, dans le comité d’honneur de l’Irsa, institut de sourd muets et aveugles. L’institut a acheté le château attenant. Il semble que c’est lui qui a constitué Child Focus, il en est le président. Sa belle fille s’occupait d’enfants dont on a trouvé qu’ils subissaient de mauvais traitements (traces de tortures). Il a ensuite passé la main de Child Focus à Jean Louis Lejeune, comme directeur. Est actuellement président de l’ARDH qui rachète des châteaux à connotations pédocriminelles (voir)

Carlier Richard C’est 500.000 fb qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Carpentier Philippe ancien traducteur juré au parquet de Bruxelles, fondateur de CRIES, dépendant de l’UNICEF, réseau international pédophile qui concerne 18 pays ex-amant du pasteur Doucé assassiné.

Castiaux Olivier né en 53, avocat de Nivelles, pédophile, amant de X2 ; organise des soirées dans une grosse villa près du Woluwe, avec piscine, membre du Rotary Club. Rencontre Wilfried Martens. Entretient sa secrétaire et la fille de celle-ci. En 88 il va à Lyon, USA, Singapour, se disait sociologue au CRNS. Aussi en Australie.

Caters de, famille issue du célèbre aviateur belge, dont l’un des membres habite le château de Schilde, toute la famille serait membre de cette bande pédocriminelle reconnue par Régina Louf et Somers. Sont au Cercle de Lorraine ! Il est dit Huissier de Justice

Caters Philippe de, propriétaire du château de Kattenhof

Caters Patrick de, baron de, château de Kattenhof, pédophile, membre, vice président du cercle de Lorraine, copain de Davignon, Philippe de Chimay, Prince, Jean Pierre de Launoit, Elio Di Rupo et Aldo Vastapane.

Cerexhe Etienne professeur, docteur en droit né en 31, fait baron par le roi en 2009, siège à la cour d’arbitrage et juge émérite puis sénateur. Chef de cabinet PS. Consul honoraire à Namur. Père de Benoît Cerexhe, actuel ministre, lequel est l’ami de Charles Picqué. Dans le système dit pédocriminel.

Charles prince de Belgique pédophile, participe aux soirées, reconnu par X3

Charlier Kamiel, directeur du CIPAL, « Centre Informatique des provinces d’Anvers et du Limbourg », organisme gouvernemental en charge des services publics via internet. Organisait avec Saca, proxénète, la livraison de prostituées pour 2 à 3.000 € chacune, puis des jeunes enfants.

Chastel Olivier, ministre, implique la juge Martine Michel et Taminiaux puis se désiste. Menaces, manipulations ? Si c’est le cas, Michel est dans le réseau. Chargée de l’affaire De Paepe Jimmy impliqué dans un trafic de stupéfiants et assassiné.

Chevallerie (de la) Amaury né en 33, substitut à Nivelles, pédophile ami de Castiaux, connu de X2

Chimay Philippe de, comte et comtesse, pédophiles, participent aux soirées de Castiaux à Woluwé St Lambert. Chasses à gibier humain (enfants) dans leur propriété.

Chomé avocat marron, probablement dans le système. Sa femme est Nicole Galand, juge au tribunal de Mons, du cabinet Galand ( ?)

Claes Willy ministre, né en 38 de Hasselt, secrétaire de mutualité, pédophile, politique, reconnu par X3 comme participant aux soirées. Musicien et chef d’orchestre au départ, politique, membre du parti socialiste flamand ministre d’état en 1983, Ministre des affaires économiques, secrétaire général de l’Otan en 94 et 95, démissionne lors de l’affaire de corruption Agusta ou il sera condamné à 3 ans avec sursis. En 2007 ministre consulté par le roi pour sortir de la crise.

Cleeren procureur du roi met sans suite des dossier d’accusation de pédophilie, entre autres, Palmsprésident du tribunal de Hasselt, accusé de pédophilie

Cléthy de, Clément avocat véreux, fort en Cour, son oncle est Van Ypersele, chef du Cabinet du Roi.

Coëme Guy ministre de la Défense impliqué dans l’affaire Agusta, tous ceux qui sont impliqués sont des pédocriminels. Pas de trace de cette pratique chez Coëme, curieusement. A approfondir.

Collignon Guy membre de la PJ de Bruxelles, fréquentait le club d’échangiste Le Dolo, présence d’enfants. Voiture Alfa Roméo. S’occupait de l’affaire de Christine Van Hees, meurtre de la Champignonnière calme les parents et est rapidement promu.

Colson Pierre inspecteur de police de Bruxelles, était au courant pour les caches et Dutroux, accuse la juge Doutrew de négligence. Quid ?

Commissaire adjoint de Knokke en 83 pédophile.

Cools André, ministre assassiné. Impliqué dans l’affaire Agusta, Connerotte et Bourlet ont instruit l’affaire puis ont été écartés. (1994) Dans l’affaire du réseau Nihoul . Plusieurs personnes de son cabinet ont été soupçonnées d’avoir commandité son meurtre, dont Van Der Biest qui s’est (ou a été) suicidé.

Cools Arthur médecin pédopsy qui voulait ignorer les problèmes des enfants traités dans sa clinique « Good Engels » et qui se retrouvaient dans des bordels en Hollande.

Cools Bob, bourgmestre d’Anvers qui interdit les informations et autres pamphlets à Anvers lorsqu’éclate l’affaire de la clinique « Good Engels »

Coppieters’t Wallant RolandJuge d’Instruction, né en 36 trafique avec Raemaekers, avoue être pédophile. Membre de « La compagnie du Libiki » asbl qui aurait ses activités au Zaïre et le Ghana. Connais Bats. Membre du PS et du Cercle des Nations, membre du Rotary et du Lion’s Club. Fréquente de Meeus d’Argenteuil Patrick, associé à une société rue Montoyer 35.

Courard Philippe, membre de la chambre des représentants, secrétaire d’Etat aux affaires sociales, cabinet d’André Flahaut et Willy Taminiau, impliqué dans l’affaire de la Carolorégienne, proche de Di Rupo.

Cosyns Paul Médecin psy de la clinique Good Engels dénoncé par Marcel Vervloesem pour avoir nié les maltraitances à la clinique.

Crêteur Philippe ami de Nihoul, journaliste de la Dernière Heure, ami de Eric Van de Weghe. A fait x mois de prison ferme avec cet ami. Si ami de Nihoul, pédophile, du moins dans le Système.

Crokaert médecin de Waterloo dénoncé par la femme de Pinon pour sa participation aux Ballets Roses. Sa femme se suicide, Christine Doret précise que c’est un meurtre.

Croÿ, princesse. Accuse les honnêtes activistes comme Glatz, (CIDE) Lavachery (Dignaction) et bien d’autres, prétend ouvertement et publiquement que certaines personnes possèdent les K7 Zandvoort afin de les discréditer et de les mettre en danger. Protège la noblesse et la royauté, en effet, jamais un mot au sujet de ce secteur pédophile. A réussi a écarter Marcel Vervloessem et possède tous les dossiers de ce dernier. En contact avec les pédophiles, dans le Système.

Cudell Guy voir Dossier Bis. Reçu par Karawizan au château de Leignon, lequel partage le château avec Defosset – Pédophile et F.M. Décédé.

Dalons juge, protecteur de la famille Tagliafferro (ferrailleurs, trafics avec Dutroux)

Daniel Cardon de Lichtbuer Baron, banquier BBL, chef de cabinet de la Communauté économique, et autres titres, Child Focus, administrateur en 1999 déjà. Fait baron en 1998. Ordre de Léopold II . Epoux de Marina Solvay.

Danneels Cardinal, évèque. Des perquisitions sont faites à son domicile et à l’église ; Joue à l’innocent, néanmoins le résultat des autopsies de Julie et Mélissa et l’affaire Dutroux étaient entre ses mains ! Semble copain avec Lichtbuer ! Administrateur de l’Institut IRSA (avec Davignon)
En septembre 1996 primat du royaume, il fait les excuses aux victimes des prêtres pédophiles et ce, à la télévision. On sait qu’il est lui-même impliqué, semble-t-il, dans la mort des petites Julie et Mélissa et que des plaintes pour pédophilie ont été diligentées contre lui. Blanchi. Ce que l’on sait moins : en 1990 il perd son anneau épiscopal. Un jeune homme essaie de le revendre dans une bijouterie de Malines, la police le choppe. Il aurait trouvé l’anneau dans les appartements privés de Danneels. Affaire étouffée, aucune poursuite. Bert Bervoets est bourgmestre de Malines ( ?)
Danneels demandera à ce que Baudouin Ier roi des belges soit élevé à la sainteté (?)
Tous deux sont Opus Dei.
Accusé par Mahieu – député – d’avoir assisté à la mort des petites Julie et Mélissa. Mahieu fait partie d’une Loge de Gand qui voulait empêcher que Danneels se mette sur les rangs pour être pape. Si toute cette histoire n’est pas vraie, pourquoi Mahieu est-il allé à Rome pour rencontrer Ratzinger ? Le baron de Bonvoisin l’a accompagné pour mieux le surveiller et contrer ses déclarations contre Danneels. L’une des douze personnes qui assistaient à la mort des petites Julie et Mélissa.

Danze Marcel magistrat pédophile

Daras José ministre wallon des transports, protecteur de Vincent Georis pour qui il intervient au tribunal.( Contre l’épouse Ronite Bitton) .

Davignon Etienne Vicomte, anobli par le roi. Opus Dei, Cercle de Lorraine, Bilderberg, administrateur (avec Danneels, de Launoit et autres) de IRSA, chaussée de Waterloo à Uccle. Apparaît dans le dossier bis, sans doute rue Grey, prostitution clandestine. En rapport avec Genevois avocat qui apparaît dans l’affaire Benaïssa. Aussi présent dans partouzes avec mineurs à l’hôtel Cromwel à Knokke, avec Delvoie, Karel de Gucht, Lippens, Van Geluwe ( cour d’appel de Bruxelles). Vice président de la communauté européenne, administrateur de la Générale de Banque, représentant de la Belgique en communauté européenne, immunité diplomatique.
A été directeur de Kissinger Associates et ami de Henry Kissinger.
Présent lors de partouzes hôtel Cromwel à Knokke. Aussi à l’hôtel Memling de knokke avec les 2 Lippens, Karel. Fréquente le château de Eindhoven. 2.000fb par personne. Sans doute le château des Amerois qui appartient aux Solvay. Crée Ert Société des 49 plus importantes entreprises commerciales belges. Extrême droite.
Membre de la Commission Tripartie, à la direction de Suez Electrabel (Sté qui ne paie pas d’impôts ainsi que de Bruxelles Airligne qui menace d’expatrier son siège social s’il faut continuer à payer des impôts.

De Clerck Stefaan ministre de la Justice couvre l’affaire Cindy, enlevée et abusée durant un mois. En 1998 il reçoit Rainer Wolf, beauf de Manuel Schadewald disparu en Allemagne – Wold est, depuis, propriétaire d’un bordel sado-maso à Berlin -
A protégé Dutroux. A démissionné lors de sa fuite. Déni de réseaux.

De Clerck Willy ministre d’état reconnu par X 2 et X 3, comte anobli en 2006 par Albert II. Réunion entre lui et Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Jean Michel Nihoul, Delvoye et Karel.

De Cockère femme de Nihoul,pédophile, paraît déjà à l’époque de la pédophilie dans l’école des Eburons, avec Nihoul et Deleuze Philippe, avocat. A été secrétaire chez Roxanne. (Transexuel)

De Coster Patrick juge d’instruction pour des problèmes de pédophilie dans certaines écoles de Bruxelles refuse tout contrôle malgré les plaintes.

De Crem Peter ministre de la défense nationale dénoncé par Louis de Jonghe

De Croo Herman ministre d’Etat impliqué Inusop. Dans le Système.

Dedoncker Pierre, notaire, pédophile, échevin PS de Bruxelles, couvre les faits de pédophilie de l’école des Eburons. Ami de VDB.

De Donnea François Xavier Ministre d’Etat, bourgmestre,étouffe le scandale de pédophilie dans l’école des Eburons. La femme de Bultot travaillait dans son cabinet. Dénoncé par Nihoul dans l’affaire de Julie et Mélissa. Pédophile, assistait aux partouzes du château de Faulx les Tombes. Dans son cabinet travaillait aussi la femme de Pinon, ballets bleus, avec des enfants amenés par un juge de la jeunesse de Nivelles.

Defosset Léon, ministreco-propriétaire du château de Leignon, appartenant présentement à Karaziwan.Il est aussi bourgmestre de la commune d’Etterbeek et gère le château de Faulx-les-Tombes …Création d’une SPRL dirigée par Michel Timmermans frère de l’échevin de l’action sociale. Serge Moureaux administrateur avant l’SPRL 1973 à 1986, ballets roses au château. son neveu, Jonaert Didier possède la Radio Activité qui occupe Nihoul. Invité par Serge Moureaux à des partouzes à connotations pédophiles
Reconnu par Nathalie W. Décédé.

De Galan Magda ministère de la Justice

De Gavre avocat et bâtonnier, dans le circuit pédophile, défendait Van der Elst dans le procès Haemers avec Jean Paul Dumont (aussi pédophile)

De Haan juge, libère Nihoul dans le scandale SOS Sahel.

Dehaene Jean Luc Ministre, trafics, détournement de fonds. Responsable de la faillite de Dexia dont il était administrateur, il part avec la modeste somme de six cent mille euros.

Dehalu Sandrine substitut du roi à Mons a refusé que les grands parents Maoloni voient leurs petits enfants, Fiona et Milla. Suivie en cela par le juge Harvengt. Protectionnisme.

Dehousse Jean Maurice C’est 500.000 fb qu’il a touché de la Smap (alias Ethias) pour intervenir dans un procès en 2004.

Dehoux Véronique avocat à Nivelles née en 51pédophile, épouse du notaire Nassaux. De Waterloo, organise des parties avec mineures dans sa maison.

De Graeve Felip collaborateur direct du ministre de l’intérieur Patrick Dewaele commandait et réservait des enfants moldaves à 1.000 € la nuit, du bureau.
Le ministre a été déplacé mais est monté en grade et a remplacé Van Rompuy lorsque celui-ci a été nommé à l’UE.

De Gryse Claire magistrat dans l’affaire du Mirano, consommation de drogue, décès d’un gendre de magistrat pour surdose, déclare qu’il n’y a rien sur les vidéo saisies, alors que le patron de la boîte filmait ses clients avec des enfants dans le but de les faire chanter. Condamnés pour drogue, pas pour pédophilie.

De Gucht Karel, (préférablement à Van Miert) magistrat pédophile, actuellement à la Communauté Européenne avec problèmes au niveau finances. Vu tout au long du Dossier bis Dutroux. Vu au Hilton avec Bouhouche, Gol, Moureaux Philippe, Martens Wilfried, Vanden Boeynants, Willy de Clerck, Jean Michel Nihoul.

Delchevalerie Eric, directeur de prison de Namur pédophile. C’est lorsqu’il était directeur à la prison d’Andenne que Alexandre Varga s’est suicidé (?)
(Il avait attaqué un fourgon d’argent, butin qui n’a pas été retrouvé. Puis a tué son rival.) Coïncidence ? Il refuse qu’on remette Loriaux en cellule avec Marc Dutroux.

Delvoie Guy magistrat de Bruxelles, pédophile reçu par le pédophile Karel de Gucht, magistrat.. Impiqué dans l’affaire Fortis, protégé par son immunité diplomatique.
Ex beau frère de Patrick Dewael. C’est lui qui a autorité sur Salmon Mireille, Schurmans Christine et Blondeel Paul, magistrats et conseillers pour l’affaire Fortis.

Dejemeppe Benoît juge et/ou procureur impliqué dans l’Institut Bazaar, bordel de la bande à Haemers. Etouffe l’affaire. Reprend un moment l’affaire Van Hees. Déni.
Puis l’affaire Benaïssa Loubna victime de Derochette.
Cet Institut Bazaar recevait des coups de téléphone de la Fédération des scouts catholiques, de l’ONE, d’une association de parents pour les enfants autistes, d’un Centre pédagogique de sourds muets, probablement d’ Irsa, du secrétariat de l’administration de l’éducation physique, des sports et de la vie en plein air, (association qui se trouve au château Karaziwan) un certain nombre de médecins et une série d’ambassades. Filière pédophile. Ami du juge consulaire pédophile Desmet Raymond. Tous deux dans l’asbl SAJ « Autrement » aussi pédophilie.
Procureur du roi pour l’affaire Inusop qu’il confie au premier substitut Cambier.
Marc Verwilghen, nouveau ministre de la Justice, Dejemeppe et son substitut ont rencontré l’enquêteur de Baets en 1996, au sujet du meurtre de la Champignonnière et lui laissant entendre qu’il ne devait pas mettre son nez dans cette affaire.
Affaire aussi du suicide du comte Yann de Meeus d’Argenteuil en 1999 qui laissa une liste de 29 noms de pédophiles, dont sept personnalités qui seront citées lors de l’affaire Dutroux. Dejemeppe et ses deux substituts, un avocat, le commandant de gendarmerie Lemasson Alain, le prince Alexandre de Belgique et la princesse autrichienne Stéphanie de Windisch-Graetz.

De Jonghe d’Ardoye Baudouin frère de Louis, Ballets Roses

De Jonghe d’Ardoye Bruno administrateur Optimistan. Secte.

De la Brassine Marc avocat général, dans le Système.

Delcourt Pierre magistrat de la jeunesse à Bruxelles, sabote le dossier de J.M. Kaninda au sujet de sa fille placée d’office par le SPJ

Delplace Thomas, administrateur de l’Ecole du Merveilleux de Vander Elst

Delplanche Renaud avocat à Mons, époux de Paula Trybou, avocat, substitut du procureur du roi honoraire près du tribunal de première instance de Mons, juge de la jeunesse de Mons, président du Rotary de Mons, officier de l’ordre de la couronne, de l’Ordre de Léopold, officier de réserve. Il a été dit qu’il était pédocriminel.
Remet systématiquement tous les prédateurs en liberté.

Deleuze Philippe avocat, avoue s’être laissé entraîner à accepter certains avantages du système, époque de l’école des Eburons. Beauf de Van Espen, travaillait dans le cabinet d’avocat de Bouty compagne de Nihoul.
Nihoul a financé sa campagne électorale, PSC. Penchants pédophiles. Arrêté pour détournement de fonds et escroqueries à la Caisse Publique des Prêts.
Le portrait robot de l’agresseur de Marie France Botte lui ressemble. Président du Mont de Piété, malversations, rayé du barreau suite affaire Lefort.. A comme stagiaire Ferri, pédophile. Découverte matériel sado-maso chez lui.

Deleuze Olivier, secrétaire d’Etat à l’environnement protecteur de Vincent Georis
( pédophilie satanique) qui aurait été son conseiller. Dans le Système.

De Ligne Anne, vice présidente de Optimisan – épouse de Olivier de Mortgat de Boulogne Billancourt, fille de Antoine et de Alix de Bourbon Luxembourg

Delvaux Bruno, Doyen d’ingénierie biologique UCL, membre d’honneur de l’Irsa. Dans le Système

Delvoie Guy, conseiller à la cour d’Appel de Bruxelles, président qui commandait les juges impliqué dans Fortisgate, né en 47, pédophile dénoncé par X2, fréquente Leroy, Karel de Gucht, Dumont Jean Paul. Devenu juge auprès de la cour pénale internationale de la Haye. Pédophile.

Demanet Georges procureur à Mons, couvre Dutroux et consort. Dans le Système.

Demaret Michel, ancien bourgmestre de Bruxelles école des Eburons en 1988/1989 participe à des faits de pédophilie – Nihoul finance sa campagne électorale. Cité dans des affaires de détournement de fonds. Décédé. Pédophile.

Demolin Maurice premier échevin de Grâce Hollogne, né en 42, pédophile, inconnu à la gendarmerie.

De Mérode Alexandre, prince, pédophile, messes noires, sacrifices humains, mange de la chair humaine.

De Mérode Simon, prince, fondateur de la Sté Optimistan, secte.

Demeyer Christophe achète le château de Faulx la Tombe en juillet 1990, 27 millions et une maison de retraite pour 25 millions ! Une dénonciation le dit pédophile . Il trafiquerait avec la Thaïlande – à vérif.-

Denayer, patron de la PJ de Namur au courant des viols d’enfants d’un home de Verviers via un château appartenant à une association. (aussi sur Verviers)
Dans le Système.

Denis Patrick, police pj depuis 1986, fréquente le château d’Eindhoven, un de ses amis est un travesti, nom Roxanne. Pédophilie, trafic. Son amie s’appelle Carine (X2 ?) en 84. En même temps C’est lui qui avait dû surveiller le château de Dongelberg (Opus Dei) et qui avait la liste de tous les membres. Menaces de mort.

De Pauw Charly promoteur immobilier, impliqué dans l’affaire Pinon, les tueurs du brabant, Cercle des Nations et Cercle de Lorraine. Rachète la cassette Pinon pour 140 millions. Villa près d’Overijse. Né en 20, décédé en 84, surnommé Charly. Pédophilie et trafics.
Ami de VDB, magouilles à la construction.

De Pauw fils du précédent, magouilles et détournement. A organisé son propre enlèvement en réclamant à son père une rançon : son propre poids en or. C’est lui qui reçoit la légion d’honneur de l’ambassadeur de France ?

De Pauw Charles petit-fils de Charly De Pauw. Promotteur immobilier mais trafic à la TVA et mise en examen.

De Pauw Heidi, même famille, après avoir été directrice d’un organisme de défense des prostituées (traite des êtres humains) directrice de Child Focus. Très controversée.

Depauw studio réseau TEMSE, studio à Utrecht, films d’enfants. Tourne encore.

De Pauw Catherine administrateur Optimistan rapport avec les précédents ?

De Penne, neurologue signe avec De Vlaeminck le certificat de Véronique D. assassinée par le réseau mais officiellement morte du cancer. Couvre les réseaux, mais surtout en fait partie. Pédophile.

De Prelle de la Nieppe Yves, magistrat à Nivelles, pédophile, fréquente le château de Eindhoven, né en 51 connu de X2

Depretre Jean procureur du roi, pédophile. Au départ il semblerait recevoir des ordres avec menaces de débrancher les appareils qui maintenaient sa fille Anne Marie en vie à Bordet ; elle était étudiante à LLN. Intervient souvent pour étouffer des affaires de personnes pédophiles impliquées dans les réseaux. Fait partie de l’Opus Dei. S’occupe des dossiers à occulter, dont le dossier Colruyt.

Deridder général de gendarmerie préconise, lors de la disparition de Julie et Mélissa, et le fax donnant Dutroux comme suspect, de laisser courir pour « remonter plus haut ». Protectionnisme

Dernicourt Baudouin de la BSR envoie un rapport sur les finances de Dutroux et prétend que rien ne permet de démontrer qu’il ait rentré de l’argent dû à ce trafic. C’est aussi lui qui détruira le dossier d’enquête du témoin X1 ! Protectionnisme.

De Saeger Joseph ministre d’Etat de Mechelen, pas d’audition ni poursuite, à cause de son immunité . Ministre. Impliqué pédophilie

De Schrijver Luc né en 46 médecin pédophile, faux certificat de décès pour Dubrulle Véronique hôpital St Vincent de Gent

Désir Georges ministre pédophile dénoncé par X2, 25 ans mayeur de Woluwé St Lambert, ami d’Olivier Maingain qui dit de lui, « il sait sonder les reins et les cœurs »
Sera promu à Interpol à Lyon pour créer une police européenne.

Desmedt Marc, Premier président ( ?)

Desmet Raymond né en 34 ex juge consulaire au tribunal de commerce de Bruxelles, grand ami de JP Dumont, pédophile – Il a rendu visite à Raemaekers en prison pour lui demander de se taire moyennant une peine réduite….Grand ami de Dejemeppe Benoît. Ils sont tous deux dans l’asbl SAJ « Autrement » (pédophilie)

Desmette juge au tribunal de Bruxelles a innocenté Zicot du faux qui a libéré son informateur Dohy.

De Visscher Bernard juge de paix à Forest, décédé, invité de Serge Moureaux aux parties du château de Faulx les Tombes. Pédophile. Client assidu des Atrébates et du Dolo. Avait été chef de cabinet Damseaux. Très lié à Nihoul.

De Vlaeminck neuropsy qui signe le décès de Véronique D. du réseau Nihoul, décédée soi disant d’un cancer, mais assassinée. De Penner neuro signe avec lui. Dans le réseau qu’ils couvrent. Pédophile.

Devodder Monique, chef de police à ridiculise publiquement dans « Au nom de la loi » Dubois que parle de réseaux parlant elle, de rumeurs…Dans le système.

Devoegelaer régisseur du château des Amerois. Pédophile.

De Vos Délégué aux Droits des enfants, ancien éducateur, ulb islamiste, passé dans certains endroits (Centres de Jeunes) où des problèmes de pédophilie ont été perpétrés. A travaillé deux ans pour « Médecins sans frontière » fondé par Kouchner (dans le Système)
A refusé à plusieurs reprises de s’occuper des petites Milla et Fiona Antonini-Maoloni. Mets des photos d’enfants sur ses pages. Dans le système.

De Vroede Nadia substitut du procureur général de la Cour d’Appel, spécialiste des Rapts d’enfants. Totalement partiale dans l’affaire Bitton/Georis. Prends le parti de Vincent Georis avec qui elle avait travaillé. Le fait rentrer au service de Melchior Wathelet. A manigancé dans l’affaire Dutroux en niant les réseaux pédophiles.
Dans le Système. Nommée au Conseil Supérieur de la Justice.

De Waele Luc né en 45médecin pédophile, faux certificat du décès de Dubrulle Véronique, pédophile.

Dewaele Patrick ex ministre de l’intérieur couvre le sabotage de l’affaire Zandvoort. Il libère les criminels du réseau Geel-Cipal relatif à la commande d’un enfant moldave à 1.000 € la nuit. Démissionne puis atteint la plus haute fonction du royaume après le roi, en tant que Président de la Fait partie de la Commission d’enquête parlementaire Dutroux/Nihoul

Chambre. Pédophile et/ou dans le Système. Nommé ministre d’Etat, époux de Marleen Van Doren.


Di Rupo Elio ministre de l’Education nationale sous Guy Spitaels en 1992, actuellement Premier ministre, amateur de petits garçons, pris en flagrant délit avec de jeunes garçons dans sa voiture en août 1989. Cité en 1996 dénoncé comme présumé agresseur d’enfants, dossier classé « secret » En fait affaire montée par Marneffe pour déstabiliser le dossier Dutroux et ses enquêteurs. ( ?) Plusieurs lieux fréquentés par Di Rupo avec des gamins, dont à Liège avec Grafé. Plainte déposée à la cour de Cassation, le conseiller Fischer déclare qu’il ne sera pas donné suite au dossier… Dénoncé aussi par Rulens Jean Michel. Payait entre 3 et 5.000 fb pour fellations. A abusé de Rulens, Serge Pasquet, David Maugnée, Didier Geuens dcd, Michael Vaillant et d’autres mineurs. Il allait chez ekers Roger (pédophile notoire et trafic) accompagné d’un jeune. Ou des jeunes repartaient avec Di Rupo. Dénoncé par Dehogne. Un moment il avait comme amant, Rubens Nicolas de Limelette. Protège Guy Focant pédophile notoire. Lequel l’avait dénoncé un bon mois avant que Marnette le mette en cause publiquement.
En 1992, client régulier des soirées homosexuelles au Vaudeville le dimanche soir, accompagné de jeunes de 16 à 18 ans. Il payait en cocaïne et resto.
Aurait fréquenté l’hôtel de Spa avec des jeunes fournis par Guy Focant.
Il fréquentait le château de Valmont situé à 3 kms du domicile de chez Michèle Martin où il eut d’ailleurs un accident de voiture lors d’un trajet. Fréquentait le château de Forchies la Marche. Spitaels Guy ancien ministre belge, sera impliqué avec Di Rupo pour des faits de pédophilie vers 90/91, dénonciation anonyme.
Récemment problème avec un enfant de 4 ans dans un restaurant.

Di Rupo Neveu (nom ?) assidu du château mafieux de Forchies La Marche
Dénoncé par un ancien pédophile qui implique Di Rupo, Spitaels, l’ancien secrétaire Michel Lebrun. Des fillettes sont amenées au bureau de Di Rupo par une femme en voiture sport.

DondelingerJean Paul Commission européenne invité par Serge Moureaux à des partouzes à connotations pédophiles. Sa « pute » Josette Collignon du comité R.( ?)

Doutrewe Martine juge d’instruction pour Julie et Mélissa part en vacances et ne sera pas remplacée lorsqu’elle fut malade. Son mari était accusé en 1995 pour avoir détourné des millions d’€ . Pas de renseignements PDC. Probablement protectionnisme.

Dumont Jean Paul pédophile, né en 52, avocat avec Nihoul et Philippe Deleuze, agresseur d’enfants, membre du Cepic, membre de l’Opus Dei , copain de Wolf Michel et Sala Philippe. A défendu Nihoul pour l’affaire SOS Sahel et le fait libérer. Pédophile, partouzes – Régina Louf – meurtres d’enfants, copain avec De Raemackers – fréquente le château d’Eindhoven – provient du Lycée Molière, fourmilière pédophiles, enseignants et certains élèves pédophiles. Décédé, (lors d’une partouze avec son ami De Cléty) Il était président d’Uccle, conseiller d’agglomération, conseiller communal, député régional du PSC. X2 le connaissait aussi d’Eindhoven. S’est occupé des dossiers Bande de Nivelles, des Borains, Bouhouche, Dessy, Front de la Jeunesse, Paul Latinus et WNP, Haemers, Nihoul, Raemackers, Boas, scandales des affaires militaires, accusés de CRIES. Conseiller juridique du baron de Bonvoisin.
Sa femme est Isabelle Dierxsens. Grand copain de l’avocat Clément de Cléty.

Duquesne Antoine ministre de l’Intérieur, nommé ministre d’Etat. Est cité dans beaucoup d’affaires qu’il aurait cotoyé, employés mis en cause et/où protection comme pour Taveirne. Pas clean. Possibilité pédophilie.

Dussaussix juge de Charleroi octroie des libérations en échange de matériel Hi Fi Protecteur de Dutroux, en échange de ?

Duterme Jean Luc chef de la gendarmerie de Wavre qui arrête ses enquêteurs travaillant sur les affaires sensibles, extrême droite, Tueurs du Brabant et Ballets Roses et ce, sur injonction de Jean Deprêtre, magistrat. Si pas pédophile, menacé.

Dutroux libéré en 1992 par arrêté ministériel de Melchior Wathelet
A voyagé en Thaïlande (Rosoor y trafique) Lorsque domicilié à Goutroux, rue Ferrer recevait des enfants en maison d’accueil chez lui. A été vu deux fois par une enfant abusée – cercle sataniste, à Valence sinon à Tournai, pas très clair dans la déposition. 4 dossiers ouverts à sa charge entre 1981 et 1996. Près de 12.000 K7 trouvées au terme de ce dossier (bis compris) et aucune ne sort au procès !

Publié par Rorschach



Enlaces a la información (algunos han desaparecido):

http://www.burbuja.info/inmobiliaria/burbuja-inmobiliaria/327261-diaz-ferran-guertel-urdangarin-y-otras-malas-hierbas-2.html#post8341200

http://www.burbuja.info/inmobiliaria/burbuja-inmobiliaria/327261-diaz-ferran-guertel-urdangarin-y-otras-malas-hierbas-2.html#post8341363

http://ohuiginn.net/panama/company/id/262875

aangirfan: OUR SECRET GOVERNMENT

Benoît de Bonvoisin - Wikipedia, the free encyclopedia

THE DARK CORNERS OF LIFE DUTROUX_NOTES

http://www.whale.to/c/belgian_xdossiers.html

Médiattitudes: Le Prince Bernard de Merode prête-nom au Panama

Les Chroniques De Rorschach: Enorme scandale en Belgique : Les Anonymous publient une liste de personnalités impliquées dans le réseau de l'affaire Dutroux.

.
 
Última edición:

Mabuse

Madmaxista
Desde
4 Mar 2011
Mensajes
17.822
Zanx
38.411
Ubicación
RV1.5
¿El huevo o la gallina? No se si son hijos de puta que se han hecho con el poder y así nos va, o que este país ya estaba corrompido y ha sacado lo peor de ellos. Sea como sea, todo el que alcanza cierto estatus va a terminar codeándose y haciendo migas con canallas degenerados. No me extraña la cara de amargados que se les pone a algunas ovejas negras cuando alguien comete la torpeza de mencionar a sus ilustres parentelas, no pensaba que pudiera ser por esto.
 

sirpask

Será en Octubre
Desde
16 Oct 2009
Mensajes
34.650
Zanx
59.974
Calvo Sotelo, que era en aquel momento un destacado promotor de la entrada de España en la OTAN, destacó que España en el momento de su entrada no fue informada, al firmar, de la existencia de una red secreta Gladio.“No ha habido correspondencia escrita sobre el asunto y por tanto no había necesidad de hablar sobre ello, si de eso se hubiera hablado”.¿Supo el PSOE de la existencia de estas redes secretas cuando accedió al gobierno del país? Serra lo negó: “cuando llegamos al poder en 1982 no encontramos nada parecido”.

No es imposible que Serra no dijera toda la verdad y que durante el referéndum convocado años más tarde para permanecer en la alianza atlántica militar se ocultara ese lado oscuro del poder militar.
Gladio se merece un hilo en historia jeje

http://www.burbuja.info/inmobiliaria/historia/480101-red-gladio-espana-que-no-vd.html#post10350227
 

John Nash

Madmaxista
Desde
28 Mar 2011
Mensajes
30.616
Zanx
63.008
Son los colaterales de un sistema de por si patogeno y degenerado. La casta ha estado siempre por encima de las leyes de los "hombres", simples mortales.
 
Última edición:
Desde
5 Feb 2008
Mensajes
6.375
Zanx
52.802
El horror y la impotencia se apoderan de uno cuando ve los nombres de reyes, príncipes, jueces, ministros y demas ralea, vinculados a redes de pederastia internacionales.

¿O no?



.
 

Fray Guillermo

Madmaxista
Desde
28 May 2008
Mensajes
3.190
Zanx
6.735
Hacemos un resumen por partes (se irá ampliando) a ver qué sale de esta Gran Cloaca:

1. DíAZ FERRÁN - THE FINEST SA - PANAMÁ - BERNARD DE MERODE - BARON DE BONVOISIN - FASCISMO - CIA/OTAN - GLADIO - CASO DUTROUX - TRAMA DE PEDERASTIA BELGA

En la trama Marsans aparece una sociedad panameña, otra vez Panamá, denominada The Finest SA.

Además de los testaferros de rigor (Bufete Arias, Fabrega & Fabrega) allí figuran dos belgas: Jean Jacques Van Den Corput y Bernard de Merode.

Hay un tal Bernard de Merode (creemos que puede ser el mismo) implicado en un repugnante asunto de pedofilia que afecta a lo mas selecto de la aristocracia belga.

Berode estaría relacionado con los servicios de inteligencia y sería cuñado del Baron de Bonvoisin, un fascista conectado a la CIA y a la Operación Gladio, también implicado en las redes pedófilas.

Ambos nombres aparecen relacionados con el caso Dutroux, un asunto criminal de pedofilia y asesinatos de menores que tuvo lugar en Bélgica en 1995-1996.
Bueno, por lo menos has puesto en rojo a quienes hay que odiar y porqué. El que Díaz Ferrán sólo aparezca en el titular, y no venga en rojo, ¿significa que se libra de esta catilinaria, por lo menos de momento? Y ese tal Merode, del que dices que crees que puede ser el mismo que aparece en un asunto de pedofilia, ¿hay que odiarlo ya, o esperamos a que establezcas con certeza su identidad?